La NASCAR enquête sur l’accrochage Kenseth/Logano

partages
commentaires
La NASCAR enquête sur l’accrochage Kenseth/Logano
Par :
Traduit par: René Fagnan
2 nov. 2015 à 16:30

La course de la NASCAR Sprint Cup disputée dimanche sur l’anneau de Martinsville a été marquée par un violent accrochage entre Matt Kenseth et Joey Logano.

Joey Logano, Team Penske Ford et Matt Kenseth, Joe Gibbs Racing Toyota se touchent
Matt Kenseth, Joe Gibbs Racing Toyota part en tête-à-queue après un contact avec Joey Logano, Team Penske Ford
Matt Kenseth, Joe Gibbs Racing Toyota
Joey Logano, Team Penske Ford
Matt Kenseth, Joe Gibbs Racing Toyota
Matt Kenseth, Joe Gibbs Racing Toyota
Joey Logano, Team Penske Ford

Logano, à bord de la Ford No. 22, menait la course avec 50 tours à parcourir quand il a pris un tour à Matt Kenseth, aux commandes de la Toyota No. 20. Mais ce dernier s’est vengé des récents incidents survenus entre lui et Logano. Une fois Logano passé, Kenseth a tapé l’arrière de la Ford et l’a expédiée contre le mur, empêchant Logano de remporter une quatrième victoire consécutive.

Il semble bien que les officiels de la NASCAR vont sévèrement pénaliser Kenseth pour son geste.

“Dans le cas de Matt, nous sommes évidemment déçus que cela soit survenu en piste. Nous avons discuté de l’affaire avec Matt, son crew chief [Jason Ratcliff] et [le propriétaire] Joe Gibbs. C’est une procédure habituelle”, déclare Steve O’Donnell, vice-président directeur de la NASCAR.

Pourquoi l’incident du Kansas est-il fort différent ?

Le geste de Kenseth dimanche est fort probablement un acte de vengeance sur Logano qui l’a percuté et lui a fait perdre la victoire lors de la course disputée au Kansas, il y a deux semaines.

O’Donnell précise qu’il existe toutefois une “différence majeure” entre ce que Kenseth a fait à Martinsville et ce que Logano lui a fait au Kansas, car les deux hommes luttaient pour la victoire à ce moment-là.

Le dirigeant de la NASCAR souligne qu’à Martinsville, Kenseth accusait plusieurs tours de retard sur le leader.

“L’incident a été causé par un pilote qui n’était pas en lutte pour la victoire et qui roulait avec plusieurs tours de retard”, ajoute O’Donnell. “C’est très différent [du Kansas] quand deux pilotes luttent pour la victoire et se touchent en sortant du virage 4”.

Après que Kenseth a démoli la voiture de Logano, les officiels lui ont interdit de reprendre la piste, même si les dégâts à la Toyota étaient importants.

Rien de bien nouveau

Ce n’est pas la première fois que des pilotes d’une des trois séries majeures de la NASCAR ont une telle altercation en piste.

Durant le Chase de 2012, Jeff Gordon a été mis à l’amende pour 100'000 dollars, a perdu 25 points et a été mis sous observation après avoir intentionnellement démoli la voiture de Clint Bowyer.

Durant une course de Camping World Truck Series au Texas en 2011, Kyle Busch a volontairement démoli le truck de Ron Hornaday Jr durant une neutralisation, alors que ce dernier était en lutte pour le titre. Busch a été mis à l’amende pour 50'000 dollars et n’a pu disputer la course de Sprint Cup organisée sur le même circuit le lendemain.

Article suivant
Jeff Gordon obtient son ticket pour la grande finale

Article précédent

Jeff Gordon obtient son ticket pour la grande finale

Article suivant

Darrell Waltrip - "Le geste de Kenseth est inexcusable"

Darrell Waltrip - "Le geste de Kenseth est inexcusable"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries NASCAR Cup
Événement Martinsville II
Lieu Martinsville Speedway
Pilotes Matt Kenseth , Joey Logano
Auteur Jim Utter
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu