Zarco "manque de précision" et croit peu au podium

Johann Zarco peine à trouver les bons repères depuis le début du week-end au GP des Pays-Bas et doute de ses chances de podium après son septième temps en qualifications.

Zarco "manque de précision" et croit peu au podium
Charger le lecteur audio

Troisième à Barcelone et deuxième à Assen, Johann Zarco doute de ses chances de décrocher un troisième podium consécutif sur le circuit d'Assen. Depuis le début du week-end, le Français peine à accrocher les premières places et il ne s'élancera que de la troisième ligne de la grille de départ, au septième rang.

"Dans l'après-midi, on n'a pas su faire un pas en avant", déplore Zarco. "On a même fait quelques pas en arrière et il a fallu revenir à ce qui était bien ce matin pour les qualifications. On n'a pas pu utiliser notre EL4 comme il le fallait. On verra demain. Quelles que soient les conditions, on a une moto correctement équilibrée et l'option du podium est difficile pour moi ici."

Zarco n'a pas perdu tout espoir de quitter les Pays-Bas avec un trophée dans ses bagages mais reconnaît que d'autres pilotes ont pour le moment l'avantage : "Je n'aime pas dire [que c'est] irréalisable parce qu'il faut toujours garder un espoir, mais là, je sens que certains sont beaucoup mieux. Ce n'est pas moi qui suis moins bien, mais d'autres qui sont beaucoup mieux."

"Si on peut jouer un top 5, c'est quand même bien", précise-t-il.

Zarco "perd ses moyens" sur une Ducati instable

Johann Zarco juge des progrès possibles au cours du warm-up mais préfère éviter de trop modifier sa moto, cherchant surtout à gagner en aisance sur un tracé qui ne lui convient pas parfaitement : "Je pense qu'il y a beaucoup l'effet du circuit et moi qui n'ai pas tout qui correspond là-dessus. Si je me concentre trop à chercher un réglage parfait, je pense que je perds les bons repères."

"Si je savais [comment progresser], je n'aurais pas le problème", ajoute-t-il. "La moto bouge énormément et dès que la moto bouge, je perds mes moyens. On ne peut pas faire une moto qui ne bouge pas."

Johann Zarco

Johann Zarco

Le pilote Pramac estime néanmoins avoir connu une "bonne journée" après avoir pu prendre un peu mieux ses marques en EL3, malgré une chute aux conséquences plus que minimes puisqu'elle ne l'a pas privé de la Q2.

"C'était bon pour continuer à prendre des repères et je savais qu'ici, sur le sec c'était beaucoup plus intense et technique, avec des difficultés qui me perturbent sur ce circuit, pour placer la moto à plus de 300 km/h. Il y a vraiment des points précis à avoir et à chaque fois, je manque de précision et ça me perturbe beaucoup."

"Mais je reste compétitif et ce matin, ce n'était pas mal du tout finalement. En chutant, je suis quand même entré en Q2 et ça m'a permis de ne pas trop m'agacer après la chute. Avant la chute, il y avait le potentiel pour un bon chrono. J'étais vraiment bien parti mais le pneu n'était pas assez chaud à l'avant. Il y a peu de [virages sur la] gauche et c'est sensible."

Les représentants de Ducati ont été nombreux à chuter depuis le début du week-end et Zarco pense que c'est surtout la difficulté à maintenir le pneu en température sur le flanc le moins sollicité qui pose problème aux pilotes.

"Le pneu avant est un peu froid à gauche et du coup, on se fait vite punir parce qu'ici, c'est une piste où il faudrait presque un pneu asymétrique. Quand on essaie de passer sur le medium – qui est un pneu que l'on utilise les yeux fermés en général – ici il ne chauffe pas assez sur la gauche. C'est purement technique."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

La grille de départ du GP des Pays-Bas MotoGP
Article précédent

La grille de départ du GP des Pays-Bas MotoGP

Article suivant

Bagnaia espère enfin se battre "jusqu'à la fin" avec Quartararo

Bagnaia espère enfin se battre "jusqu'à la fin" avec Quartararo