Le STCC souhaite se convertir au TCR

Les organisateurs du championnat scandinave des voitures de tourisme (STCC) souhaitent faire courir des voitures de la catégorie TCR, qui est en plein essor. Un choix qui ne plait pas vraiment à Volvo.

Le STCC souhaite se convertir au TCR
Kevin Gleason, West Coast Racing, Honda Civic TCR
Davit Kajaia, Liqui Moly Team Engstler, Volkswagen Golf GTI TCR
Pepe Oriola, Team Craft-Bamboo, Seat León TCR
Michela Cerruti, Mulsanne Racing, Alfa Romeo Giulietta TCR
Luca Rangoni, Top Run Motorsport, Subaru WRX STi TCR
Mikhail Grachev, Liqui Moly Team Engstler, Volkswagen Golf GTI TCR
Dusan Borkovic, B3 Racing Team Hungary, Seat León TCR
Thed Björk, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Robert Dahlgren et Greg Ritter
Thed Björk, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Scott McLaughlin, Garry Rogers Motorsport Volvo

Créé en 2011 grâce à la fusion des championnats danois et suédois de voitures de tourisme, le championnat scandinave (STCC) utilisait à ses débuts les voitures dérivées de la catégorie S2000 également alignées en WTCC.

Depuis 2013, le championnat a fusionné avec son principal concurrent, le TTA, et a adopté la réglementation technique de ce dernier, à savoir une formule presque monotype, avec des châssis de type "silhouette" fabriqués par le constructeur français Solution F.

La première manche de la saison 2016, disputée le 1er mais dernier sur l'aérodrome de Skövde et remportée par les Volvo, a mis en évidence un faible nombre d'engagés malgré la présence de pilotes reconnus tels que Robert Dahlgren ou le Néo-zélandais Scott McLaughlin, tous deux pilotes officiels du V8 Supercars australien.

Dans le même temps, le développement rapide de la catégorie TCR à travers le globe a incité les organisateurs à introduire cette catégorie dans leur championnat, officiellement appelée TCN2 par la FIA.

Le plan des organisateurs est d'annoncer leur décision définitive en juin prochain : "Nous savons déjà que nous avons trois ou quatre équipes qui attendent la nouvelle réglementation et qui ne courent pas actuellement, donc je pense que nous pouvons espérer une grille de 15, 16 ou 17 voitures pour la première année, ce qui serait formidable", explique le directeur du STCC Jonas Lundin au site touringcartimes.com.

"Nous aimerions avoir Volvo dans la série, mais ils n'ont aucune voiture. Mais, évidemment on ne peut pas compter uniquement sur Volvo, ils ont toujours constitué une grande partie du STCC, mais si nous pouvions avoir six ou sept constructeurs dans notre nouvelle réglementation, ce serait formidable."

Volvo opposé au TCR

La réponse du constructeur suédois ne s'est pas faite attendre. Alexander Murdzevski Schedvin, directeur de Polestar, la branche sportive de Volvo, a indiqué ne pas vouloir s'impliquer en TCR.

"Nous ne ferons pas de TCR, absolument pas. Si vous voulez faire du TCR, vous ne pouvez pas le faire juste en levant la main gauche, pour être juste assez bon pour produire des voitures pour la Suède, tout ça parce que vous avez des adversaires dans le championnat qui ont des programmes clients."

"Vous devez être [le constructeur] qui dépense le plus pour produire une voiture rapide dans le championnat, indépendamment de si vous allez l'utiliser en Suède, au Royaume-Uni ou en TCR Series... On ne voit pas [pourquoi] on investirai massivement là-dedans, en utilisant un modèle qui ne serait plus produit dans 18 mois (la V40), donc aucune chance."

Murdzevski surenchérit : "Beaucoup de championnats nationaux font la même erreur. Ils disent si seulement nous avions des nouvelles voitures, tout serait de nouveau correct et il y aurait plus d'engagés, mais nulle part en Europe, vous ne pourrez engager une voiture moins chère que celles qui courent ici (les Solution F) et si les écuries ont des difficultés pour les financer, et alors ajouter un investissement pour une voiture, ils pensent que tous ces importateurs vont venir courir et soutenir [les écuries], et bien en réalité il ne courent pas et ne couraient [déja] pas quand ils utilisaient les S2000 auparavant."

Pour trouver une solution, le patron de Polestar a également évoqué l'idée de créer une balance de performance afin de faire courir les deux catégories (TCR et TTA) dans le même championnat.

partages
commentaires
Gianni Morbidelli vire en tête après Estoril
Article précédent

Gianni Morbidelli vire en tête après Estoril

Article suivant

Le TCR débarque en Amérique centrale

Le TCR débarque en Amérique centrale
Charger les commentaires