Hugo Valente passe en TCR sur la Seat de l'équipe Bamboo

Après quatre saisons en WTCC, dont la dernière année avec Lada, Hugo Valente rejoindra les rangs du TCR en 2017, où il pilotera une Seat Leon de l'équipe Bamboo.

Hugo Valente disposera de l'une des trois Seat Leon TCR de l'équipe Bamboo aux côtés de James Nash et Pepe Oriola, les deux hommes ayant terminé deuxième et quatrième du championnat 2016. Le Parisien remplacera ainsi le Russe Sergey Afanasyev, ce dernier n'ayant pas été conservé par la structure britannique.

Après une première apparition en WTCC en Chine en fin d'année 2012 sur une Seat Leon de l'écurie Sunred Engineering, le Francilien avait pris part à la majorité de la saison 2013 sur une Seat Leon du Campos Racing. 

En 2014 et 2015, Valente demeurait fidèle au Campos Racing où il disposait cette fois d'une Chevrolet Cruze RML, avec laquelle il grimpait sur le podium à plusieurs reprises. L'an passé, le pilote tricolore accédait pour la première fois au statut de pilote d'usine en intégrant l'équipe Lada, mais la saison s'avérait plus difficile que prévu au volant de la Vesta.

Après l'arrêt soudain du programme officiel Lada fin 2016, Hugo Valente se retrouvait sans volant et sans réelle perspective pour 2017, avant de se voir offrir une saison au volant de la Seat Leon par l'équipe Bamboo pour le championnat international TCR.

Une proposition de dernière minute

"Fin 2016, il me semblait peu envisageable de rester en WTCC, à moins d'intégrer une équipe d'usine. Je ne voulais plus dépenser des budgets ahurissants pour courir", a expliqué Hugo Valente à Motorsport.com. "Après ma saison chez Lada, j'étais réticent à redevenir un pilote 'privé', surtout que je ne suis plus un jeune débutant dans la discipline."

"Le TCR est apparu comme une option, mais je n'avais pas d'offre satisfaisante en fin d'année dernière et, pour être honnête, je m'étais quasiment résigné à ne pas rouler cette saison. Mais, mi-janvier, j'ai reçu une proposition très intéressante de Richard Coleman [le patron de l'équipe Bamboo], et nous sommes rapidement tombé sur un accord."

"Je suis très content", poursuit Valente. "C'est une belle opportunité, dans l'une des meilleures équipes du plateau, avec une très bonne voiture. Si tout se passe bien, je pense que nous pourrons être en mesure de gagner quelques courses. Avec James [Nash] et Jordi [Oriola], nous constituerons une équipe de tout premier plan, c'est également intéressant, et motivant."

D'ici quelques années, le TCR constituera peut-être la seule série de tourisme internationale.

Hugo Valente.

Loin d'avoir le sentiment de connaître une rétrogradation en passant du WTCC au TCR, Hugo Valente se réjouit de rejoindre ce championnat lancé en 2015, et promis selon lui à un bel avenir. "C'est un championnat vraiment intéressant, avec de bons pilotes, des circuits intéressants, parfois en levée de rideau des Grands Prix de F1. Et puis, si le WTCC adopte une réglementation qui se rapprochera davantage du GT d'ici quelques années, le TCR constituera peut-être la seule série de tourisme internationale."

Mais avant tout, le tricolore se réjouit de retrouver du plaisir au volant. "Je suis hyper motivé", continue-t-il. "D'autant que je pensais vraiment être éloigné de la compétition cette saison, et ce programme me booste d'autant plus. Et puis je me réjouis de me battre à nouveau pour les podiums, et les victoires, et pas pour une huitième ou une dixième place."

La régularité, le point crucial en TCR

"Quant à mes objectifs pour cette saison, on sait que Bamboo a remporté le titre par équipes les deux années précédentes, et a raté le titre pilote de peu en 2015 et 2016, à chaque fois lors de la dernière course à Macao alors qu'elle arrivait en tête. J'aurai donc les moyens de jouer les premiers rôles avec l'équipe."

"Mais je ne veux pas tirer de plan sur la comète. La compétition sera rude, le TCR est un championnat difficile où il est impératif d'être régulier. Ce sera intéressant."

On rappellera que Hugo Valente avait disputé deux courses de TCR sur le circuit de Buriram, en Thaïlande, en 2015 au volant d'une Opel Astra OPC du Campos Racing.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries TCR
Pilotes Hugo Valente
Équipes Craft Bamboo Racing
Type d'article Interview