Zarco veut rester chez Ducati, meilleure option pour jouer le titre

Performant au guidon de la Ducati du team Pramac, Johann Zarco a pour priorité de prolonger son contrat avec le constructeur italien pour la saison 2022.

Zarco veut rester chez Ducati, meilleure option pour jouer le titre

Arrivé dans le clan Ducati l'an dernier, Johann Zarco est passé pour sa deuxième saison du modeste team Avintia à la puissante équipe Pramac Racing, grâce à un nouveau contrat signé avec le constructeur italien. Un contrat qui porte sur la saison 2021 mais comporte une option permettant de prolonger l'aventure en 2022.

Alors que les tractations s'intensifient de toutes parts pour définir l'échiquier de la saison prochaine, le pilote français compte bientôt entrer dans les discussions pour assurer sa place. "Il faudra en parler prochainement, mais là, on ne l'a pas encore évoqué", explique Johann Zarco depuis Le Mans, où il vient de se qualifier en cinquième position pour le Grand Prix de France.

Lui qui n'est jamais descendu plus bas que la deuxième ligne en ce début de saison, il a déjà été auteur d'une pole position et de trois premiers podiums depuis qu'il pilote une Ducati, et a même récemment occupé la tête du championnat. Des résultats qui trouvent écho dans sa bonne intégration au sein du clan italien et s'appuient sur le travail de longue haleine mené depuis l'an dernier pour s'approprier la Desmosedici, et qui font qu'il a aujourd'hui pour priorité de prolonger cette union au lieu d'aller explorer d'autres voies.

Lire aussi:

"Mon but est de rester avec eux, car pour ma quête du titre, si je change à nouveau de moto, je vais perdre trop de temps… et je n'ai plus le temps de perdre du temps !" pointe le pilote de 30 ans. "Donc l'objectif est de rester avec Ducati et même avec Pramac, vu que l'on est bien ensemble avec l'équipe et qu'elle peut jouer le titre. J'espère aller dans cette direction-là et c'est la raison pour laquelle j'essaie de faire le boulot au mieux. Et [j'espère] que c'est réciproque : que moi je veux rester et qu'eux veulent [aussi] me garder."

L'arrivée de Rossi ne détruira pas la relation Pramac-Ducati

Équipe satellite au statut privilégié pour Ducati, il est attendu que Pramac Racing puisse bientôt annoncer la prolongation de son contrat avec le constructeur, lequel ne cache pas souhaiter un deuxième, voire un troisième team client. Or, parmi les éléments qui pèsent sur la définition de l'échiquier 2022, l'annonce récente de l'arrivée du team VR46 en MotoGP est probablement celui qui exerce le plus de force dans les avancées et les reculs des tractations du triple marché constructeurs-équipes-pilotes, et cela pourrait notamment s'observer dans le schéma des Rouges, puisque l'équipe de Valentino Rossi est en discussion avec Ducati, dernière marque en concurrence avec Yamaha dans les ultimes évaluations menées à Tavullia.

Lire aussi :

N'est-il pas à craindre qu'une telle union puisse bouleverser les équilibres en place au détriment de Pramac Racing, si elle venait à se concrétiser ? "La relation de Pramac et Ducati est vraiment excellente, mais il peut y avoir du business qui prend le dessus s'il arrive…" admet Johann Zarco, malgré tout convaincu que a situation ne changera pas radicalement en 2022 quoi qu'il arrive.

"Chacun joue sa carte, et moi, je pense que Pramac est bien intégré et que si ça se passe comme ça, cela ne sera pas dans l'immédiat. Donc cela me laisse au moins deux ou trois ans pour jouer devant et après on verra… Pour moi, si VR46 prend l'avantage chez Ducati, ça ne sera pas immédiat. Et Dall'Igna reste le chef et l'on voit parfois qu'il ne met pas que le business en avant ; c'est un homme de course. Je pense que la relation créée ne peut pas être détruite comme ça par l'arrivée de Rossi."

Avec Guillaume Navarro

partages
commentaires

Voir aussi :

La grille de départ du GP de France MotoGP
Article précédent

La grille de départ du GP de France MotoGP

Article suivant

Ne pas changer de pneu était "la bonne stratégie" selon Rossi

Ne pas changer de pneu était "la bonne stratégie" selon Rossi
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021