MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
17 jours
16 oct.
Prochain événement dans
24 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
31 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
45 jours
13 nov.
Prochain événement dans
52 jours
20 nov.
Prochain événement dans
59 jours

Zarco fair-play : Binder a fait ce que je n'ai pas pu faire avec KTM

partages
commentaires
Zarco fair-play : Binder a fait ce que je n'ai pas pu faire avec KTM
Par :

Un an après avoir pris la décision de quitter KTM après une demi-saison sur les deux que comptait son contrat, Johann Zarco assure n'avoir aucun regret malgré les progrès de la marque.

Les hasards de la compétition ont fait que Johann Zarco était aux premières loges pour assister à la première victoire de KTM, remportée dimanche par celui qui l'a remplacé dans l'équipe officielle. Il y a un an, sa qualification en première ligne sur cette même épreuve de Brno masquait une situation devenue intenable : dès la manche suivante, l'épreuve à domicile de KTM en Autriche, il requérait la rupture de son contrat.

Aujourd'hui, heureux sociétaire Ducati, Zarco assure n'avoir aucun regret. Alors qu'ils ont tous deux couru pour le team Ajo par le passé, notamment en 2015 et 2016 quand le Français évoluait en Moto2 et Brad Binder dans la catégorie inférieure, l'actuel pilote Avintia s'est dit heureux pour son ancien comparse et a salué son accomplissement avec franchise.

"Je suis très content [pour lui] et aussi pour KTM. Il fait le job que je n'ai pas été capable de faire", assurait-il dimanche après la cérémonie de podium. "Ils ont fait de gros progrès avec la moto pendant l'hiver, mais il arrive aussi avec un esprit frais et ça aide beaucoup à faire ce qu'il faut sur la KTM, et il le prouve déjà. À Jerez il a été très fort et moi comme d'autres on a presque eu de la chance qu'il soit tombé parce que je pense qu'il aurait pu être sur le podium là-bas aussi. Là, alors que c'était un peu compliqué avec les pneus, il a eu un avantage et il a gagné. Je suis content pour lui."

"Je suis content aussi pour moi, parce que je suis maintenant avec Ducati et je me sens mieux. Ils m'expliquent beaucoup de choses et j'arrive à retrouver ma confiance, alors on semble être tous les deux à la bonne place", poursuivait Johann Zarco, qui a dû en passer par une saison écourtée avec KTM, puis un remplacement chez LCR Honda avant que lui soit confiée cette Desmosedici chez Avintia.

Lire aussi :

"Je n'ai aucun regret. Est-ce que j'aurais dû être plus patient ? Non", a-t-il fermement répondu dimanche à un journaliste l'interrogeant en ce sens en conférence de presse. Car, fidèle à lui-même, Johann Zarco assume. "Au moment où j'étais en difficulté l'année dernière, il fallait que j'opère un changement pour moi-même, que je prenne une grande décision pour retrouver une certaine liberté et être en accord avec moi-même, parce que j'avais le sentiment d'être payé pour ne rien faire, pour faire de la merde, et je ne suis pas d'accord avec ça. Alors j'ai dû être honnête aussi avec KTM en leur disant que je ne voulais pas de ça et que je préférais partir que de mal faire."

"Ça a été un énorme changement, mais ensuite quand je suis allé voir Ducati en décembre j'ai eu des sensations différentes, un peu plus comme celles que j'ai eues en Moto2. Je ne sais pas si c'est une question de sensations avec les Latins ou quoi, mais la moto m'a en tout cas transmis une plus grande confiance à partir de Sepang, en février, et à partir de là j'ai pu beaucoup mieux travailler sur moi-même."

"C'est juste parfait pour KTM d'avoir Brad. Il a montré l'année dernière en Moto2 qu'il était celui qui parvenait à dépasser les problèmes et à gagner les courses. Maintenant, certes la moto a énormément progressé, mais une MotoGP n'est jamais parfaite et il a réussi à mieux la piloter, alors il a gagné", soulignait-il. "Comme je l'ai dit, Brad fait le job que je n'ai pas pu faire l'année dernière et je suis très content pour lui et pour KTM."

Pour Quartararo, une 7e place "ça ramène les pieds sur terre"

Article précédent

Pour Quartararo, une 7e place "ça ramène les pieds sur terre"

Article suivant

Beirer : Espargaró a fait "le sale boulot" et méritait la victoire

Beirer : Espargaró a fait "le sale boulot" et méritait la victoire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Johann Zarco , Brad Binder
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa