Zarco espère encore trouver 5 dixièmes et viser le podium

Qualifié sixième pour le Grand Prix de Catalogne, Johann Zarco espère réussir à améliorer encore son rythme de course pour se mêler à une lutte pour le podium qui s'annonce intense.

Zarco espère encore trouver 5 dixièmes et viser le podium

Très supérieur aux autres membres du groupe durant la première journée d'essais, Johann Zarco a vu Jack Miller s'emparer samedi du statut de premier pilote Ducati dans la hiérarchie des qualifications du Grand Prix de Catalogne. Le Français s'élancera tout de même de la deuxième ligne avec le pilote Pramac, bien décidé à en profiter pour continuer à suivre l'objectif idéal qu'il s'est fixé : le podium.

"Une bonne qualif", se félicite Zarco, sixième à seulement sept millièmes de la cinquième place. "Je pense que la première ligne était possible, mais j'aurais dû suivre quelqu'un dans mon dernier run. J'ai essayé mais je n'ai pas bien géré cela et j'ai finalement fait mon tour seul. Ce 1'39"3 en étant seul, c'était plutôt correct. Je suis content, parce que ça vient avec la méthode et la logique. J'ai tout sous contrôle et c'est très positif."

"Jack a fait un job incroyable en qualifs, pour sortir de la Q1 et faire un bon temps en Q2. En pneus neufs, il était bien en contrôle", observe le pilote français, qui salue la progression de l'Australien dans l'exercice du chrono alors que les autres pilotes Ducati ont stagné. "Je me suis vite adapté au circuit [vendredi] et j'ai confirmé [samedi] après-midi en faisant de bons chronos à chaque fois. Jack, lui, a fait un super job l'après-midi, donc je pense qu'il a rajouté le petit plus du pilote que Dovi, surtout, n'a pas réussi à faire."

Lire aussi :

Reste à voir vers quoi cette position de départ mènera Johann Zarco durant les 24 tours de course. Lui qui visait le podium en entame de week-end, est conscient qu'il lui manque encore quelques dixièmes, dans une hiérarchie diablement compacte où sept à huit pilotes peuvent se targuer d'avoir affiché jusqu'à présent un rythme très similaire et au-dessus du lot.

"[Vendredi] j'étais inquiet de mon rythme de course, parce qu'en pneus usés c'était assez dur de contrôler la moto, mais [samedi] après-midi j'ai eu de bien meilleures sensations. Ça n'est peut-être pas encore vraiment un rythme pour le podium, mais en partant sixième je peux l'espérer et en prenant un bon départ j'aurai peut-être de bonnes sensations", suggère le Français.

"Si je regarde les chiffres, il y a des gars qui sont plus capables que moi de monter sur le podium, mais je crois que je peux progresser et faire quelque chose de mieux pour être plus constant sous les 1'41. Si je trouve ça, alors je pourrai vraiment prendre du plaisir en course", pressent-il. "Il manque moins de cinq dixièmes désormais, voire moins, et sur une grande piste comme celle-ci je pense que c'est possible. Il s'agit toujours de bien piloter la moto, de contrôler le grip arrière, qui se dégrade beaucoup. Quand le grip baisse, il y a des pilotes qui arrivent quand même à rester en 1'41. Moi, pas encore, mais j'espère que je vais trouver cela."

Indépendamment des progrès qu'il parviendra à accomplir avant la course, une stratégie se dessine pour Johann Zarco, qui depuis le début du week-end prend comme un avantage le fait que le grip offert par la piste de Barcelone soit si faible. "On semble pouvoir faire dix tours très rapides. En partant de la deuxième ligne, je veux utiliser près de la moitié de la course pour aller aussi vite que possible, parce qu'ensuite on souffre quand le pneu se dégrade. Ce genre de situation peut clairement être un avantage pour moi, car je ne suis pas encore à 100% sur la moto et, quand le grip est parfait du premier au dernier tour, je suis donc encore en difficulté."

Le variateur de hauteur en bonus

Le pilote Avintia annonce par ailleurs qu'il utilisera en course l'ajusteur de hauteur de la Ducati. Ce complément au système anciennement baptisé holeshot device, et qui n'est plus qu'une aide au départ mais peut être utilisé à tout moment de la course, Zarco l'a testé depuis le début du week-end. Si le vent avait perturbé sa prise de contact vendredi, il a profité de meilleures conditions météo samedi pour prendre ses marques et semble rapidement s'y adapter.

"Je vais l'utiliser pendant la course. Je pense que c'est vraiment utile pour faire des dépassements en ligne droite", sent-il. "[Samedi] il y avait moins de vent et ça aidait beaucoup pour utiliser ce système parce que la moto peut alors rester droite et aller vite."

"Je m'y habitue. Ça n'est peut-être pas automatique de l'utiliser, mais il ne me dérange pas, alors je suis plutôt content de ce progrès", ajoute le Français, pas gêné par cette nouvelle aide à activer avec le pouce gauche. "Je suis plutôt content, car avec toute l'expérience que j'ai acquise ces deux dernières années je peux vraiment m'adapter assez vite à de nouvelles choses. Quand ce sera automatique, je serai encore plus fort, et je sens que ça vient alors il faut juste attendre."

partages
commentaires
GP de Catalogne MotoGP - Programme et guide d'avant-course
Article précédent

GP de Catalogne MotoGP - Programme et guide d'avant-course

Article suivant

Les performances de Mir, "une motivation" pour Rins

Les performances de Mir, "une motivation" pour Rins
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021