Le nouveau calendrier, "une bonne nouvelle" pour Zarco

Le pilote français estime qu'il pourra tirer profit des courses répétées sur un même circuit et d'un programme intense de 13 Grands Prix en 18 semaines.

Le nouveau calendrier, "une bonne nouvelle" pour Zarco

L'officialisation la semaine dernière du nouveau calendrier MotoGP pour la saison 2020 a été pour Johann Zarco une heureuse nouvelle. Bien que décalé de quatre mois et demi, le championnat va bel et bien pouvoir débuter dans quatre semaines, grâce à la mise en place d'un protocole sanitaire strict et à la définition d'un agenda basé sur ce que permet la situation sanitaire actuelle.

Entièrement européen pour le moment, il prévoit un programme intense avec 13 courses annoncées en 18 semaines, et plusieurs d'entre elles seront disputées en l'espace de deux semaines sur un même circuit afin d'optimiser au maximum les déplacements. "Je suis plutôt content du nouveau calendrier, ça a été une bonne nouvelle", se félicite le pilote français sur le site officiel du championnat.

"Je pense que pour moi ce sera intéressant d'avoir deux courses au même endroit, parce que j'ai besoin d'apprendre la Ducati MotoGP", souligne le nouveau pilote Avintia, qui n'a rejoint son équipe qu'en début d'année. "Pour le moment je n'ai fait que six jours sur cette moto, et faire une course puis la répéter la semaine suivante ce sera bien. Aussi, on a souvent trois courses de suite et j'aime ce genre de rythme. Après une longue pause, ce sera bien de passer du temps avec l'équipe et de répéter les week-ends."

Lire aussi :

Après le confinement, Johann Zarco a repris la piste le 3 juin à Barcelone. Il a également roulé à Lédenon, puis il a retrouvé le circuit catalan pour une nouvelle séance d'entraînement hier. Cette journée a initialement été perturbée par la pluie, avant qu'il puisse limer le bitume au guidon d'une Ducati Panigale V4S, une compensation bienvenue en attendant la reprise des essais collectifs avec les MotoGP.

Ces séances sont aussi l'occasion d'expérimenter les mesures barrières qu'il faudra respecter au sein des équipes, ainsi que la curieuse atmosphère qui règne sur des circuits désertés. Là où plus de 155'000 spectateurs se massent chaque année pour assister au Grand Prix de Catalogne, les pilotes ont en effet profité d'un circuit aux tribunes vides. Cette ambiance, qui rappelle celle des tests donne surtout un avant-goût des conditions dans lesquelles l'épreuve catalane pourrait se disputer dans quelques mois, de même que les 12 autres courses confirmées au calendrier pour le moment et qui, en l'état actuel de la situation, sont annoncées à huis clos.

"On est habitués à s'entraîner sans public dans les tribunes, donc la chose la plus différente dans les courses à huis clos sera probablement de voir le paddock vide, ce qui, je pense, libérera les pilotes du stress", estimait Johann Zarco il y a quelques jours.

Lire aussi :

"La clé de ce championnat sera de rester calme en toute situation. Je pense que je peux faire de bonnes choses, et avec autant de courses d'affilée, je pense que je peux beaucoup apprendre et être assez rapide pour me battre pour le podium", suggère le pilote Avintia, en quête de podium depuis le Grand Prix de Malaisie 2018, où il s'était classé troisième au guidon de la Yamaha du team Tech3.

 
partages
commentaires
Devenir pilote officiel sans avoir gagné ne gênerait pas Quartararo

Article précédent

Devenir pilote officiel sans avoir gagné ne gênerait pas Quartararo

Article suivant

Petrucci aurait signé avec KTM

Petrucci aurait signé avec KTM
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021