Avec Giuliano Alesi pour son premier week-end gagnant en F4

Avec Giuliano Alesi pour son premier week-end gagnant en F4
Giuliano Alesi
Giuliano Alesi
Giuliano Alesi
Giuliano Alesi
Giuliano Alesi
Giuliano Alesi

Pour son premier week-end de compétition en monoplace, Giuliano Alesi (15 ans) a déjà connu les joies de la victoire à deux reprises (sur trois courses), lors du meeting d'ouverture du championnat de Formule 4 sur le circuit de Lédenon. Une belle performance qui place le fils de Jean Alesi parmi les principaux prétendants au titre.

Après un seul petit rodage de trente minutes lors de la séance d'essais libres du vendredi matin, Giuliano Alesi et les autres concurrents du championnat de France de Formule 4 se lançaient à l'assaut de la séance qualificative. Le jeune Alesi, flanqué du mythique numéro 27 cher à son père, faisait sensation en signant le meilleur temps de la séance qualificative, s'octroyant la pole position pour la course 3, mais également pour la course 1, dont l'ordre de départ est défini par le deuxième meilleur temps de chaque pilote.

"Je suis évidemment heureux de ces deux pole positions", confiait alors Giuliano Alesi à Motorsport.com. "Heureux mais finalement pas tellement surpris car je suis hyper motivé, et je suis déterminé à me donner à 100%. Et Lédenon est un circuit que j'apprécie, et que j'avais découvert lors d'une journée d'essais collectifs de la Formule 4".

"Etre en pole est une chose, les courses en sont une autre", poursuit le jeune Français. "J'aurai sans doute la pression au départ, mais pas plus que tous les autres pilotes du peloton. Cette performance est de bonne augure pour la suite, mais pour l'instant je suis totalement concentré sur ce week-end, et sur ce que je dois faire pour rester devant".

Première victoire sans trembler

Samedi matin, Giuliano Alesi ne tremblait pas au départ de la course 1. Après un bon envol, il conservait son rang et creusait l'écart sur ses poursuivants, remportant sa première victoire pour sa première course devant Valentin Moineault.

"Je me suis senti à l'aise dans la voiture", se réjouissait-il. "Ce fut un peu difficile dans les premiers tours car mes poursuivants ne me lâchaient pas, mais lorsque je ne les voyais plus dans mes rétros, j'ai commencé à y croire. Je ne pensais pas m'imposer si vite. Avant les qualifications, j'espérais un top 5 en course, et c'était encore mon objectif après mes deux poles. J'étais moi-même surpris de ma performance lors de cette première manche, mais je n'ai fait que me concentrer sur mon pilotage du départ à l'arrivée, et ça a payé".

Mon père, lui, était davantage surpris. Et surtout très stressé pendant les courses !

Giuliano Alesi.

En raison de la règle de la grille inversée, Giuliano Alesi s'élançait du 10e rang au départ de la course 2. Pris dans la mêlée, le fils de l'ancien pilote de Formule 1 s'accrochait dans le premier tour ; un incident qui le contraignait à l'abandon.

"Là, le contexte était différent car je partais au milieu du peloton. Je suis sorti un peu large dans une courbe et en voulant redresser, je suis parti trop à l'intérieur et j'ai percuté une autre monoplace, que je n'avais pas vue. Je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. C'est en tout cas un incident dont je tirerai des leçons pour la suite, et je ferai en sorte que cela ne se reproduise plus".

Double frayeur sous le déluge

Dimanche matin, alors que Giuliano Alesi s'apprête à s'élancer une nouvelle fois de la pole position, une pluie diluvienne s'abat sur le circuit de Lédenon. Les mécaniciens de l'Auto Sport Academy monte les pneus rainurés en vitesse, et le peloton s'élance sous des gerbes d'eau. Visiblement aussi à l'aise sous la pluie que sur le sec, Alesi creuse rapidement l'écart sur ses poursuivants, comptant 6 secondes d'avance après quatre tours.

Mais les conditions empirent, et le poleman part une première fois, puis une seconde fois à la faute. Deux sorties sans conséquence toutefois : il reprend la piste et conserve la tête, après ces deux frayeurs. Finalement, la direction de course décide de stopper l'épreuve au bout de cinq tours. Giuliano Alesi est déclaré vainqueur pour la deuxième fois en trois courses. 

"J'ai toujours trouvé difficile de rouler sous la pluie", explique le leader du championnat. "Je manquais de repères dans ces conditions, car j'avais déjà roulé un peu sous la pluie au Mans, mais jamais dans des conditions comme celles-ci. M'élancer en tête a été très utile, cela m'a permis de creuser l'écart. Quand je regardais dans mes rétroviseurs, je ne voyais même pas la voiture derrière moi dans les gerbes d'eau, alors j'imagine la visibilité dans le peloton".

"Au bout d'un moment, il commençait à y avoir beaucoup de flaques sur la piste, et beaucoup d’aquaplaning", continue Giuliano Alesi. "Je suis sorti mais j'ai réussi à prendre un échappatoire pour revenir sur la piste. J'étais déçu que la course s'arrête si tôt, mais je me doutais qu'il était impossible de continuer ainsi. Je suis heureux de cette nouvelle victoire, surtout, je suis heureux d'avoir pu m'imposer à la fois sur le sec, puis sur le mouillé".

Avec deux poles et deux victoires, Alesi fils pouvait difficilement espérer meilleur bilan à l'issue de son premier week-end de course en monoplace.

"Gagner des courses aussi vite est quelque chose à laquelle je ne m'attendais pas forcément mais je ne suis pas étonné non plus", conclut-il. "J'ai beaucoup travaillé pour me préparer en vue de cette saison, je savais donc qu'il ne serait pas impossible pour moi de jouer les premiers rôles. Mon père, lui, était davantage surpris. Et surtout très stressé pendant les courses, et surtout la course 3 !"

partages
F4 - Giuliano Alesi en pole position pour son premier meeting
Article précédent

F4 - Giuliano Alesi en pole position pour son premier meeting

Article suivant

F4 - Mick Schumacher vainqueur dès ses débuts en Allemagne

F4 - Mick Schumacher vainqueur dès ses débuts en Allemagne