La nouvelle 'Formulino E' électrique se dévoile

Une nouvelle série junior de monoplaces électriques, qui pourrait être 'la Formule 2 de la Formule E', vient d'être dévoilée.

La voiture, surnommée "Formulino E", est née de la collaboration entre Dallara, partenaire dans la fabrication du châssis de la Formule E, et le constructeur belge Punch Powetrain.

La nouvelle monoplace a effectué un premier roulage à Zolder en début de semaine, avant sa présentation officielle lors de l'European Battery, Hybrid and Fuel Cell Electric Vehicle Congress à Genève.

La Formule E et la FIA ne sont pas impliquées dans le projet, qui viserait des équipes plus modestes, mais aussi des écoles de pilotage.

Le directeur du consortium derrière la Formulino E, l'ancien directeur du circuit de Zolder Thierry Deflandre, voit ce projet comme une éventuelle formule d'accession à la Formule E, ou à la nouvelle série Electric GT, une idée soutenue par ailleurs par le pilote Audi en Formule E, Lucas di Grassi.

"C'est très bien", a commenté di Grassi auprès de Motorsport.com. "Avoir une école, ou une voiture de base est très important. La meilleure façon de se préparer [pour le moment] est de passer par un cursus classique, F3, F2, éventuellement le DTM."

Un pic de puissance de 200kW

"Alors que la Formule E évolue et se développe, il est naturel que les pilotes puissent se préparer ailleurs. Il est très positif de voir que cela arrive si tôt. C'est une bonne préparation, comme la F2 ou la F1, et ce sera beaucoup moins cher à faire rouler, et moins complexe", poursuit le Brésilien. "Si quelqu'un veut préparer un pilote, ou si un pilote de réserve veut continuer à courir, ils peuvent progresser et emmagasiner de l'expérience. C'est une initiative positive pour les constructeurs."

Le châssis est issu du concept Formulino créé par Dallara en 2007, utilisé en ADAC Formel Masters et la série indienne MRF Challenge. La Formulino E utilisera une version adaptée de la voiture Formulino, avec un moteur développant 120kW, soit 160 chevaux, avec un pic de puissance de 200kW (268 chevaux), et une vitesse de pointe de plus de 190 km/h.

La voiture, qui doit encore passer son crash-test, affiche un poids à vide relativement bas de 545 kg, comparé aux 880 kg de la Formule E (pilote inclus).

Une première course en vue en 2017

Quant au tarif, l'objectif de 80'000€ a été fixé, et Delflandre a expliqué qu'il s'agissait du résultat de "trois ans et demi de travail."

"Nous projetons de construire 20 voitures cette année", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Ensuite, nous pourrons tabler sur une production à plus grande échelle. Nous sommes en négociation pour disputer une première course cette année déjà, ce qui ferait partie de notre phase d'apprentissage."

La batterie de 15kWh serait capable de tenir 15 minutes en continu, ou "sept ou huit tours" du circuit de Zolder. La voiture dispose aujourd'hui d'une boîte de vitesses à cinq rapports, qui pourrait être remplacée par un système à un ou deux rapports actuellement utilisé en Formule E.

Un système de changement de batterie est à l'étude, une manœuvre que les concepteurs du projet estiment possible à réaliser en une minute, après quelques ajustements au niveau du design de la voiture, une rapidité de recharge qui ne nécessiterait ainsi pas de changement de voiture.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Other open wheel
Type d'article Actualités
Tags électrique