Alpine à nouveau au firmament à Austin

Deuxième à Mexico, l'équipe de l'Alpine-Signatech n°36 a repris sa moisson de succès en LMP2 en décrochant sa quatrième victoire de la saison à l'issue des 6 Heures d'Austin, après avoir signé la pole position.

Alpine à nouveau au firmament à Austin
Podium LMP2 : première place Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi, Signatech, deuxième place Ricardo Gonzalez, Filipe Albuquerque, Bruno Senna, RGR Sport by Morand, troisième place Roman Rusinov, Alex Brundle, René Rast, G-Drive Racing
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
Pole position LMP2 : #36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#35 Baxi DC Racing Alpine A460 - Nissan: David Cheng, Ho-Pin Tung, Nelson Panciatici
#35 Baxi DC Racing Alpine A460 - Nissan: David Cheng, Ho-Pin Tung, Nelson Panciatici

Décidément, rien ne semble pouvoir arrêter le trio Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et Stéphane Richelmi et Alpine cette saison, les trois hommes semblant se diriger tout droit vers le titre de la catégorie. Il y a deux semaines à Mexico, les leaders du championnat - qui restaient sur trois victoires consécutives, dont les 24 Heures du Mans -, avaient été battus par les pensionnaires du RGR Sport by Morand, le trio Albuquerque/Senna/Gonzalez, mais avaient sauvé l'essentiel en assurant les points de la deuxième place.

Cette fois, rien n'est venu entraver la marche victorieuse de l'écurie française, auteur de la pole à l'issue des qualifications, et nette dominatrice des 6 Heures d'Austin. Si Lapierre perdait une place au départ au profit de la Manor de Roberto Mehri, le Français reprenait le commandement au bout de dix tours. Par la suite, Lapierre, Menezes et Richelmi assuraient de solides relais et franchissaient la ligne en vainqueurs sans avoir été réellement inquiétés.

Cette quatrième victoire de la saison leur permet de porter leur avance à 38 points sur les trois hommes du RGR Sport by Morand avant les trois derniers rendez-vous de la saison (Fuji, Shanghai et Abu Dhabi).

"Notre voiture était au-dessus du lot tout au long du week-end et nous en avons bien profité, en qualifications comme en course !", se réjouit Nicolas Lapierre. "Nous avions décidé de prendre le départ avec les pneus de la qualifications, ce qui constituait un petit handicap face aux voitures chaussées de gommes neuves".

"Ça s’est estompé après quelques tours et j’ai pu prendre la tête et attaquer jusqu’à la fin de mon relais. L’équipe a particulièrement bien géré les neutralisations ‘Full Course Yellow’, qui sont arrivées à des moments critiques. Mes deux équipiers ont fait du super travail, particulièrement Stéphane qui a été en mesure d’enchaîner un double relais à un moment où personne n’a réussi à le faire".

Moins de réussite en revanche pour la deuxième Alpine A460, la n°35 de Ho-Pin Tung, David Cheng et Nelson Panciatici, qui avait bien débuté son meeting en décrochant la 5e place sur la grille (son meilleur résultat en qualifications), mais qui a vu ses espoirs de podiums s'envoler lorsque Ho-Pin Tung tapait durement une bordure lors de son deuxième relais, endommageant la voiture qui perdait 17 minutes aux stands pour réparations, et franchissait finalement la ligne au 8e rang.

Notre course la plus aboutie depuis le début de la saison.

Philippe Sinault, directeur de Signatech Alpine. 

"Je crois que c’est notre course la plus aboutie depuis le début de la saison, dans tous les domaines : réglages, stratégie, pilotage...", commentait ravi Philippe Sinault, le directeur de Signatech Alpine. "Dès les essais libres, nous avions un très bon niveau de performance et c’était une première satisfaction que de signer la pole position".

"La course a été très dure physiquement, plus que ce que nous avions imaginé. Nicolas, Stéphane - qui a été au bout de l’effort lors de son double relais - et Gustavo ont chacun rempli leur mission et nous avons pu aller chercher cette quatrième victoire avec la n°36".

"Comme nous l’avons vu en début de course, le niveau de performance de la n°35 a également progressé, mais quelques grains de sable sont venus enrayer sa progression", poursuit Sinault. "Après un très bon début de course, Nelson a été victime d’une déshydratation extrême et nous avons dû modifier notre stratégie. David a réalisé sa plus belle course depuis qu’il est avec nous, mais nous avons ensuite perdu du temps lorsque Ho-Pin a touché un gros vibreur. Si les éléments ne se liguent pas contre nous, cette voiture a véritablement le potentiel pour jouer le top 5 à chaque course".

partages
commentaires
Webber - Austin, "la plus belle victoire" avec Porsche en WEC

Article précédent

Webber - Austin, "la plus belle victoire" avec Porsche en WEC

Article suivant

Le carton plein d'Aston Martin à Austin

Le carton plein d'Aston Martin à Austin
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021