Zarco en position de trouble-fête au Texas

Alors que tout indiquait un duel entre Maverick Viñales, le leader du championnat, et Marc Márquez le maître d'Austin, le pilote français semble être en mesure de jouer les trublions.

Zarco en position de trouble-fête au Texas
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Alvaro Bautista, Aspar Racing Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Course après course, Johann Zarco n'en finit plus d'impressionner et de prouver que sa performance du Qatar, où il avait mené les débats l'espace de quelques tours en début d'épreuve, n'était pas un feu de paille. 

Le pilote français l'a encore démontré aujourd'hui lors de la première journée d'essais à Austin. Si le fait qu'un Marc Márquez soit parvenu à détrôner Maverick Viñales lors de la seconde séance sur son circuit fétiche n'est finalement guère surprenant, c'est autre chose que de voir le représentant de Tech3 s'immiscer entre les deux Espagnols !

Le Cannois, quatrième ce matin, a enfin tiré profit de l'agilité de sa Yamaha et fait étal de son talent dans les troisième et quatrième secteurs du tracé texan (dans lesquels il a respectivement été crédité des deuxième et premier temps) pour signer le deuxième chrono en fin de journée.

Grosse différence entre les pneus medium et tendres

Plutôt discret durant la majeure partie des EL2, Zarco s'est résolu à chausser les pneus soft sur la fin pour aller déposséder Viñales de sa première place, pour près de quatre dixièmes de seconde, après avoir descendu de façon significative ses temps au tour. "J'étais en train de faire pas mal de tours avec les pneus medium et usés, c'est donc normal qu'il y ait une différence", explique posément le protégé de Tech3. "Le pneu soft fonctionne bien sur ce circuit. J'avais aussi un bon feeling, et c'est pourquoi j'étais sur un rythme de qualifications."

Il est vrai que Zarco a peut-être bien assuré sa qualification directe pour la Q2 à l'issue de cette attaque de dernière minute, même si le Français rappelle qu'il n'a pas oublié pour autant d'utiliser une bonne partie de la séance pour se préparer en vue de la course. "Pour le moment, c'est juste l'idéal pour faire pas mal de tours et bien se sentir sur la moto pour préparer la course, et quand j'essaie d'améliorer mes temps au tour, je me retrouve deuxième, donc la situation est parfaite pour le moment."

Si le double Champion de Moto2 en titre a fait sensation en venant à bout de Viñales à machine égale, il a cependant dû s'incliner face à Márquez, qui a renoué avec ses bonnes habitudes sur le Circuit des Amériques.

Si le pilote Honda est invaincu sur le COTA depuis l'inscription du circuit américain au calendrier MotoGP en 2013, l'écart s'est néanmoins sensiblement resserré entre sa RC213V et la M1 depuis 2016. Et selon Zarco, le retour de Michelin dans la catégorie reine n'est pas étrangère à cette évolution. "Ça se passe bien. Je pense que depuis que nous avons les pneus Michelin, la Yamaha a réduit l'écart ici au Texas", explique-t-il, tout en rappelant le déroulé de la précédente édition. "Quand vous regardez Jorge Lorenzo l'an passé, il a été compétitif du début des essais libres jusqu'à la course. Peut-être donc que les Michelin réduisent l'écart entre les Honda et les Yamaha."

Avec un début de week-end sur les chapeaux de roues, le pilote français peut donc se féliciter d'avoir su rapidement dompter un tracé reconnu comme faisant partie des plus exigeants du point de vue physique.

Malgré l'effort, le numéro 5 n'avait pas perdu son sens de l'humour au terme d'une première journée exténuante, entre contrainte physique et sollicitation constante pour bien digérer l'ensemble des données accumulées ce vendredi. "C'est une piste difficile pour le corps, vous avez beaucoup de changements de direction, et vraiment beaucoup de points de freinage. J'aurais dû aller davantage à la gym avant de venir au Texas pour mieux gérer mon week-end, mais c'est difficile", plaisante-t-il, tout en reconnaissant que les spécificités du MotoGP rendent l'approche du circuit américain plus aisée. "Dans beaucoup de virages nous avons davantage de bosses. Mais sur une machine plus lourde telle qu'une MotoGP et avec de l'électronique, je peux rester tranquille et jouer avec cela."

partages
commentaires
EL2 - Márquez riposte et Zarco s'invite à la fête

Article précédent

EL2 - Márquez riposte et Zarco s'invite à la fête

Article suivant

Viñales : "Je n'ai dépassé la limite à aucun endroit"

Viñales : "Je n'ai dépassé la limite à aucun endroit"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021