Gianni Morbidelli vire en tête après Estoril

Le pilote italien s'est emparé de la première place du classement après une victoire et une 3e place au volant de sa Honda Civic à Estoril, deuxième étape du calendrier.

Gianni Morbidelli vire en tête après Estoril
Gianni Morbidelli, West Coast Racing, Honda Civic TCR
Le vainqueur Gianni Morbidelli, West Coast Racing, Honda Civic TCR
Podium: le deuxième Jean-Karl Vernay, Leopard Racing, Volkswagen Golf GTI TCR; le vainqueur Gianni Morbidelli, West Coast Racing, Honda Civic TCR; le troisième Stefano Comini, Leopard Racing, Volkswagen Golf GTI TCR
Stefano Comini, Leopard Racing, Volkswagen Golf GTI TCR
Stefano Comini, Leopard Racing, Volkswagen Golf GTI TCR; Sergey Afanasyev, Team Craft-Bamboo, Seat León TCR
Gianni Morbidelli, West Coast Racing, Honda Civic TCR
Le vainqueur James Nash, Team Craft-Bamboo, Seat León TCR
James Nash, Team Craft-Bamboo, Seat León TCR
Stefano Comini, Leopard Racing, Volkswagen Golf GTI TCR and Pepe Oriola, Team Craft-Bamboo, Seat León TCR
Sergey Afanasyev, Pepe Oriola, James Nash, Team Craft-Bamboo

Après le doublé de Pepe Oriola (Seat), qui avait remporté les deux manches lors de l'ouverture à Bahrein, le peloton du TCR se retrouvait en terres portugaises.

Et c'est le jeune Mat'o Homola qui allumait la première mèche en signant la pole position au volant de sa Seat Leon du B3 Racing devant la Honda Civic WestCoast de Gianni Morbidelli, alors que la deuxième ligne était occupée par les deux Volkswagen Golf du Leopard Racing, le Français Jean-Karl Vernay devançant son équipier, et champion en titre, Stefano Comini.

Au départ de la course 1, Morbidelli prenait le meilleur sur Homola, suivi de son équipier Aku Pellinen, qui s'infiltrait au deuxième rang avant de partir en glisse et de permettre au pilote slovaque de reprendre une position, alors que Vernay émergeait en troisième position. Homola reprenait même la première place dès le deuxième tour.

Morbidelli patientait jusqu'à la mi-course avant de commencer à porter sa première attaque sur Homola. Le pilote slovaque se défendait durant quatre tours, avant que l'Italien ne trouve finalement l'ouverture à quatre tours de la fin. La bagarre avait permis à Vernay et Comini de revenir dans les roues de Homola, et les deux pilotes Volkswagen finissaient par dépasser eux aussi la Seat, pour conclure l'épreuve aux 2e et 3e rangs. Les Seat de Mat'o Homola et Sergey Afanasiev complétaient le top 5 de cette première manche.

Après avoir hérité de la pole grâce à la règle de la grille inversée (il avait signé le 10e temps lors des qualifications), Loris Hezemans devait stopper sa Seat Leon du Baporo Motorsport quelques secondes après l'extinction des feux, laissant le commandement à la Seat Craft Bamboo de James Nash, qui s'était élancé à ses côtés. Suivaient les deux Volkswagen de Vernay et de Comini, auteurs d'un très bon départ, et les deux Seat Craft Bamboo de Pepe Oriola et Sergey Afanasiev.

Au volant d'une Seat alourdie par un important lest de compensation consécutif à son double succès à Bahrein, Oriola ne pouvait défendre sa position, le pilote espagnol étant déposé par Afanasiev, puis Morbidelli et Davit Kajaia. Morbidelli passait à son tour Afanasiev, et les deux hommes revenaient sur Vernay, qui avait perdu sa deuxième place au profit de son équipier Stefano Comini.

Alors que James Nash décrochait son premier succès en TCR après avoir mené du départ à l'arrivée sans avoir été réellement menacé, Stefano Comini concluait l'épreuve au second rang alors que Morbidelli disposait de Vernay dans les ultimes tours pour compléter le podium devant Afanasiev, alors que Vernay se contentait finalement du 5e rang.

Au championnat, Morbidelli prenait les commandes avec 70 points, avec un petit point d'avance sur James Nash, alors que Pepe Oriola chutait au 3e rang à l'issue de ce weekend compliqué pour le premier leader du championnat. Sergey Afanasiev occupe le 4e rang devant les deux pilotes Volkswagen Leopard Racing, Stefano Comini et Jean-Karl Vernay.

Les deux prochaines manches se disputeront les 6 et 7 mai à Spa, en ouverture de la deuxième manche du championnat WEC.

partages
commentaires
Deux Peugeot 308 Cup pour le Sébastien Loeb Racing à Spa
Article précédent

Deux Peugeot 308 Cup pour le Sébastien Loeb Racing à Spa

Article suivant

Le STCC souhaite se convertir au TCR

Le STCC souhaite se convertir au TCR
Charger les commentaires