WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
30 jours

Des soucis aéro ont coûté cher à Toyota sur le Nürburgring

partages
commentaires
Des soucis aéro ont coûté cher à Toyota sur le Nürburgring
Par :
18 juil. 2017 à 08:09

Toyota a révélé que des problèmes aérodynamiques lui avaient coûté la possibilité de jouer la victoire dimanche dernier lors des 6 Heures du Nürburgring.

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
Podium LMP1 : les vainqueurs Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley, Porsche Team, les deuxièmes, Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy, Porsche Team, les troisièmes, Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, Toyota Gazoo Racing
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez

Le constructeur japonais a expliqué que des problèmes causés par des dégâts sur la planche du fond plat et au niveau de l'aileron arrière ont fait perdre le contact à la TS050 Hybrid qui avait réalisé la pole position avec les deux Porsche qui ont signé le doublé en course.

Un communiqué de Toyota précise : "Suite à l'analyse de la carrosserie sur la TS050 Hybrid #7 après les 6 Heures du Nürburgring, Toyota Gazoo Racing a identifié le problème spécifique qui a causé un changement inattendu de la performance aérodynamique pendant la course."

"La voiture en pole position a mené au début avant de souffrir d'une perte de performance en milieu de course, qui l'a empêché de défier les Porsche de tête. L'enquête post-course a révélé des dégâts significatifs sur le fond plat de la voiture #7, ainsi qu'un trou dans l'aileron arrière, tandis qu'un morceau de débris non identifié était logé sur le bord de fuite de l'aileron arrière."

Ces deux problèmes conjugués ont causé ce que Pascal Vasselon a décrit comme une migration de l'équilibre aérodynamique à l'arrière pendant la course.

Kamui Kobayashi a mené la course dans le premier relais à bord de la Toyota #7, mais son coéquipier José María López a rapidement été doublé par les deux Porsche après avoir pris le volant, et a perdu un temps significatif pendant la deuxième partie de son double relais avec les pneus Michelin.

"Quand José María perdait du temps, ça semblait être dû à la dégradation pneumatique, mais ça n'était pas le cas", a expliqué le directeur technique de Toyota, Pascal Vasselon.

Il décrit la manche allemande du WEC comme une "opportunité manquée" pour Toyota.

"Nous étions compétitifs pendant les deux premières heures, ou le premier tiers de course", ajoute-t-il. "Oui, nous étions plus proches que prévu, mais d'un autre côté, c'est une opportunité manquée."

La Toyota #7, que Mike Conway partage avec Kobayashi et López, a terminé à plus d'une minute de la Porsche victorieuse.

La voiture #8 pilotée par Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima a terminé quatrième, à cinq tours, après un problème de pression de la pompe à essence, qui a dû être changée.

La défaillance a eu lieu pendant la procédure de départ, obligeant Buemi à terminer le tour de formation en mode électrique avant de s'arrêter au stand.

La Porsche 919 Hybrid de Timo Bernhard, Brendon Hartley et Earl Bamber a remporté la quatrième manche du WEC après les consignes d'équipe imposées par le constructeur allemand dans les dix dernières minutes de course.

La voiture #1 d'André Lotterer, Neel Jani et Nick Tandy avait porté son avance jusqu'à dix secondes, mais son dernier ravitaillement en essence a duré 20 secondes de plus pour permettre d'inverser les positions des deux autos.

Article suivant
Porsche explique ses consignes d'équipe au Nürburgring

Article précédent

Porsche explique ses consignes d'équipe au Nürburgring

Article suivant

Toyota reste optimiste quant à ses chances de titre

Toyota reste optimiste quant à ses chances de titre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Nurburgring
Lieu Nürburgring
Équipes Toyota Racing
Auteur Gary Watkins