Simona De Silvestro parée pour sa nouvelle vie en Supercars

La Suissesse s'apprête à disputer pour la seconde fois les Bathurst 1000, cette fois au volant d'une Nissan Altima officielle. Un prélude avant un engagement complet sur les trois prochaines saisons en Supercars.

Simona De Silvestro parée pour sa nouvelle vie en Supercars
Simona de Silvestro, Renee Gracie, Nissan Motorsports
Renee Gracie, Simona De Silvestro, Harvey Norman Supergirls Nissan
Renee Gracie, Simona De Silvestro, Harvey Norman Supergirls Nissan
Renee Gracie, Simona De Silvestro, Harvey Norman Supergirls Nissan
Renee Gracie, Simona De Silvestro, Harvey Norman Supergirls Nissan
Simona de Silvestro, Nissan Motorsports
Renee Gracie, Simona De Silvestro, Harvey Norman Supergirls Nissan
Simona de Silvestro, Amlin Andretti Formula E Team
Simona de Silvestro, Amlin Andretti
Simona de Silvestro, Andretti Autosport Honda
Simona de Silvestro, Andretti Autosport Honda
Simona de Silvestro, Andretti Autosport Honda
Simona de Silvestro teste pour Sauber
Simona de Silvestro teste pour Sauber

Après une première expérience à Bathurst en 2015 sur une Ford Falcon du Prodrive Racing aux côtés de la locale Renée Gracie, pour un équipage 100% féminin, Simon De Silvestro est de retour à Bathurst, cette fois sur une Nissan Altima officielle, toujours accompagnée de Gracie. De Silvestro a eu l'opportunité de prendre ses marques pour la première fois au volant de sa nouvelle monture lors des tests sur le circuit de Winton.

"La voiture est bonne", a-t-elle confié à Motorsport.com. "Elle vous met tout de suite en confiance, je me suis rapidement sentie à l'aise. Pour être vraiment rapide, il y a beaucoup de détails à trouver, c'est à cela que nous avons consacré la majeure partie du temps. Il y a beaucoup de travail à faire sur moi-même juste pour comprendre comment piloter cette voiture. C'est différent de la Ford, c'est sûr…"

21e l'an passé à Bathurst avec son équipière, De Silvestro arrive cette fois avec des ambitions plus élevées. "Bien entendu, les attentes sont toujours un peu plus élevées. Mais je pense que ce sera que ce sera similaire à l'an passé. C'est difficile d'aller à Bathurst, la piste en elle-même déjà. Et puis vous ne connaissez pas la voiture aussi bien."

"Nous devons être réalistes, ce sera difficile", poursuit De Silvestro. "Et sachant que je vais courir à plein temps dans la série, cela sera encore plus de travail. J'ai besoin de connaître plus de détails, de comprendre davantage, et d'être plus attentive. Car ce n'est pas qu'une pige cette fois."

Simona De Silvestro s'apprête à tourner une page importante et à aborder un nouveau chapitre dans sa carrière. Après avoir évolué en Amérique du Nord de 2007 à 2013, avec une 3e place en Formule Atlantic en 2009, et un passage en IndyCar durant les quatre saisons suivantes, la native de Thun, dans le canton de Berne, a intégré l'équipe Sauber en F1 en tant que pilote de réserve en 2014. Impliquée en Formule E avec l'équipe Andretti, elle tentait l'an passé un retour en IndyCar, sans succès.

À 28 ans, Simona De Silvestro a été confirmée pour trois ans dans le championnat australien de Supercars, un changement radical. "Vous savez, j'ai eu une assez bonne carrière en monoplace", poursuit-elle. "Je pense qu'en IndyCar, la voiture m'allait bien. J'aurais aimé faire quelques années de plus là-bas, et avoir de meilleurs résultats. Être dans une grande équipe, cela aurait été un bel accomplissement qui n'est finalement jamais arrivé."

"Mais je suis vraiment heureuse de cette opportunité de piloter en Supercars", continue-t-elle. "Pour moi, c'est très important de savoir où je vais courir, et de bénéficier d'une continuité pour vraiment me développer. Pas juste année par année, sans savoir ce qui arrivera derrière. Pour un pilote, c'est fatiguant, et vraiment frustrant. Aujourd'hui, en tant que pilote, c'est tellement dépendant du sponsoring que l'on a l'impression de ne faire que ça."

Pour moi, c'est très important de savoir où je vais courir, et de bénéficier d'une continuité pour vraiment me développer.

Simona De Silvestro. 

"Alors c'est bien de savoir que j'ai trouvé ma place. Bien sûr, ce sera un gros challenge, mais c'est un nouveau challenge, une nouvelle expérience. En tant que pilote cela me rendra simplement meilleure et plus complète."

Propos recueillis par Andrew van Leeuwen

partages
commentaires
Le calendrier 2017 du Supercars annoncé, Newcastle nouvelle destination

Article précédent

Le calendrier 2017 du Supercars annoncé, Newcastle nouvelle destination

Article suivant

Davison et Webb remportent une édition animée des Bathurst 1000

Davison et Webb remportent une édition animée des Bathurst 1000
Charger les commentaires