Alpine confirme son engagement en LMP1

Alpine a officialisé son arrivée en LMP1 pour le WEC et les 24 Heures du Mans 2021, avec l'intention de jouer la victoire.

Alpine confirme son engagement en LMP1

Alpine a confirmé ce lundi matin son engagement dans la catégorie LMP1 du FIA WEC pour la saison 2021. L'équipe sera toujours gérée par Signatech en Endurance, et grimpe donc d'un échelon après plusieurs saisons couronnées de succès dans les rangs du LMP2. Dans une saison qui sera celle de la transition, avec l'arrivée de la réglementation Le Mans Hypercar, la marque française fait le choix de saisir une opportunité, puisque les prototypes LMP1 seront encore acceptés pour courir aux côtés des nouvelles autos. Dans l'élite de l'Endurance, Alpine rejoint ainsi Toyota, Glickenhaus et ByKolles, qui préparent tous une hypercar.

Lire aussi :

Il est prévu qu'une BoP permette d'équilibrer les performances entre les différentes machines engagées, ce qui a également convaincu la marque française. Décrivant ce défi comme celui de "David contre Goliath", Alpine se lance avec des ambitions et avec l'espoir de pouvoir se mêler à la lutte pour la victoire. Cette annonce intervient dans la continuité de celle faite il y a dix jours par le Groupe Renault avec le changement de nom de son écurie F1, qui deviendra Alpine.

Concernant la machine, Alpine va continuer à travailler avec Oreca et disposera d'un châssis R-13, que le constructeur français a conçu pour Rebellion ces dernières années. L'écurie suisse quittant la compétition automobile, cela va permettre à ce châssis d'écrire encore quelques belles pages en piste. Le moteur sera le bloc Gibson, ce qui permet à Alpine de se lancer avec un package connu, sans toutefois s'interdire d'y apporter des évolutions au fil des roulages en travaillant main dans la main avec Oreca.

Le premier roulage est espéré pour l'automne, tandis que la réflexion se poursuit en ce qui concerne les pilotes. Le sujet est ouvert et Alpine devrait annoncer l'identité de ceux-ci d'ici la fin de l'année 2020.

"L’histoire d’Alpine est faite de défis", rappelle Philippe Sinault, directeur de Signatech. "Rares étaient ceux qui croyaient en nous dès 2013, mais nous avons fait nos preuves pas à pas pour démontrer que nous étions capables d’évoluer au plus haut niveau. Aujourd’hui, ce nouveau challenge s’inscrit dans la même veine grâce à l’ouverture d’une fenêtre de tir unique. Nous serons les nouveaux venus dans la catégorie reine et nous comptons bien rendre la vie difficile à nos adversaires."

"La confiance que nous accorde Alpine dans ce projet est une immense source de fierté pour nos équipes et nos partenaires ayant rejoint cette aventure à ses prémices. Nous abordons ce programme avec l’envie de bien figurer tout en ayant les moyens d’œuvrer de manière extrêmement qualitative dans le contexte de la saison 2021. C’est un défi exaltant et incroyablement motivant sur le plan sportif et nous tenons à être à la hauteur pour qu’Alpine entre encore plus dans l’histoire du sport automobile français et mondial."

Le programme annoncé par Alpine concerne à ce jour uniquement 2021 et avec une seule voiture, mais la marque sera attentive à l'évolution de la réglementation et des opportunités en Endurance. En attendant, Alpine va disputer une dernière fois les 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2 ce week-end, et clôturer la saison 2019-2020 du WEC à Bahreïn en novembre.

partages
commentaires
Ginetta déclare forfait pour les 24 Heures du Mans
Article précédent

Ginetta déclare forfait pour les 24 Heures du Mans

Article suivant

Alpine en LMP1 : Pourquoi, comment et avec qui ?

Alpine en LMP1 : Pourquoi, comment et avec qui ?
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021