Zarco, Folger, Yamaha, le GP de France… Parole à Hervé Poncharal

Motorsport.com a rencontré Hervé Poncharal, directeur de l'équipe Tech3, afin de recueillir son avis sur quelques grandes thématiques. Parole à un team manager enthousiaste.

Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3

Jonas Folger : "Gros potentiel"

C'est un pilote que je suis depuis un certain temps. Il m'a toujours plu, j'ai toujours apprécié son style de pilotage relativement coulé ainsi que sa personnalité. Les gens avec qui j'ai discuté et qui avaient eu l'occasion de travailler avec lui m'ont dit : "Jonas a un potentiel incroyable, c'est un mec qui a un talent de fous, mais il faudra réussir à gérer sa capacité à mieux supporter la pression, parce qu'il est généralement très rapide le vendredi, c'est un peu plus compliqué le samedi et le dimanche on a l'impression qu'il craque un peu sous la pression". Et c'est vrai que cet hiver il a fait des essais incroyables. J'étais très content, ça concrétisait tout le bien que je pensais de lui, mais j'avais toujours au fond de la tête ce qu'on me disait.

Au Qatar, Jonas a fait une super première journée, puis à la fin des EL2 il a eu une toute petite chute qui l'a pas mal perturbé. Depuis, les courbes se sont totalement croisées par rapport aux essais hivernaux : Johann [Zarco] explose et fait des trucs de folie, et Jonas rentre un peu dans le rang. Mais je continue à croire que c'est un pilote de génie. Il n'a que 23 ans et vu la vitesse à laquelle il a digéré l'adaptation au MotoGP, je sais qu'il peut faire beaucoup mieux. Il faut que nous arrivions à l'aider pour qu'il soit mentalement plus fort. Son fort potentiel n'est pas aujourd'hui démontré par ses résultats en piste, même si ce qu'il fait est correct. Il faut que nous l'aidions à montrer la réalité de son potentiel le samedi en qualifs et surtout le dimanche en course.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Johann Zarco : "Incroyable"

Jamais, même dans nos rêves les plus fous, nous n'aurions imaginé que Johann, double Champion de Moto2 mais malgré tout rookie en MotoGP, fasse le début de saison qu'il a fait. Incroyable, ce début de course au Qatar ! Même s'il n'a pas pu finir la course, c'était quand même incroyable de le voir prendre ce départ, boucler un premier tour aussi agressif dans le sens positif du terme, se retrouver en tête et créer un écart de plus de deux secondes sur Rossi, Viñales, Márquez et consorts. Et, depuis, on a du mal à croire tout ce qu'on vit. Incroyable de potentiel, incroyable ce qui se passe alors qu'on a une grosse marge de progression. Il est incroyable d'humilité. Incroyable d'intelligence et de soif d'apprendre. Je pense que le meilleur est encore à venir. Quand on voit ce qu'il fait, son profil et son potentiel, on peut se dire qu'on a peut-être enfin un Français qui peut apporter ce que tout le monde attend depuis que le Championnat du monde existe.

Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP

La saison qui se profile pour Yamaha : "Très excitante"

Pourquoi très excitante ? Parce que je pense que cette année Valentino [Rossi] est toujours aussi fort et même s'il est un tout petit peu en dessous en performance absolue, il est tellement intelligent, tellement fort que sa régularité peut l'aider à décrocher le dixième titre après lequel il court. Le plus motivé des pilotes titrables, c’est peut-être lui alors que l'on pourrait penser que ça s'émousse un peu vu qu'il approche des 40 ans et compte tenu de tout ce qu'il a eu ; très excitante aussi parce que Maverick Viñales est le nouvel homme ultra fort de ce championnat et qu'il est largement à la hauteur du pilote qu'il remplace ; et aussi parce que Yamaha a deux pilotes rookies, Johann Zarco et Jonas Folger, plus excitants que ce qu'ils ont eu depuis de nombreuses années et qui peuvent ajouter beaucoup de piment à cette saison. Les constructeurs cherchent toujours la triple couronne : les titres pilotes, constructeurs et teams. Mais ils peuvent aussi décrocher une quadruple couronne en ayant le meilleur team indépendant, or je pense que Yamaha peut le faire. Attention, le championnat n'est pas gagné pour Yamaha, mais il est très excitant.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Le Grand Prix de France : "Dynamite"

Il y a toujours de super courses au Grand Prix de France, le public est l'un des plus chauds de toute l'année. C'est un des rares endroits où on a les poils qui se dressent sur les bras. Évidemment c'est de la dynamite aussi parce que Valentino Rossi est toujours soutenu de manière incroyable en France, mais cette année il y a un certain Johann Zarco sur une Yamaha numéro 5 qui va faire en sorte, j'espère, que ce Grand Prix de France soit particulier, parce qu'on peut voir un pilote français se battre pour la victoire en catégorie reine. Je suis persuadé que ça va être de la dynamite. La seule chose qui me fait peur, c'est comment canaliser cette puissance, cet enthousiasme. J'espère que les dieux du stade seront avec nous et que Râ brillera de mille feux !

L'ambiance chez Red Bull KTM Factory Racing

La médiatisation du MotoGP en France : "En progrès"

Quoi qu'on fasse dans la vie, il faut essayer parfois de sortir un peu de sa bulle et de regarder le monde, or on s'aperçoit que le MotoGP ça n'est pas le monde. Je ne suis pas amer de ça et, quand je dis "en progrès" c'est parce qu'en ayant aujourd'hui un pilote français, Johann Zarco, qui est en train de faire ce qu'il est en train de faire, nous nous apercevons que nous sommes contactés par beaucoup de médias qui ne nous appelaient plus depuis le titre d'Olivier Jacque. Quelque part, c'est logique qu'il y ait un lien entre le héros national et la manière dont les médias le suivent. Mais il n'y a pas que ça, il y a aussi le fait que le sport en général et peut-être les sports mécaniques en particulier sont moins dans notre ADN. C'est d'ailleurs assez étonnant de voir cela alors que le Grand Prix de France est une des plus belles réussites des 18 courses du championnat. C'est un public incroyable, chaud, qui connaît, qui s'investit.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Johann Zarco , Jonas Folger
Équipes Tech 3
Type d'article Interview
Tags hervé poncharal