MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
13 jours
16 oct.
Prochain événement dans
20 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
27 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
41 jours
13 nov.
Prochain événement dans
48 jours
20 nov.
Prochain événement dans
55 jours

Zarco heureux pour ses "copains" de Tech3, enfin victorieux

partages
commentaires
Zarco heureux pour ses "copains" de Tech3, enfin victorieux
Par :

Le premier succès de Tech3 a mis du temps à venir mais c'est aussi ce qui l'a rendu si savoureux. S'il pense qu'ils auraient pu "l'avoir ensemble", cette victoire réjouit Johann Zarco, ancien pilote du team français.

La longue histoire de Tech3 en MotoGP a vu une belle nouvelle page s'écrire grâce à Miguel Oliveira lors le Grand Prix de Styrie, alors que le pilote portugais a signé non seulement sa première victoire en MotoGP, mais aussi celle de l'équipe créée en 1989.

Après avoir collaboré avec Suzuki puis Honda dans la catégorie reine, c'est dans un partenariat de près de deux décennies que s'est lancé le team français en 1999 avec son passage du côté du clan Yamaha. Au cours de celles-ci, de nombreux grands pilotes sont passés par l'équipe, qui, entre 2012 et 2017, s'était adjugé le rôle récurrent de meilleure structure indépendante du plateau MotoGP, et d'incubateur de jeune talents tels que Cal Crutchlow, Pol Espargaró ou encore Johann Zarco.  

C'est avec ce dernier que certaines des plus belles pages récentes de l'Histoire de l'équipe sous le drapeau Yamaha se sont écrites. Poles, podiums : l'association Zarco-Tech3 a fait rêver de nombreux fans et se déplacer des foules sur les Grands Prix, en particulier au Mans.

La suite de l'histoire de Tech3 et Zarco est intimement liée à KTM, de manières différentes. Attiré par le projet d'usine du team autrichien pour la saison 2019, le Français se lançait dans une aventure dont les épisodes furent nombreux et chargés de rebondissements. Le terme anticipé de l'union entre le #5 et le constructeur vit de grandes manœuvres s'exécuter du côté du programme de jeunes talents de KTM, notamment avec Miguel Oliveira et Brad Binder. Tech3, de son côté, apprenait à la dure en 2019 de nouvelles méthodes de travail avec un constructeur certes ambitieux, mais dont la monture avait encore beaucoup à trouver en performance pour pouvoir prétendre menacer les cadors du championnat.

Lire aussi :

Cette année, avec une machine extrêmement bien née et semblant redoutable dans de nombreux domaines auparavant chasse gardée d'autre constructeurs, KTM est non seulement en mesure de se montrer comme un adversaire récurrent pour les podiums et la victoire avec son team factory, mais également en mesure de jouer les avant-postes avec Tech3. Conscient du fait qu'il est lui aussi mieux là où il se trouve désormais avec Ducati, Zarco ne regarde pas en arrière et se réjouit authentiquement du succès connu par ses amis de l'équipe avec laquelle il a fait ses premiers pas en MotoGP.

“C’était beau, on aurait pu l’avoir ensemble mais ce n'était que partie remise pour lui", sourit le Français, interrogé par Motorsport.com sur son sentiment au sujet de cette première victoire collectée par Tech3.

Saluant le grand virage pris par Hervé Poncharal au moment d'oser passer des certitudes dont il disposait avec Yamaha au potentiel possiblement plus élevé mais incertain entrevu avec le soutien prononcé de KTM, Zarco avoue une certaine admiration et estime que l'équipe mérite de récolter de ses semis.

"Ce pari KTM + Tech3, je me suis surtout dit que ça allait les faire reculer de plusieurs rangs car avec Yamaha ils étaient vraiment bien lotis puisqu'on sait que la moto est performante", admet celui qui avait douté comme beaucoup du choix fait par Tech3. "Mais avec ce step qu’ils ont fait cette année et Oliveira qui est prétendant à la KTM officielle, qui s'est battu pour l'avoir et ne l'a pas eu cette année, nous avons vu qu’il roulait bien. Je n’aurais pas parié sur le fait que Tech3 puisse gagner avec la KTM mais je suis bien content pour toute l’équipe car ce sont mes copains. 900e Grand Prix, premier Portugais qui gagne, première pour Tech3. Et pour Oliveira , c’est beau !"

Lire aussi :

Cal Crutchlow, sur le départ, se sent moins soutenu par Honda

Article précédent

Cal Crutchlow, sur le départ, se sent moins soutenu par Honda

Article suivant

Après Misano, Le Mans et Magny-Cours comptent sur la présence de public

Après Misano, Le Mans et Magny-Cours comptent sur la présence de public
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Styrie
Catégorie Course
Pilotes Johann Zarco , Miguel Oliveira
Équipes Tech 3
Auteur Guillaume Navarro