Bertrand Baguette sur deux fronts au Japon

Engagé pour la deuxième année dans le championnat japonais du Super GT500, Bertrand Baguette s'apprête également à disputer en parrallèle, et pour la première fois, le championnat Super Formula nippon. Un retour à la monoplace qui ravit le pilote belge.

A 29 ans, Bertrand Baguette peut s'enorgueillir d'une carrière extrêmement riche, et pleine de succès. Après avoir effectué ses classes en Formule Renault 2.0, le natif de Verviers avait disputé trois saisons dans la "grande" Formule Renault 3.5, où il fut sacré champion en 2009. Après avoir envisagé la F1 l'année suivante, Baguette s'est finalement orienté vers les Etats-Unis et le championnat IndyCar, où l'on se souvient notamment de sa belle prestation lors des Indy 500 en 2011. Il s'est aussi essayé à l'endurance en 2013 en LMP2, puis a une nouvelle fois changé d'horizon en 2014, lorsqu'il prenait la direction du Japon pour disputer le prestigieux championnat Super GT500 au volant d'une Honda NSX du Nakajima Racing.

Fort d'un podium dans la discipline l'an passé, le pilote belge rempile pour une saison, associé à Daisuke Nakajima, et s'apprête à attaquer une nouvelle saison au Japon dès ce week-end à Okayama, première manche du calendrier. 

J'espère marquer de gros points et grimper sur le podium à plusieurs reprises. Pourquoi pas sur la plus haute marche ?

Bertrand Baguette.

"Après une quinzaine de journées d'essais, j'ai hâte d'attaquer la saison", a confié Bertrand Baguette sur le site de la RTBF. "L'an passé, en fin de championnat, la Honda NSX avait effectué un réel bon en avant au sein de la hiérarchie. Les ingénieurs de la marque et ceux de Dunlop, notre fournisseur pneumatique, ont continué à travailler très fort cet hiver. Les chronos relevés lors des tests nous permettent d'entamer la saison en toute confiance. Je suis d'autant plus enthousiaste que j'apprécie beaucoup la piste d'Okayama. Mais je suis bien conscient que la tâche sera ardue. Que ce soit ce week-end ou lors des sept autres meetings, j'espère marquer de gros points et grimper sur le podium à plusieurs reprises. Pourquoi pas sur la plus haute marche ?"

Une semaine plus tard, Baguette sera de retour en piste, sur le circuit de Suzuka cette fois. Changement de monture puisqu'il sera cette fois au volant d'une Super Formula, le championnat monoplace le plus relevé au Japon. "Retrouver les sensations du pilotage d'une monoplace en course aura assurément un côté émouvant", poursuit Baguette. "Mes dernières épreuves sur une Formule remontent à la saison 2010 quand je roulais en Indy. Physiquement, je me suis beaucoup entraîné cet hiver mais rien ne remplace les kilomètres au volant. Le championnat de Super Formula est d'un niveau très élevé. Il me faudra sans doute quelques épreuves pour retrouver mes marques mais les sensations ressenties lors des essais sont bonnes."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Superleague Formula
Pilotes Bertrand Baguette , Daisuke Nakajima
Type d'article Actualités