Zarco - Une simulation régulière pour boucler sa préparation

partages
commentaires
Zarco - Une simulation régulière pour boucler sa préparation
Par : Léna Buffa
16 mars 2017 à 12:30

Johann Zarco a bouclé sa pré-saison dans le top 10, en ne concédant le week-end dernier qu'une demi-seconde au leader du test de Losail, ultime séance préparatoire avant l'entame du championnat.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3 avec un membre de son équipe
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Guy Coulon, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Pour le rookie tricolore, ces trois soirées de travail au Qatar ont été des plus positives et se sont déroulées sous l'impulsion de meilleures sensations dont il témoignait dès ses premiers tours de roue, en comparaison du test précédent réalisé en Australie. Heureux de voir qu'il pouvait se permettre de moins forcer sur la moto, le pilote Tech3 a avancé consciencieusement dans son programme en se maintenant chaque jour parmi les dix premiers de la feuille des temps.

L'une des étapes fondatrices qu'il avait besoin de franchir à Losail, deux semaines tout juste avant d'y disputer son premier Grand Prix MotoGP, était de réaliser une simulation de course. Aussi a-t-il commencé la soirée de dimanche en pneus usés pour prendre ses marques avant d'enchaîner avec ce long run de 22 tours reproduisant la distance de la course.

"[Samedi] nous avons principalement travaillé sur les réglages du châssis et la gestion du moteur pour essayer d'avoir une moto facile à piloter pour la distance de la course", expliquait son ingénieur Guy Coulon au site officiel du championnat, "et ça ne s'est pas mal passé. C'était la première fois qu'il couvrait la distance totale de la course et, quand il est revenu au stand, il était en bonne condition."

"J'ai réalisé une simulation de course, ce qui est était important car cela m'a permis d'acquérir des connaissances importantes sur la façon dont le comportement de la moto change sur 22 tours", expliquait le pilote. "Même si je n'ai peut-être pas été très rapide, l'expérience était le plus important et j'ai aussi pu être régulier dans mes chronos."

À l'heure de quitter Losail, Johann Zarco rappelait l'importance d'analyser cette simulation afin de comprendre tout ce qu'elle pouvait lui apprendre, mais se satisfaisait déjà, en effet, de cette régularité affichée. "Ce que je peux voir – et ça a souvent été ma façon de piloter et aussi de travailler – c'est que je ne signe pas un tour rapide pour ensuite perdre du temps tour après tour. Je peux être très constant, comme durant cette simulation où je n'ai pas été très rapide mais très régulier. Et je pense que si je peux trouver quelque chose comme cinq dixièmes de plus, je vais les conserver", pointait-il.

Une meilleure compréhension de la Yamaha

Habitué à avancer pas à pas, Johann Zarco ne se laisse aucunement déconcentrer et garde à l'esprit son objectif premier, s'adapter à la nouvelle catégorie sans commettre d'impairs. Il a posé de solides bases et sait désormais qu'il doit continuer à travailler pour exploiter pleinement le potentiel de sa moto.

"Ma confiance s'est améliorée au cours de ces trois jours, et j'en suis très heureux. [Dimanche] j'ai exploité au mieux le pneu tendre, j'ai établi un solide chrono et terminé à une bonne position. Globalement, nous avons terminé ce test d'une façon très positive et je peux désormais entamer la semaine de course à un meilleur niveau", soulignait-il. "Je comprends aussi mieux le haut niveau de potentiel de la Yamaha. Et puis j'ai terminé proche de certains top pilotes et cela renforce ma motivation. C'est génial que Jonas [Folger] ait été aussi rapide, parce qu'on est compétitifs tous les deux et on peut évoluer ensemble."

Dans une semaine, il sera temps de reprendre la piste et cette fois dans le cadre d'un Grand Prix. Pense-t-il pouvoir créer la surprise ? "Je ne m'attends pas à être une surprise. Je veux juste faire mon travail au mieux et finir heureux. Il vaut mieux être bon toute l'année qu'une surprise d'un instant", prévient-il. "Je garde juste les pieds sur terre et j'attends le week-end de course pour faire du bon travail."

Article suivant
Dall'Igna : normal que l'adaptation de Lorenzo prenne du temps

Article précédent

Dall'Igna : normal que l'adaptation de Lorenzo prenne du temps

Article suivant

Deux chutes mais des tests probants pour Bautista

Deux chutes mais des tests probants pour Bautista
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais au Qatar en mars
Catégorie Dimanche
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions