Alonso "très loin" de faire un bon tour de NASCAR à Bahreïn

partages
commentaires
Alonso
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
9 déc. 2018 à 16:10

Fernando Alonso admet avoir été "très loin" de produire un bon tour au volant de la voiture de NASCAR lors de sa sortie de Bahreïn.

Lors d'une journée où le septuple Champion de NASCAR Cup, Jimmie Johnson, a impressionné en F1 dans le cadre de l'échange de voiture organisé par McLaren, Alonso a déclaré que les caractéristiques de la NASCAR et le manque d'adhérence des pneus avaient rendu la recherche de la limite difficile.

"Je pense que j'étais très loin d'un très bon tour", a expliqué Alonso. "Le style de pilotage, la meilleure façon de réaliser un tour n'étaient toujours pas très clairs pour moi. J'ai découvert beaucoup de problèmes sur les freins. La voiture a un ralentissement très faible en raison de son poids et des freins en acier. Ils se comportent très différemment de ceux que je suis habitué à utiliser."

Lire aussi :

"Et la traction, ces pneus, avec la quantité de puissance que ces voitures ont, c'est très difficile à gérer. Donc en première vitesse, en seconde vitesse, en troisième, vous patinez toujours. Je ne sais pas s'il était mieux d'y aller à fond et de faire patiner les pneus pour vraiment avancer ou de contrôler avec l'accélérateur et peut-être perdre un petit peu de performance en sortie. Donc, au final, je pense... ce qui sera nécessaire avec ces voitures n'est pas clair pour moi, même après une journée." 

Incertitude concernant le roulage sur ovale

Johnson a lui-même reconnu que goûter pour la première fois au roulage d'une voiture de NASCAR sur un circuit comme Bahreïn n'était probablement pas l'idéal pour comprendre ses performances. "Ouais, il n'a pas eu une expérience juste. Nos voitures sont lourdes et ont un centre de roulement élevé, donc quand on peut les mettre sur un circuit avec banking elles ont une chance de briller. Dover, Bristol, même certains des [ovales] inclinés d'un mile et demi, ça l'impressionnerait vraiment."

Alonso d'ajouter que le test de Bahreïn l'avait laissé dans l'incertitude quant au fait de piloter une NASCAR sur un ovale, surtout avec d'autres voitures autour de lui. "J'ai dit à Jimmie avant que c'était difficile à imaginer pour moi actuellement, après la sensation que j'ai eu [...] avec la très faible adhérence et avec beaucoup de problèmes de traction, au niveau de la sensation de ces voitures lors d'une course sur ovale."

Lire aussi :

"Évidemment, il n'y a plus d'exigences en termes de traction, vous êtes juste sur l'ovale et maintenez la voiture à la vitesse moyenne. C'est donc une façon très différente de piloter la voiture. Peut-être que la glisse est moindre mais plus longue dans le virage, et peut-être que c'est une sensation différente. Les circuits de 'stop and go' comme Bahreïn, je pense que ça met à mal la philosophie d'une voiture de NASCAR."

Quand il lui est demandé si l'expérience NASCAR lui avait donné envie de faire de nouveaux tests, Alonso a répondu : "Pour le moment, je pense que c'est OK. Ces voitures sont faites pour les courses sur ovales, donc elles ont beaucoup de poids sur la gauche de la voiture, même s'ils essaient de la régler pour du roulage sur circuit. Assurément, si vous essayez sur ovale, peut-être que la perspective ou la sensation avec la voiture sera différente, mais ce n'est pas encore prévu."

Une course peut-être mais pas la saison complète

Même si Alonso n'a pas exclu la possibilité d'une participation à une course de NASCAR à l'avenir, il a expliqué que le calendrier long et les différentes techniques nécessaires pour être rapide sur ovale signifiaient qu'une campagne entière était improbable.

"Je pense que la majeure partie de la performance de ces voitures est liée à l'expérience, avec des effets de suivi et des techniques de pilotage comme se pousser l'un l'autre et des choses comme ça. Je pense que je ne suis pas au niveau sur ce genre de techniques, donc ça demandera beaucoup d'implication. Et évidemment, le calendrier qu'ils ont est si intense. Donc peut-être une course, un jour, mais pas le calendrier complet."

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , NASCAR Cup
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Jimmie Johnson
Équipes Hendrick Motorsports
Auteur Jonathan Noble