Zarco à un souffle de la gagne : "J'ai pu penser à la victoire !"

Johann Zarco a réalisé une excellente opération au championnat et pour le moral en achevant le Grand Prix de Catalogne à la deuxième position, et confortant sa position de dauphin au général tandis que Quartararo rencontrait des soucis en fin de course.

Zarco à un souffle de la gagne : "J'ai pu penser à la victoire !"

Johann Zarco a pris les 20 points de la deuxième place pour la quatrième fois de la saison en ralliant l'arrivée du Grand Prix de Catalogne 0"175 derrière le vainqueur du jour, Miguel Oliveira. Le Français, qui était pourtant parti devant le pilote portugais sur la grille, ne nourrit aucun regret et réalise une excellente opération au championnat en reprenant sept points au leader Fabio Quartararo, dont l'avance est désormais de 17 unités.

Parti depuis la troisième position de la grille, Zarco s'est tout d'abord retrouvé embarrassé par des rivaux bien déterminés à rester devant. Offensifs dans les premiers passages, Aleix Espargaró et Marc Márquez étaient cependant vite oubliés. La situation s'est ensuite décantée vite pour le pilote Pramac, qui demeurait avec Jack Miller, en chasse derrière un Mir dont les gommes plus tendres auront finalement eu raison de sa fin de course.

Lire aussi :

C'est justement dans les derniers tours que le dimanche après-midi de Zarco a pris de plus en plus d'épaisseur, le Français se trouvant en position de bien gérer les ultimes passages sans se trouver menacé, et même de se positionner dans le rôle de chasseur derrière un duo Oliveira-Quartararo ayant tout à perdre. C'est d'ailleurs ce qui se produisait pour le leader du championnat, dont les derniers tours erratiques lui empêchaient de protéger sa position face à son compatriote, puis le voyaient céder la troisième place du podium à Miller en raison d'une pénalité.

Finalement, ce n'est sans doute qu'un petit tour en plus des 24 bouclés en Catalogne qui aura manqué à Zarco pour pouvoir espérer signer sa première victoire en Grand Prix… "Peut-être, mais Miguel a vraiment très bien contrôlé toute la course. Il a été en tête très longtemps", salue le Français au micro de Canal +. "Moi, j'ai essayé de gérer derrière les autres. Je pense que j'ai perdu un peu de temps derrière Miller, et ensuite, quand il a fallu remonter sur Fabio et Mir, là, à mon avis j'ai tapé un peu plus dans mes pneus et c'était délicat. Mais [je suis] heureux !"

"J'ai pu penser à la victoire, j'ai essayé de la prendre, mais quand on essaie de chercher cette victoire, on sait qu'on est deuxième et il ne faut donc pas faire de bêtise. Ça glissait derrière, ça glissait devant, donc je n'en avais pas beaucoup plus. Mais c'est bon d'avoir quand même eu ce petit extra à deux tours de la fin pour revenir sur Miguel et ensuite espérer une attaque, mais je ne pouvais pas."

Une bonne opération, donc, dont Zarco se contente largement, et pas question de refléter sur ce qui aurait pu se passer avec une course plus longue. "Il était mieux de terminer deuxième", réitère-t-il en conférence de presse. "Cette course a été meilleure que ce que à quoi je pouvais m'attendre hier. J'ai pu voir que j'avais un bon contrôle de l'arrière et qu'il glissait parfois mais que j'arrivais aussi à le garder au sol pour suivre les autres ; et c'était chouette. Je pense que c'est en essayant de ne pas faire d'erreur en début de course, que j'ai perdu quelques positions parce que les autres ont attaqué : j'ai eu Aleix Espargaró et Marc Márquez [avec moi]. Après ça, il m'a fallu commencer à être un petit peu plus agressif pour ne pas perdre de position et aussi utiliser mon bon ressenti. Je me suis aussi battu avec Jack et c'est peut-être la raison pour laquelle j'ai été un petit peu limite en fin de course, alors je profite juste de ce podium : c'est parfait !"

Désormais, direction le Sachsenring et Assen : deux tracés sur lesquels la Desmosedici peut tout de même être au rendez-vous, même s'il ne s'agit pas de circuits typés Ducati par définition, selon celui qui dit de mieux en mieux ressentir sa machine et ainsi pouvoir jouer le podium presque partout. "Toutes les pistes sont bonnes", lâche-t-il dans un sourire. "Là, on vient de passer deux pistes qui étaient sur le papier favorables aux Ducati. On a bien scoré, mais KTM est incroyablement revenu en forme, avec cette deuxième place au Mugello et cette victoire ici à Barcelone. Fabio était fort sur chaque week-end, alors que je pensais pouvoir prendre davantage de points sur lui. On verra. La Ducati est très homogène et comme je grandis bien avec, en donnant le maximum à chaque fois, il y a de quoi jouer le podium."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires
Course - Oliveira résiste à Zarco, Quartararo perturbé en fin de GP

Article précédent

Course - Oliveira résiste à Zarco, Quartararo perturbé en fin de GP

Article suivant

Quartararo, torse nu à 340 km/h : "J'ai fait de mon mieux"

Quartararo, torse nu à 340 km/h : "J'ai fait de mon mieux"
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021