Le Daytona 500, comment ça marche ?

Le week-end prochain, la saison 2018 de Monster Energy NASCAR Cup Series débutera par la plus grande course de la saison, le Daytona 500.

Deux semaines après le Super Bowl, finale du championnat de football américain, ce sera au tour de la NASCAR d'organiser son événement phare, le même jour que la rentrée des classes ! 2018 marquera la 60e édition du Daytona 500.

Disputée (comme son nom l'indique) sur 500 miles, cette course a consacré les plus grands pilotes de l'Histoire du stock-car, de Richard Petty à Jimmie Johnson, en passant par Darrell Waltrip, Dale Earnhardt, Jeff Gordon ou encore Kurt Busch, vainqueur l'an dernier.

L'édition de cette année va revêtir un aspect hautement symbolique puisqu'elle sera la dernière participation en carrière de Danica Patrick, qui va ainsi lancer son "Danica Double", avec le Daytona 500 et les 500 Miles d'Indianapolis en mai prochain, les deux dernières courses de sa carrière.

Même si l'épreuve ne se tiendra que le 18 février, les festivités commenceront dès cette semaine avec les qualifications, qui auront lieu ce dimanche. Une par une, les voitures tenteront d'effectuer le meilleur temps, les deux premiers se qualifiant sur la première ligne, et étant les seuls pilotes dont la position sur la grille sera connue.

Suivra ensuite le même jour une course d'exhibition (le Clash), alors que le reste de la procédure qualificative se tiendra dans la nuit de jeudi à vendredi prochains heure française, avec les courses qualificatives, les Can-Am Duel.

Ces deux courses, de 150 miles chacune, serviront à déterminer la grille de départ, ainsi que les qualifiés pour l'épreuve. Les 36 voitures "franchisées" sont qualifiées d'office, laissant quatre positions de libre pour les autres équipes. Le meilleur des pilotes non-franchisés dans chaque duel se qualifie, ainsi que les deux pilotes les plus rapides lors des qualifications du dimanche précédent, en excluant bien sûr les 38 voitures déjà qualifiées.

Tout cela forme donc un peloton de 40 voitures qui s'élancera le 18 février pour le 60e Daytona 500, pour une course se disputant comme toutes les autres, en trois segments. Un drapeau à damier vert sera agité à la fin des tours 60 et 120, signifiant la fin des segments, et donnant des points aux dix premiers.

Le drapeau à damier sera agité à l'issue du 200e tour, sauf en cas de procédure d'Overtime, où la NASCAR se donne le droit d'ajouter des boucles à l'épreuve, si cette dernière allait se terminer sous drapeau jaune. À 35 courses de la fin de la saison, le, ou la, vainqueur aura déjà réussi sa saison...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries NASCAR Cup
Événement Daytona 500
Circuit Daytona International Speedway
Type d'article Actualités