MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

"Dans un tunnel", Zarco voit toujours la lueur de la victoire

partages
commentaires
"Dans un tunnel", Zarco voit toujours la lueur de la victoire
Par :
24 juil. 2018 à 12:45

Le pilote français ne baisse pas les bras et compte sur un repos bien mérité cet été pour repartir sur de bonnes bases et retrouver les avant-postes.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Alors que la campagne MotoGP en est à sa pause estivale et qu'elle passera, lors de la reprise, le cap de la mi-saison, Johann Zarco a déjà connu un championnat à deux visages. Dans la digne lignée de sa fin de saison 2017, le pilote Tech3 a commencé en fanfare : systématiquement qualifié en première ligne sur les cinq premières courses, il a signé deux pole positions et a capitalisé avec deux podiums, jusqu'à se présenter au Mans à la deuxième place du championnat. Son Grand Prix à domicile a constitué un tournant, étant à la fois celui qui lui a offert les plus grandes chances de succès et celui qui a marqué une cassure dans sa moisson de points, puisqu'il y a enregistré ce qui est son seul abandon à ce jour.

Depuis, le pilote français est celui qui a le moins marqué parmi les neuf premiers du championnat, à égalité avec Danilo Petrucci. Sans avoir connu d'abandon sur ces quatre dernières courses, au contraire du pilote Pramac, Zarco engrange les points, mais doit se contenter de places dans le second, voire le troisième groupe.

Lire aussi :

Comment explique-t-il ce changement entre ses performances dans la Sarthe et celles qu'il a produites en Allemagne, il y a dix jours, où il s'est classé neuvième ? "Le Mans, avant toute chose, c'était une bonne piste pour la Yamaha. Et puis c'était encore le début de la saison, la deuxième course en Europe… Je ne sais pas, peut-être que les autres n'avaient pas encore un niveau si élevé et la motivation était forte aussi", tente-t-il de décrypter.

"Au Mans, je me souvenais de ce que Viñales avait fait l'année dernière", poursuit-il, "j'étais fort dans ma tête pour le faire. Maintenant, si je compare avec ce qu'ont fait les pilotes d'usine l'année dernière, au final je fais peut-être mieux, ou je n'en suis pas loin. Même s'ils sont montés sur le podium, pendant un long moment de la course j'arrivais presque à les voir, ça n'est qu'à la fin qu'ils sont un peu plus rapides."

Satisfait de son endurance en course, ainsi que de sa maîtrise de sa machine, Johann Zarco constate qu'il peine depuis quelques semaines à rivaliser avec les pilotes officiels. "Le contrôle de la moto est plutôt bon, mais je sens qu'il manque quelque chose. Cela me déçoit parfois, parce que c'est ce que nous n'arrivons pas à améliorer pendant le week-end. Cela me pousse à me demander comment on peut régler cela."

Lire aussi :

"On a la pause estivale pour bien respirer. De mon côté, je vais analyser où je peux progresser en tant que pilote, ce que je peux mieux faire. Et je vais aussi essayer de parler avec l'équipe, car on a encore besoin d'utiliser ce dont on dispose. Pour la seconde partie de la saison, ce sera exactement la même chose, c'est donc un bon travail et un bon défi : de mon côté, me donner à 100%, mais du côté de l'équipe aussi être en mesure vendredi, samedi et dimanche d'exploiter cette moto à 100%. Je sens que quelque chose est possible, mais être à 100% sur toutes les courses, c'est le plus difficile."

"Si j'arrive à améliorer cela à partir de Brno et jusqu'à la fin de la saison, alors je pense que je serai assez fort", pressent le pilote français, désormais cinquième du championnat après avoir vu Andrea Dovizioso revenir à égalité de points. "Comme je l'ai dit, une petite chose pourrait faire une grande différence. Je ne suis pas en train d'attendre, mais je continue de croire que je vais la trouver, parce que je suis un compétiteur."

"Ce que j'ai, je vais le garder"

Un compétiteur qui aurait de quoi être agacé par la confrontation systématique avec les M1 officielles qu'on lui dépeint après les courses. Or, s'il était parfois plus rapide que les pilotes d'usine de Yamaha en début de championnat, il présente désormais un retard plus net, qui semble traduire de façon plus fidèle la différence à laquelle on peut s'attendre entre deux machines qui ne sont pas au même stade d'évolution, l'une officielle, l'autre satellite. En l'occurrence, au Sachsenring, le numéro 5 en a terminé à plus de 11 secondes du podium, sur lequel sont montés les deux fers de lance d'Iwata.

Sans vouloir rentrer dans de vains débats sur le traitement que lui réserve Yamaha, Johann Zarco ne s'explique pas ce changement dans sa courbe de résultats face à celle de Rossi et Viñales. "Je ne sais pas. Mieux vaut ne pas y penser parce que ce que j'ai, je vais le garder. Une équipe d'usine signifie que beaucoup de personnes travaillent sur beaucoup de choses et peut-être peuvent-ils mieux contrôler les petits détails", suggère-t-il.

Lire aussi :

"On verra. J'ai commencé [la saison] assez fort mais quand on regarde désormais les écarts, ils sont parfois très petits, c'est ce qui rend la course ou les essais plus difficiles", souligne par ailleurs Zarco. "Je ne veux pas trop en savoir : je sais que moins j'en sais, mieux je roule, alors je conserve cet esprit. Je suis content aussi de voir que je me sens bien pendant la course, il ne manque qu'un peu de rythme, et j'espère que dès qu'on le trouvera, tout deviendra beaucoup plus facile."

Des performances plus en-deçà de celles qu'il espérait récemment ne sauraient toutefois gommer les ambitions du pilote Tech3, qui garde pour objectif la victoire. "Cette lueur est toujours là. Je suis peut-être dans un tunnel actuellement, mais je vois toujours la lumière [au bout] et je ne dis jamais non à la victoire. Je crois que tant que je courrai je vais garder cela à l'esprit", promet-il.

Article suivant
Aleix Espargaró a quitté l'hôpital

Article précédent

Aleix Espargaró a quitté l'hôpital

Article suivant

La bande annonce du film sur Wayne Gardner est dévoilée

La bande annonce du film sur Wayne Gardner est dévoilée
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa