Le record pour Jamie Whincup

Les deux courses de Sydney ont été remportées par Fabian Coulthard (Ford) et Jamie Whincup (Holden), lequel est désormais seul recordman des victoires en Supercars, après s'être également rapproché du leader McLaughlin en tête du classement.

Course 1

Une nouvelle fois en pole position pour la Course 1 (sa 12e pole de la saison), le leader du championnat Scott McLaughlin (Ford) était surpris au départ par Mark Winterbottom (Ford) placé à ses côtés sur la première ligne alors que McLaughlin se retrouvait pris en sandwich au premier virage entre son équipier Fabian Coulthard et la Holden du champion en titre Shane van Gisbergen, lequel prenait l'avantage et virait en deuxième position devant les deux pensionnaires du DJR Team Penske, McLaughlin et Coulthard.

Van Gisbergen s'emparait du commandement dès le deuxième tour au détriment de Winterbottom, mais le Néo-Zélandais lâchait son bien à la fin de ce même tour lorsqu'il s'engouffrait dans les stands pour son premier arrêt. Le pilote du Triple Eight Holden perdait un temps précieux en virant large au virage numéro deux à sa rentrée en piste.

Devant, Winterbottom avait repris la première place mais il était bientôt dépassé par une autre Holden Triple Eight, celle du champion en titre Jamie Whincup parti cinquième, les deux hommes stoppant simultanément au 16e tour.

Rififi en tête de la course

McLaughlin et Van Gisbergen émergeaient aux deux premières places à l'issue des ravitaillements, mais leur avance était réduite à néant suite à l'apparition de la voiture de sécurité, permettant à leurs rivaux, en pneus plus frais, de recoller aux deux leaders à dix tours de l'arrivée.

Le tournant de la course intervenait au restart, lorsque McLaughlin envoyait le leader van Gisbergen en tête-à-queue, un incident qui coûtait également cher à Whincup et Reynolds, qui endommageaient l'avant de leur voiture en percutant l'arrière de la Ford de McLaughlin. Ce dernier récupérait la première place, avant d'être dépassé par son équipier Fabian Coulthard, qui allait s'imposer avec 3,4 secondes d'avance.

 

Deuxième sur la ligne, McLaughlin était pénalisé de 15 secondes pour l'incident avec van Gisbergen, puis de 18 secondes supplémentaires plus tard dans la journée, ce qui le rétrogradait au 24e rang. Chaz Mostert (Ford) héritait de la deuxième place devant Jamie Whincup qui sauvait les meubles au volant d'une voiture endommagée. Mark Winterbottom (Ford) et Scott Pye (Holden) complétaient le top 5.

Course 2

Bien décidé à se reprendre, McLaughlin alignait une nouvelle pole position le lendemain pour la course 2, sa 13e de la saison – record de Jamie Whincup déjà égalé –, et sa septième consécutive. Mais le jeune Néo-Zélandais était une nouvelle fois devancé au départ par le pilote placé à ses côtés, cette fois Chaz Mostert (Ford), McLaughlin ne pointant qu'au cinquième rang lors du premier tour après un envol plus que moyen derrière les deux Holden de Whincup et van Gisbergen, et la Ford de Coulthard.

Le bon timing pour Whincup

Whincup observait son arrêt dès le neuvième tour : un excellent timing pour le sextuple champion de la discipline, puisque la voiture de sécurité entrait en piste quelques instants plus tard, permettant à Whincup de se hisser en tête lorsque ses rivaux stoppaient à leur tour.

Whincup menait ainsi devant Mostert, McLaughlin et van Gisbergen, ce dernier passant le leader du championnat au 27e tour pour la troisième place avant que les deux Néo-Zélandais n'observent leur second arrêt en même temps à l'issue de ce même tour.

Lorsque Whincup rentrait à son tour pour la seconde fois, il était passé de justesse par son équipier van Gisbergen à la faveur d'un léger blocage de roues du premier cité, en pneus frais, les deux hommes évoluant aux deux premières positions devant Mostert et Coulthard alors que McLaughlin suivait au cinquième rang.

 

Mais Whincup commençait à tirer avantage de ses pneus, plus frais que son équipier, pour porter l'estocade au 42e passage, s'emparant de la tête de la course, avant de s'imposer avec une avance de 9,8 secondes. Derrière, Fabian Coulthard s'emparait de la deuxième place dans l'avant-dernier tour, et van Gisbergen terminait finalement troisième devant McLaughlin et Mostert.

Avec ce succès, son 106e en Supercars, Jamie Whincup devient le pilote le plus victorieux dans la discipline, devançant désormais son équipier Craig Lowndes. De plus, le pilote australien revient à seulement 12 points du leader McLaughlin, avant la série des trois épreuves "enduros" qui attend les protagonistes du championnat Supercars : Sandown (17 septembre), Bathurst (8 octobre) et Surfers Paradise (21-22 octobre). Coulthard, van Gisbergen et Mostert complètent le top 5 provisoire.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Supercars
Événement Sydney
Circuit Sydney Motorsport Park
Pilotes Fabian Coulthard , Jamie Whincup
Équipes Triple Eight Race Engineering , Team Penske
Type d'article Résumé de course