Pas de pénalité pour l’écurie Joe Gibbs Racing

Les dirigeants de la NASCAR ont décidé de ne pas pénaliser l’écurie de Sprint Cup Joe Gibbs Racing pour avoir enfreint le règlement technique lors de la course du Texas.

On se souviendra que trois des quatre voitures de Joe Gibbs Racing, celles de Kyle Busch, Carl Edwards et Denny Hamlin, n'ont pas réussi l'inspection technique d'avant-course du AAA Texas 500.

Les mécaniciens ont alors dû remplacer les splitters avant de leurs Toyota Camry par de nouvelles pièces juste avant le départ. Les pièces illicites ont été confisquées par la NASCAR.

Étrangement, le splitter de la Toyota No. 20 d’Érik Jones, qui remplace Matt Kenseth, suspendu, était parfaitement légal.

Les splitters incriminés ont été examinés par les ingénieurs du centre de Recherche et de Développement de la NASCAR à Concord, en Caroline du Nord, et les officiels ont décidé de ne pas imposer de pénalité.

Cette affaire ressemble beaucoup à celle survenue au Michigan en août dernier quand les splitters des Ford N°2 et 22 de l’équipe Penske Racing avaient été confisqués après avoir échoué à l’inspection technique d’après-course.

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries NASCAR Cup
Événement Texas II
Circuit Texas Motor Speedway
Équipes Joe Gibbs Racing
Type d'article Actualités
Tags chase, nascar, pénalité, splitter