Toujours des soucis mais plus de contrôle pour Zarco

Johann Zarco rencontre toujours des problèmes avec sa KTM RC16, mais il avoue avoir mieux géré la situation ce vendredi à Silverstone, dans le cadre du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Toujours des soucis mais plus de contrôle pour Zarco

Johann Zarco voit des motifs de satisfaction ce vendredi à Silverstone. Si ses problèmes rencontrés depuis le début de saison sont toujours présents, il termine la journée en 14e position au classement des temps combinés, à moins d'un dixième de son équipier Pol Espargaró. De quoi confirmer le regain de performance entrevu lors du Grand Prix d'Autriche.

"Pour cette première journée, nous avons obtenu de bonnes performances, quelques tours étaient assez bons. J'ai tout de même la majeure partie du temps les mêmes problèmes sur la moto, mais nous avons pu confirmer le pas en avant que nous avions fait en Autriche. Nous l'avons répété ici, c'était intéressant et je pense que pour l'équipe c'est toujours très important de mieux contrôler la situation."

Lire aussi :

Le Cannois se base également sur les bonnes performances des autres KTM, principalement celle de Miguel Oliveira, pour se motiver pour demain. Le Portugais figure pour le moment dans le top 10 des temps combinés. S'il parvient à y rester après les Essais Libres 3 de samedi matin, il accédera directement à la Q2.

"Miguel et Pol sont assez rapides, surtout Miguel, donc ça veut dire que je peux trouver quelque chose. Aujourd'hui, peut-être que [l'accession en] Q2 était possible, le top 10, mais peut-être que je n'ai pas fait le meilleur tour possible avec les pneus neufs. Demain, j'essaierai de le faire, et si j'arrive à accéder directement à la Q2, ça serait un très bon début de week-end. Même si j'ai les mêmes problèmes, nous faisons parfois de bons tours donc ça veut dire que je peux mieux contrôler la situation que sur les dernières courses sur le sec."

Le nouvel asphalte posé sur le tracé de Silverstone a également été adoubé par Johann Zarco. Le Français apprécie le côté plus prévisible de la piste britannique, qui permet aux pilotes d'essayer de pousser les limites dès ce vendredi.

"C'est possible oui", répond-il quand on lui demande si le grip supplémentaire lui permet d'avoir moins de soucis. "Mais ça aide aussi les autres à aller encore plus vite ! La piste est plutôt sympa, il n'y a pas tant de chutes que ça, nous pouvons vraiment essayer des choses sans être punis directement. C'est peut-être pour ça qu'on peut faire quelques tours rapides. Quand on arrive à prendre toutes les bonnes trajectoires sur un circuit de près de six kilomètres, on améliore de quelques dixièmes."

Lire aussi :

Depuis le dernier Grand Prix, Zarco a également pris la décision de ne pas poursuivre l'aventure avec KTM au-delà de la présente saison. Une situation qui lui permet d'aborder les courses à venir avec un peu moins de pression. Mais il l'assure, et ses mécaniciens ont pu le voir aujourd'hui, il donnera le maximum jusqu'au drapeau à damier du Grand Prix de Valence.

"Ça devrait être plus facile, mais je n'ai pas encore réglé tous mes problèmes. En tant que compétiteur, je suis toujours un peu nerveux et un peu en colère quand [les choses] ne viennent pas directement. Mais ce qui est sûr c'est qu'avec la décision que j'ai prise, j'ai encore moins besoin d'être en colère."

"Ils pourraient penser que je vais lâcher et ne plus attaquer, mais aujourd'hui tout le monde a vu que je suis là. Je ne suis pas le plus rapide avec la KTM, mais je ne suis pas le plus lent, tout en étant proche des meilleurs. Ils voient vraiment que je donne tout ce que j'ai, et c'est tout ce qu'ils veulent. L'atmosphère est correcte dans le box."

partages
commentaires
Lorenzo : "J'ai peur de chuter avant d'être totalement guéri"

Article précédent

Lorenzo : "J'ai peur de chuter avant d'être totalement guéri"

Article suivant

Le calendrier des tests de pré-saison 2020 dévoilé

Le calendrier des tests de pré-saison 2020 dévoilé
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021