Zarco : "Ne pas brûler les étapes"

À l'aube de son premier test avec l'écurie Avintia, Johann Zarco tient à rester calme et mesuré quant à ses attentes et ses objectifs.

Zarco : "Ne pas brûler les étapes"

Dans la nuit de jeudi à vendredi heure française, Johann Zarco montera pour la première fois sur une Ducati Desmosedici GP19, à l'occasion des essais de Sepang. Le pilote français pourra ainsi se familiariser avec une nouvelle machine en MotoGP, lui qui a déjà piloté la Suzuki en essais, ainsi que la Yamaha, la KTM et la Honda en course.

Après une année 2019 plus que difficile, et ne sachant pas s'il allait retourner en Moto2 ou pouvoir poursuivre en MotoGP, le Cannois se montre heureux et satisfait d'être dans le paddock ce week-end, et de pouvoir se mettre au travail. Le tout dans une équipe Avintia transfigurée par le soutien additionnel de Ducati, qui a fait de la petite formation espagnole un véritable team satellite.

Lire aussi :

"Je me sens heureux de débuter la saison 2020 avec Ducati. L'an dernier j'ai eu des difficultés et c'était risqué de prendre une décision difficile. Mais finalement après le dernier Grand Prix j'ai eu des contacts avec Ducati, et je suis très heureux d'avoir cette opportunité. Je pense que j'aurai un matériel suffisamment bon pour revenir dans les premières positions et retrouver mon haut niveau de pilotage. Je suis content et j'ai hâte de commencer vendredi", a-t-il déclaré au site officiel du MotoGP.

Le porteur du numéro 5, double Champion du monde Moto2, va toutefois s'atteler à ne pas brûler les étapes à l'occasion de ces trois premières journées d'essais. Traditionnellement, le test de Sepang se déroule dans une véritable fournaise, et il sera important de gérer les organismes tout au long des trois jours.

S'il ne veut pas aller trop vite en besogne, Zarco conserve des objectifs ambitieux au vu du niveau affiché par son équipe en 2019 : "Premièrement, [il faut] s'habituer à la moto après une longue pause hivernale. Il faut y aller pas-à-pas car dépasser les 300 km/h, c'est très rapide. Il ne faut pas brûler les étapes, juste prendre une bonne méthode, apprendre la moto et le circuit de nouveau. J'ai de l'expérience, je sais que je peux y aller calmement, sans stress. Trois jours d'essais, c'est toujours exigeant avec la chaleur, mais au final ça serait chouette d'être dans ce top 10 ou top 7. Si je peux avoir ce rythme, ça sera déjà très positif pour la saison."

partages
commentaires
Yamaha : une "mission" en essais pour Lorenzo, et plus si affinités

Article précédent

Yamaha : une "mission" en essais pour Lorenzo, et plus si affinités

Article suivant

Viñales et Yamaha : "Trois opportunités pour gagner le titre"

Viñales et Yamaha : "Trois opportunités pour gagner le titre"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021