Rainey est remonté sur la Yamaha de son dernier titre à Goodwood

Pour la première fois depuis son accident, Wayne Rainey est remonté sur une 500cc au Festival of Speed de Goodwood, la Yamaha YZR500 de son titre mondial en 1992.

Wayne Rainey et Karun Chandhok
Wayne Rainey et Karun Chandhok
1/8

Photo de: JEP / Motorsport Images

Karun Chandhok et Wayne Rainey
Karun Chandhok et Wayne Rainey
2/8

Photo de: JEP / Motorsport Images

Wayne Rainey
Wayne Rainey
3/8

Photo de: JEP / Motorsport Images

Wayne Rainey et Karun Chandhok
Wayne Rainey et Karun Chandhok
4/8

Photo de: JEP / Motorsport Images

Wayne Rainey et Lin Jarvis
Wayne Rainey et Lin Jarvis
5/8

Photo de: Yamaha

Wayne Rainey
Wayne Rainey
6/8

Photo de: Yamaha

Wayne Rainey
Wayne Rainey
7/8

Photo de: Yamaha

Wayne Rainey
Wayne Rainey
8/8

Photo de: Yamaha

Charger le lecteur audio

Cliquez sur les flèches ci-dessus pour passer d'une photo à l'autre.

Le Festival of Speed de Goodwood a débuté jeudi et l'un des moments forts de l'édition 2022 est le retour de Wayne Rainey sur la Yamaha avec laquelle il a décroché son dernier titre en 500cc, il y a 30 ans. Paralysé des membres inférieurs depuis une chute à Misano en 1993, l'ancien pilote était déjà remonté sur une Yamaha R1 de Superbike à Suzuka en 2019, mais il n'avait jamais repris le guidon d'une 500cc.

Rainey avait une certaine appréhension avant de renouer avec son ancienne moto mais a finalement retrouvé des sensations familières. "J'étais assez nerveux à l'idée de piloter la YZR500", a confié le triple Champion du monde de la catégorie reine. "Mais sincèrement, c'était comme une vieille amie. C'est fantastique de pouvoir remonter sur la moto et de la piloter sur la côte [de Goodwood] 30 ans après, avec aisance et facilement."

La moto utilisée par Waine Rainey est l'exemplaire avec lequel il a décroché le titre en 1992, et qui était depuis exposé au musée de Yamaha. La machine a notamment été préparée par Howard Gregory, l'un de ses anciens mécaniciens, et modifiée pour l'adapter à son handicap. La YZR500 dispose désormais d'un sélecteur de vitesses électrique, de disques de freins en acier plus faciles à faire chauffer que ceux en carbone, et les repose-pieds ont été remplacés par des pièces se rapprochant des cale-pieds utilisés dans le monde du cyclisme.

Ces derniers mois, Rainey a préparé cette démonstration en roulant sur une mini moto Ohvale, afin de se réadapter à certaines notions comme l'équilibre. "La seule façon de vraiment sentir la moto sera à travers mes mains", précisait-il à Motorsport.com il y a quelques semaines, souhaitant se préparer à des "sensations très particulières" et naturellement différentes de celles qu'il a connues au cours de sa carrière.

Le Festival of Speed de Goodwood se conclut ce dimanche et de nouvelles apparitions de Waine Reiney sont prévues. Resté très impliqué dans le monde de la moto depuis son accident, il reprendra ensuite le chemin des États-Unis, où il dirige le MotoAmerica.

Lire aussi :

partages
commentaires
Au Mans, Nakajima va piloter la Toyota de papa !
Article précédent

Au Mans, Nakajima va piloter la Toyota de papa !

Article suivant

30 ans après, Nigel Mansell a retrouvé la Williams FW14B

30 ans après, Nigel Mansell a retrouvé la Williams FW14B