Zarco regrette de s'être fait accrocher "comme ça" au départ

Le Grand Prix de Saint-Marin a tourné court pour Johann Zarco, impliqué dans un accident dès le premier virage avec Pol Espargaró et Michele Pirro. Le Français regrette une action trop osée de la part de Brad Binder qui a accroché sa roue.

Charger le lecteur audio

Qualifié en sixième position, Johann Zarco s'attendait à une course difficile au Grand Prix de Saint-Marin, entre une piste bosselée, une météo capricieuse et un choix de pneus crucial à effectuer. Il n'aura finalement pas eu le temps d'imprimer le moindre rythme puisqu'il a été impliqué dans un accident survenu dès le premier virage.

Souvent en difficulté au départ, le Français a perdu de nombreuses places dans la ligne droite et a abordé le premier virage aux alentours de la 13e position. Enfermé dans le paquet, il n'a rien pu faire lorsque Brad Binder a touché sa roue avant, ce qui l'a fait chuter instantanément. Étant placé à l'intérieur, il a emporté avec lui Michele Pirro et Pol Espargaró, qui se trouvaient à l'extérieur.

"Je pense que ça a été Binder, vu la couleur [de la moto], mais c’est passé très vite. J’étais à l’intérieur du premier virage et lui est arrivé un peu en style Nakagami de Barcelone et il m’a accroché, du coup j’ai chuté", a expliqué le pilote Pramac au micro de Canal+. "J’ai emporté Espargaró et Pirro dans cette chute."

Cet abandon conclut un week-end compliqué, durant lequel le #5 était pourtant parvenu à sauver les meubles jusque-là. "Dommage. De toute façon ce n’était pas un week-end terrible. Je restais quand même parmi les bons mais je voyais que c’était très compliqué, on n’a pas su régler la moto", regrette-t-il.

"Je pense qu’Aleix Espargaró et Fabio [Quartararo] sont partis très fort. Je les ai vus entrer vite dans le premier virage. Je pensais rester avec eux mais comme je ne suis peut-être pas rentré plus fort dans le virage, bon… J’étais complètement à la corde, on m’a accroché. Quel que soit le départ, il n’y a pas de raison de se faire accrocher comme ça. Quand il n’y a pas de place pour une moto de plus, eh bien il y a accrochage."

Zarco ne souhaite pas tergiverser sur ce fait de course, rapidement classé sans suite par les commissaires, et souhaite "tourner la page" afin de viser un bon résultat lors du prochain Grand Prix en Aragón. Avant cela, il participera au test qui se tiendra dans deux jours sur le circuit de Misano et y voit une opportunité de régler les soucis qui l'ont gêné tout au long du week-end.

"Je ne suis pas fatigué de la course, du coup l’énergie sera bonne dès mardi", a-t-il poursuivi. "C'est surtout pour rouler, se sentir bien sur la moto et trouver du positif car ici, sur cette piste, il y a quelque chose qui ne va pas. On n’arrive pas à faire marcher mon style avec la moto. Si pendant le test on arrive à trouver ça, je pense que ça peut nous aider pour les prochaines courses."

Lire aussi :
partages
commentaires

Course - Bagnaia complète son carré d'as !

Championnat - Bagnaia n'est plus qu'à 30 points de Quartararo !