Sixième, Zarco est "à la limite" de son package

partages
commentaires
Sixième, Zarco est
Par : Michaël Duforest
21 oct. 2018 à 09:19

Sixième du Grand Prix du Japon, Johann Zarco aurait aimé plus mais sent qu'il atteint les limites de sa machine cette saison.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Qualifié en deuxième position sur la grille de départ, Johann Zarco a perdu tout le bénéfice de son excellent samedi dès le premier tour de piste, qu'il a bouclé au septième rang. Le tout à cause d'une entame de Grand Prix loin d'être idéale, entre Jack Miller qui a manqué de le percuter dans les premiers mètres, et une position non préférentielle dans les premiers virages.

"Le problème est que j'étais à l'extérieur au premier virage, je ne pouvais pas aller à l'intérieur, et sur l'autre freinage, je n'ai pas osé rentrer à l'intérieur, c'était limite, et j'ai perdu beaucoup de places sur les quatre premiers virages."

Le Français a ensuite lentement vu le groupe de tête, mené par Andrea Dovizioso et Marc Márquez, s'échapper, malgré le fait qu'il pilotait sur un bon rythme, surtout à partir de la mi-course. Le Cannois, qui voulait mener l'épreuve dans ses premières boucles, a alors dû changer d'objectif.

Lire aussi :

"Après, pour prendre le rythme du premier groupe, il ne manquait pas grand-chose, mais à chaque tour deux dixièmes, ils les prenaient. C'est à partir de la mi-course que je me sentais mieux que la moto, elle était plus facile à piloter, ce qui m'a permis de tenir un bon rythme mais sans pour autant rattraper. C'était une course difficile du début à la fin. Même après un bon week-end, je voulais mener la course mais ce départ difficile a fait que je n'ai pas pu exécuter ce plan."

Si le podium s'est très vite éloigné, Zarco pouvait tout de même envisager de terminer la journée avec la place honorifique de meilleur pilote Yamaha. Un "titre" qui est finalement revenu à Valentino Rossi, quatrième à Motegi, le numéro 5 ayant dû ferrailler avec Álvaro Bautista en toute fin d'épreuve pour la cinquième position.

"À la fin je voyais que Rossi n'était pas non plus très à l'aise, il se battait, et j'essayais de me battre pour pouvoir m'amuser et le dépasser dans le dernier tour, malheureusement Bautista m'a passé avant et on a perdu le contact."

Lire aussi :

Au final, si le week-end nippon a confirmé les bonnes dispositions entrevues à Buriram en Thaïlande, Johann Zarco n'attend pas grand-chose de plus d'une fin de saison où le package Yamaha-Tech3 semble atteindre ses limites, avant un double changement, le pilote partant dans l'écurie d'usine KTM et l'équipe obtenant des RC16 autrichiennes.

"C'est bon d'être assez rapide sur une piste qui fonctionnait assez bien pour moi, de voir que tout va bien. Après, c'est de nouveau un sentiment qu'on a depuis le début de l'année, on est à la limite de ce qu'on a, et on ne peut pas faire mieux. Parce que ce que font les mecs devant moi, je sais faire, malheureusement pour rester au contact je suis obligé de faire deux ou trois fois plus d'efforts qu'eux."

Article suivant
Márquez : "Il fallait que j'essaie de gagner à la 1re balle de match"

Article précédent

Márquez : "Il fallait que j'essaie de gagner à la 1re balle de match"

Article suivant

Crutchlow : "J'aurais dû viser la victoire plus tôt"

Crutchlow : "J'aurais dû viser la victoire plus tôt"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions