MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
3 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
10 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
24 jours

De meilleures sensations et "des portes ouvertes" pour Zarco

partages
commentaires
De meilleures sensations et "des portes ouvertes" pour Zarco
Par :
19 juin 2019 à 06:29

Le Français obtient des progrès avec la KTM, dont il a testé un nouveau châssis et une nouvelle assise lors des essais collectifs de Barcelone, lundi. Aujourd'hui, ce travail se poursuit plus discrètement, avant d'espérer en tirer des bénéfices dès le Grand Prix des Pays-Bas, la semaine prochaine.

Comme ce fut déjà le cas à Jerez le mois dernier, KTM profite des quelques jours qui font suite au Grand Prix de Catalogne pour réaliser des essais, ce qui a été fait en partie lors d'une séance commune avec les autres équipes du plateau MotoGP, lundi, et qui se poursuivra ce mercredi en plus petit comité. Lors de la première journée, le constructeur autrichien a passé en revue un programme vaste, couvrant à la fois le châssis, l'électronique et l'aérodynamique, en comptant pour cela sur la présence de ses deux titulaires mais aussi celle de Dani Pedrosa, désormais actif dans les essais piste.

Pour Johann Zarco, qui a maintenant à son actif sept courses avec la RC16, il s'agit toujours de trouver plus de confort et de vitesse, et c'est en ce sens qu'a été mené son programme, notamment à l'aide d'une nouvelle selle. "Elle me projette moins vers l'avant, elle me fait moins passer par-dessus. On est mieux assis, finalement, et du coup on semble plus libre sur la moto, on force moins au niveau des bras et il y a des choses qui viennent bien", relatait-il à ce sujet à l'issue d'une journée intense lundi.

Lire aussi :

À l'instar de son coéquipier, le pilote français a également pu essayer un nouveau châssis. Si Pol Espargaró notait un gain de légèreté et une meilleure entrée dans les virages, le numéro 5 jugeait pour sa part qu'il n'était pas simple, à ce stade de son expérience avec la KTM, d'identifier immédiatement les gains. "Ça n'est pas facile, parce que quand on change des choses, je peux ressentir un mieux mais je ne suis pas immédiatement beaucoup plus rapide. J'ai donc vraiment besoin de me pousser pour signer de meilleurs temps et confirmer les nouvelles pièces. Je pense que j'ai eu de bonnes nouvelles confirmations, j'ai amélioré mon temps par rapport à mon chrono de qualifs de samedi, alors je suis plutôt content", expliquait-il auprès du site officiel du MotoGP, crédité du 15e temps de cette journée, en 1'40"197.

"Je contrôle la moto et tout ce que je peux dire c'est qu'aujourd'hui on a été dans une bonne direction", poursuivait-il, à la recherche de ce déclic qui lui permettra d'être plus performant avec la machine autrichienne. Cela passera immanquablement par un meilleur confort, et en ce sens, les signaux entrevus lundi semblent encourageants. "C'est général, c'est le fait de me sentir bien sur la moto", tentait-il d'expliquer. "Quand on arrive à bien freiner et à bien contrôler l'entrée dans les virages, alors la sortie devient plus facile, et quand vos sorties deviennent plus faciles, vous êtes aussi plus détendu dans votre esprit pour prendre le virage suivant, et le freinage suivant. C'est vraiment toujours un compromis."

"Depuis dimanche, on a ouvert de nouvelles portes, on a une nouvelle base et je pense qu'on peut désormais tester de nouvelles choses. Et en ce qui concerne l'ergonomie, on a aussi trouvé de bonnes choses qui me permettent d'être heureux sur la moto", retenait un Johann Zarco positif, mais aussi prompt à relativiser alors que les changements étrennés n'ont finalement pas été radicaux. "Je ne m'attendais pas à quelque chose de plus radical, parce que les six mois d'expérience m'ont quand même fait me rendre compte qu'il peut y avoir des choses qui avancent, mais que ça n'avancera pas d'un seul coup. C'est normal, parce qu'ils ont leur base et ils ne peuvent pas d'un seul coup s'en écarter et tout créer à nouveau. Non, je ne m'attendais pas à une grande révolution, mais je suis quand même content que ça aille dans un sens où on peut confirmer les nouvelles pièces et où même moi je peux les confirmer par mes sensations puis au chrono."

Lire aussi :

La confirmation ultime, elle, devra arriver en course, alors que Johann Zarco, qui vient de goûter au top 10 avec la KTM, garde le cap vers les positions qu'il entend occuper dès que possible de manière stable. "J'ai de meilleures sensations ; après, je pense que la confiance pour se bagarrer devant est encore loin et il faut accepter de passer petit à petit de 18e à 15e, de 15e à 12e, et ensuite entrer régulièrement dans le top 10. Le travail est long, mais au moins quand ça progresse il y a de la satisfaction."

"En tout cas, quand on passait d'une moto à l'autre, de la nouvelle à l'ancienne, de l'ancienne à la nouvelle – et on a fait ça plusieurs fois −, à un moment donné j'étais vraiment beaucoup plus libéré sur la nouvelle. Si ça peut aussi bien fonctionner sur les prochaines courses, ça peut me confirmer le top 10 – sans que les autres tombent !" concluait-il dans un sourire.

Article suivant
Un test chargé mais peu de conclusions pour Ducati

Article précédent

Un test chargé mais peu de conclusions pour Ducati

Article suivant

Smith : "J'ai fait tout ce que j'ai pu pour éviter l'accident"

Smith : "J'ai fait tout ce que j'ai pu pour éviter l'accident"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test de Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Johann Zarco
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa