Zarco veut rester chez Ducati, meilleure option pour jouer le titre

Performant au guidon de la Ducati du team Pramac, Johann Zarco a pour priorité de prolonger son contrat avec le constructeur italien pour la saison 2022.

Zarco veut rester chez Ducati, meilleure option pour jouer le titre

Arrivé dans le clan Ducati l'an dernier, Johann Zarco est passé pour sa deuxième saison du modeste team Avintia à la puissante équipe Pramac Racing, grâce à un nouveau contrat signé avec le constructeur italien. Un contrat qui porte sur la saison 2021 mais comporte une option permettant de prolonger l'aventure en 2022.

Alors que les tractations s'intensifient de toutes parts pour définir l'échiquier de la saison prochaine, le pilote français compte bientôt entrer dans les discussions pour assurer sa place. "Il faudra en parler prochainement, mais là, on ne l'a pas encore évoqué", explique Johann Zarco depuis Le Mans, où il vient de se qualifier en cinquième position pour le Grand Prix de France.

Lui qui n'est jamais descendu plus bas que la deuxième ligne en ce début de saison, il a déjà été auteur d'une pole position et de trois premiers podiums depuis qu'il pilote une Ducati, et a même récemment occupé la tête du championnat. Des résultats qui trouvent écho dans sa bonne intégration au sein du clan italien et s'appuient sur le travail de longue haleine mené depuis l'an dernier pour s'approprier la Desmosedici, et qui font qu'il a aujourd'hui pour priorité de prolonger cette union au lieu d'aller explorer d'autres voies.

Lire aussi:

"Mon but est de rester avec eux, car pour ma quête du titre, si je change à nouveau de moto, je vais perdre trop de temps… et je n'ai plus le temps de perdre du temps !" pointe le pilote de 30 ans. "Donc l'objectif est de rester avec Ducati et même avec Pramac, vu que l'on est bien ensemble avec l'équipe et qu'elle peut jouer le titre. J'espère aller dans cette direction-là et c'est la raison pour laquelle j'essaie de faire le boulot au mieux. Et [j'espère] que c'est réciproque : que moi je veux rester et qu'eux veulent [aussi] me garder."

L'arrivée de Rossi ne détruira pas la relation Pramac-Ducati

Équipe satellite au statut privilégié pour Ducati, il est attendu que Pramac Racing puisse bientôt annoncer la prolongation de son contrat avec le constructeur, lequel ne cache pas souhaiter un deuxième, voire un troisième team client. Or, parmi les éléments qui pèsent sur la définition de l'échiquier 2022, l'annonce récente de l'arrivée du team VR46 en MotoGP est probablement celui qui exerce le plus de force dans les avancées et les reculs des tractations du triple marché constructeurs-équipes-pilotes, et cela pourrait notamment s'observer dans le schéma des Rouges, puisque l'équipe de Valentino Rossi est en discussion avec Ducati, dernière marque en concurrence avec Yamaha dans les ultimes évaluations menées à Tavullia.

Lire aussi :

N'est-il pas à craindre qu'une telle union puisse bouleverser les équilibres en place au détriment de Pramac Racing, si elle venait à se concrétiser ? "La relation de Pramac et Ducati est vraiment excellente, mais il peut y avoir du business qui prend le dessus s'il arrive…" admet Johann Zarco, malgré tout convaincu que a situation ne changera pas radicalement en 2022 quoi qu'il arrive.

"Chacun joue sa carte, et moi, je pense que Pramac est bien intégré et que si ça se passe comme ça, cela ne sera pas dans l'immédiat. Donc cela me laisse au moins deux ou trois ans pour jouer devant et après on verra… Pour moi, si VR46 prend l'avantage chez Ducati, ça ne sera pas immédiat. Et Dall'Igna reste le chef et l'on voit parfois qu'il ne met pas que le business en avant ; c'est un homme de course. Je pense que la relation créée ne peut pas être détruite comme ça par l'arrivée de Rossi."

Avec Guillaume Navarro

partages
commentaires

Voir aussi :

La grille de départ du GP de France MotoGP

Article précédent

La grille de départ du GP de France MotoGP

Article suivant

Ne pas changer de pneu était "la bonne stratégie" selon Rossi

Ne pas changer de pneu était "la bonne stratégie" selon Rossi
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021