Zarco a pensé à la victoire au moment du ride-through de Márquez

partages
commentaires
Zarco a pensé à la victoire au moment du ride-through de Márquez
Par : Willy Zinck
8 avr. 2018 à 21:19

Comme au Qatar, le pilote français a longtemps été en lice pour décrocher son premier succès dans la discipline. Mais Cal Crutchlow en a décidé autrement.

Le troisième, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, le deuxième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Le deuxième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, le vainqueur Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Le deuxième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, le vainqueur Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Le deuxième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Podium : le deuxième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, le vainqueur Cal Crutchlow, Team LCR Honda, le troisième, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech3

Il faudra encore patienter pour voir Johann Zarco succéder à Régis Laconi parmi les Français vainqueurs d'un Grand Prix en catégorie reine. Le pilote Tech3 en a pourtant été tout près, avant de s'incliner face à Cal Crutchlow dans les derniers tours.

Au final, c'est une deuxième place qui a tendu les bras au Cannois. Ce qui reste en soit un excellent résultat, d'autant plus que tout aurait pu prendre fin dès les premiers tours de roue, lorsque Zarco est venu se frotter à Dani Pedrosa, qui a pour sa part eu moins de chance en chutant.

"Ce fut une course très difficile", convient Zarco. "J'ai poussé au max du début à la fin. Ensuite, Jack [Miller] et Marc [Márquez] étaient devant, et Dani [Pedrosa] était troisième. J'ai senti que j'avais un meilleur rythme, et je n'ai pas voulu perdre Jack et Marc. Et dans ces conditions piégeuses, j'ai essayé de passer dans le virage 13. Je pense qu'il y avait une bonne trajectoire pour les temps au tour, et une autre, toujours sèche, à l'intérieur. Mais aller là, c'est difficile de ralentir, et si vous insistez, vous chutez, et vous faites chuter les deux pilotes. J'ai pris cette décision [celle de faire l'intérieur à Pedrosa], et je suis parti large. Je n'ai pas su qu'il avait chuté, et je suis désolé pour lui. Mais si vous voulez dépasser, vous devez essayer, et sur ma trajectoire c'était sec."

Passée cette frayeur du début de course, le Français a ensuite fait partie des quatre pilotes qui ont fait le trou en tête. D'abord discret, le numéro 5 a passé la vitesse supérieure lorsque Jack Miller et Álex Rins y sont tous les deux allés de leur écart en piste, pour prendre la tête et filer vers ce qu'il pensait être sûrement sa première victoire en MotoGP.

Quatre pour une victoire

Las, c'était sans compter sur Cal Crutchlow. "J'ai commencé à penser à la victoire lorsque Marc a pris son ride-through", explique Zarco. "À partir de là je me suis dit que quelque chose était possible. Mais je n'étais pas capable de suivre facilement Jack et Alex. Et puis il y avait Cal [Crutchlow], qui attaquait tout le temps. Alors lorsqu'il m'a dépassé, il avait un meilleur rythme, et j'attaquais aussi pour avoir ce meilleur rythme. J'ai compris plusieurs choses, mais pas suffisamment, et j'ai tout juste été capable de rester proche jusqu'à la fin au cas où il fasse une erreur pour en profiter."

Finalement, l'occasion ne s'est pas présentée pour le Français, mais celui-ci réalise tout de même une très bonne opération au général en grimpant à la troisième place provisoire, derrière Crutchlow donc, mais aussi Andrea Dovizioso.

Prochain article MotoGP
Rossi : Márquez "a détruit notre sport"

Article précédent

Rossi : Márquez "a détruit notre sport"

Article suivant

Crutchlow : "Je savais que j'avais le rythme pour gagner"

Crutchlow : "Je savais que j'avais le rythme pour gagner"

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Course
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions