Alessio Rovera et David Hallyday arrachent la victoire dans les derniers tours

partages
commentaires
Alessio Rovera et David Hallyday arrachent la victoire dans les derniers tours
16 juil. 2018 à 15:49

Pour la quatrième fois consécutive, Julien Andlauer (Martinet by Alméras) signait la pole position en 1:18.574, devant Alessio Rovera (Tsunami RT), Valentin Hasse-Clot (Sébastien Loeb Racing) et Ayhancan Güven (Attempto Racing). En Championnat B, Sébastien Dumez (Team 85 / Bourgoin Racing) était le plus rapide devant Nicolas Misslin (Pierre Martinet by Alméras).

Un peu plus d’une heure après une grosse averse, tous les concurrents se présentaient sur la grille de départ avec des pneus Michelin slicks, hormis Jérémie Lesoudier (Team 85 / Bourgoin Racing) qui faisait le pari des pneus pluie. Alessio Rovera prenait le meilleur envol pour entrer dans le premier virage devant Julien Andlauer, Valentin Hasse-Clot, Ayhancan Güven et Jérémy Sarhy (Sébastien Loeb Racing). Au cœur du peloton, Nicolas Misslin passait Sébastien Dumez pour le leadership du classement B.

Dans un duel pour se rapprocher d’Alessio Rovera, Valentin Hasse-Clot forçait Julien Andlauer à quitter sa trajectoire. Le pilote Sébastien Loeb Racing se voyait infliger une pénalité. Après un drive-through, il reprenait la piste au treizième rang.

Alors que de nouvelles gouttes de pluie tombaient sur le circuit, l’ordre était chamboulé parmi les pilotes B. Sébastien Dumez était le premier à perdre du terrain avant d’être imité par Nicolas Misslin. Ce dernier optait pour un changement de pneumatiques pour monter des pneus pluie.

Devant, Alessio Rovera conservait l’avantage sur Julien Andlauer et Jérémy Sarhy s’emparait de la troisième place devant Ayhancan Güven. À mi-course, Hugo Chevalier était cinquième devant Sébastien Dumez, revenu au sixième rang et premier des « B ».

À dix minutes du drapeau à damier, Julien Andlauer prenait le meilleur sur Alessio Rovera pour reprendre les commandes de la course. Ayhancan Güven récupérait la troisième place à Jérémy Sarhy, devant Hugo Chevalier et Alex Marchois (FAL Racing).

Dans la boucle suivante, Alessio Rovera se portait à nouveau en tête. Valentin Hasse-Clot continuait sa remontée pour s’installer au septième rang. Très à l’aise sur une piste légèrement grasse, David Hallyday (RMS) passait en tête des pilotes B en attaquant Sébastien Dumez et Stéphane Denoual (Pierre Martinet by Alméras) défendait sa troisième place face à Christian Jaquillard (Jonquille Racing Team).

Alessio Rovera s’imposait devant Julien Andlauer, Ayhancan Güven, Hugo Chevalier, Jérémy Sarhy, Alex Marchois et Valentin Hasse-Clot. Au huitième rang du classement général, David Hallyday était le premier des B devant Sébastien Dumez. Victor Blugeon (Pierre Martinet by Alméras) complétait le top 10 devant Jean-Baptiste Simmenauer (Team 85 / Bourgoin Racing).

Alessio Rovera : « C’était un grand duel avec Julien. J’ai pris un bon départ, mais la course était très difficile avec la pluie qui tombait sur le circuit. Nous avions choisi des réglages pour la pluie. Lorsque la piste était un peu plus glissante, j’étais assez à l’aise, mais dès que ça séchait un peu, c’était plus compliqué. Cette victoire rapporte des points importants pour le championnat. »

Julien Andlauer : « Je me suis loupé au départ. J’ai trop assuré, car je pensais que ça allait patiner. Ensuite, j’ai essayé de prendre un bon rythme de course derrière Alessio, en lui mettant la pression. Ça a marché et j’ai réussi à prendre la première place. Là, j’ai pris une bonne drache. J’ai bloqué les roues arrière au freinage et je suis parti tout droit. Alessio est passé. Avec la pole et le meilleur tour en course, je prends autant de points qu’Alessio. Il n’était pas nécessaire de prendre trop de risques. »

Ayhancan Güven : « Avec la pluie qui était tombée une heure avant le départ, je savais que la course serait différente. Durant le premier quart d’heure, j’ai été plutôt prudent. Je ne voulais pas prendre trop de risque pour le championnat. Quand les conditions étaient un peu plus compréhensibles, j’ai essayé de réduire l’écart sur les deux premiers. Il m’aurait fallu davantage de tours pour pouvoir les attaquer, mais nous prenons de gros points. »

David Hallyday : « Les conditions étaient compliqués, mais j’aime quand la piste est grasse. Je n’avais pas fait beaucoup de tours en qualifications, donc mes pneus étaient frais. Je suis resté concentré et j’avais une voiture top. Tout s’est très bien passé. Je progresse à chaque course et j’essaie de ne pas griller les étapes pour faire une bonne première saison. »

La première moitié de la saison s’achève à Dijon-Prenois. Du 7 au 9 septembre, les concurrents de la Porsche Carrera Cup France feront leur rentrée à Magny-Cours.

Prochain article Porsche Carrera Cup France
Victoire turque à Dijon le 14 juillet !

Article précédent

Victoire turque à Dijon le 14 juillet !

Article suivant

Andlauer garde le cap

Andlauer garde le cap
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Porsche Carrera Cup France
Événement Dijon-Prenois
Lieu Dijon-Prenois
Type d'article Résumé de course