Journée positive pour Zarco, meilleur pilote Yamaha à Motegi

Le Français s'est montré à son aise dans toutes les conditions ce vendredi sur le tracé japonais. De bon augure pour la suite du week-end.

Journée positive pour Zarco, meilleur pilote Yamaha à Motegi
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

La bonne prestation de la Thaïlande n'était-elle qu'un mirage ? La M1 allait-elle bien se comporter sur un circuit aussi sélectif que celui de Motegi ? Autant d'inquiétudes et de questions que Johann Zarco a balayé en l'espace d'une journée au Japon, en signant le troisième chrono aux temps combinés.

Le poleman de l'édition 2017 a de suite été dans le coup, faisant office de fer de lance chez Yamaha, une fois n'est pas coutume devant les pilotes officiels. Le Français a même senti le vent tourner à la mi-journée, lorsque le ciel s'est obscurci pour ouvrir ses vannes et rendre toute amélioration chronométrique impossible dans l'après-midi.

Dans ces conditions versatiles, la monte de gommes neuves lors des EL1 lui a permis d'assurer un temps l'autorisant à envisager sereinement un passage en Q2 demain. "Sur le sec ce matin, j'ai tout de suite pris un super rythme", a-t-il confirmé lors de son point presse. "Cela m'a permis de me décontracter et de voir que mes repères étaient bons, j'ai pu bien travailler sur la moto. Ensuite, on a tout de même mis un pneu neuf pour assurer un bon chrono, et ça valait le coup car cet après-midi il y a eu de la pluie. Pas beaucoup pour rouler dans les mêmes conditions que l'an dernier, mais en tout cas assez pour devoir mettre les pneus pluie."

Lire aussi :

Même dans des conditions piégeuses comme celles des EL2, le Cannois a su s'adapter pour obtenir une nouvelle fois la cinquième place dans une situation qu'il affectionne. Plus que jamais, le pilote Tech3 est en effet à l'aise dès lors qu'il s'agit d'évoluer sur le fil du rasoir.

"Ces conditions moitié-moitié me plaisent toujours beaucoup, et à la fin j'ai pu repasser les pneus slicks, et la mise en route a été de nouveau bonne", reprend-il. "Donc très content, c'est une piste qui me plaît, et quand j'applique mes repères, ça marche bien. Cela fait du bien à la tête, au corps et à toute l'équipe, et c'est très motivant pour demain."

Pas de problème à l'accélération

De retour dans le top 5 il y a deux semaines à Buriram, le principal point d'interrogation était de savoir si les problèmes d'accélération de la M1 étaient également résolus. Difficile encore de répondre par l'affirmative cependant, le profil du tracé nippon gommant, à l'instar de son homologue thaïlandais, les difficultés de sa machine dans ce domaine.  

"Ici, on ne reste pas longtemps sur l'angle, et le fait de redresser très vite pour repartir, ça me sert bien", constate Zarco. "Le fait aussi que les autres équipes n'ont pas pu venir s'entraîner, ça me fait un désavantage en moins."

Reste maintenant au Français à consolider sa position dans le top 10 demain à l'occasion des EL3, avant la chasse à la pole position lors des qualifications.

partages
commentaires
Petrucci a connu "son pire vendredi" à Motegi

Article précédent

Petrucci a connu "son pire vendredi" à Motegi

Article suivant

"Aucun intérêt" de rouler l'après-midi pour Crutchlow

"Aucun intérêt" de rouler l'après-midi pour Crutchlow
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021