Zarco heureux pour ses "copains" de Tech3, enfin victorieux

Le premier succès de Tech3 a mis du temps à venir mais c'est aussi ce qui l'a rendu si savoureux. S'il pense qu'ils auraient pu "l'avoir ensemble", cette victoire réjouit Johann Zarco, ancien pilote du team français.

Zarco heureux pour ses "copains" de Tech3, enfin victorieux

La longue histoire de Tech3 en MotoGP a vu une belle nouvelle page s'écrire grâce à Miguel Oliveira lors le Grand Prix de Styrie, alors que le pilote portugais a signé non seulement sa première victoire en MotoGP, mais aussi celle de l'équipe créée en 1989.

Après avoir collaboré avec Suzuki puis Honda dans la catégorie reine, c'est dans un partenariat de près de deux décennies que s'est lancé le team français en 1999 avec son passage du côté du clan Yamaha. Au cours de celles-ci, de nombreux grands pilotes sont passés par l'équipe, qui, entre 2012 et 2017, s'était adjugé le rôle récurrent de meilleure structure indépendante du plateau MotoGP, et d'incubateur de jeune talents tels que Cal Crutchlow, Pol Espargaró ou encore Johann Zarco.  

C'est avec ce dernier que certaines des plus belles pages récentes de l'Histoire de l'équipe sous le drapeau Yamaha se sont écrites. Poles, podiums : l'association Zarco-Tech3 a fait rêver de nombreux fans et se déplacer des foules sur les Grands Prix, en particulier au Mans.

La suite de l'histoire de Tech3 et Zarco est intimement liée à KTM, de manières différentes. Attiré par le projet d'usine du team autrichien pour la saison 2019, le Français se lançait dans une aventure dont les épisodes furent nombreux et chargés de rebondissements. Le terme anticipé de l'union entre le #5 et le constructeur vit de grandes manœuvres s'exécuter du côté du programme de jeunes talents de KTM, notamment avec Miguel Oliveira et Brad Binder. Tech3, de son côté, apprenait à la dure en 2019 de nouvelles méthodes de travail avec un constructeur certes ambitieux, mais dont la monture avait encore beaucoup à trouver en performance pour pouvoir prétendre menacer les cadors du championnat.

Lire aussi :

Cette année, avec une machine extrêmement bien née et semblant redoutable dans de nombreux domaines auparavant chasse gardée d'autre constructeurs, KTM est non seulement en mesure de se montrer comme un adversaire récurrent pour les podiums et la victoire avec son team factory, mais également en mesure de jouer les avant-postes avec Tech3. Conscient du fait qu'il est lui aussi mieux là où il se trouve désormais avec Ducati, Zarco ne regarde pas en arrière et se réjouit authentiquement du succès connu par ses amis de l'équipe avec laquelle il a fait ses premiers pas en MotoGP.

“C’était beau, on aurait pu l’avoir ensemble mais ce n'était que partie remise pour lui", sourit le Français, interrogé par Motorsport.com sur son sentiment au sujet de cette première victoire collectée par Tech3.

Saluant le grand virage pris par Hervé Poncharal au moment d'oser passer des certitudes dont il disposait avec Yamaha au potentiel possiblement plus élevé mais incertain entrevu avec le soutien prononcé de KTM, Zarco avoue une certaine admiration et estime que l'équipe mérite de récolter de ses semis.

"Ce pari KTM + Tech3, je me suis surtout dit que ça allait les faire reculer de plusieurs rangs car avec Yamaha ils étaient vraiment bien lotis puisqu'on sait que la moto est performante", admet celui qui avait douté comme beaucoup du choix fait par Tech3. "Mais avec ce step qu’ils ont fait cette année et Oliveira qui est prétendant à la KTM officielle, qui s'est battu pour l'avoir et ne l'a pas eu cette année, nous avons vu qu’il roulait bien. Je n’aurais pas parié sur le fait que Tech3 puisse gagner avec la KTM mais je suis bien content pour toute l’équipe car ce sont mes copains. 900e Grand Prix, premier Portugais qui gagne, première pour Tech3. Et pour Oliveira , c’est beau !"

Lire aussi :

partages
commentaires
Cal Crutchlow, sur le départ, se sent moins soutenu par Honda

Article précédent

Cal Crutchlow, sur le départ, se sent moins soutenu par Honda

Article suivant

Après Misano, Le Mans et Magny-Cours comptent sur la présence de public

Après Misano, Le Mans et Magny-Cours comptent sur la présence de public
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021