Aston en pole, Ford et Ferrari en embuscade

Si Aston Martin a décroché la pole position en GTE Pro grâce à la n°95, Ford a démontré de réels progrès après des essais libres décevants, alors que les Ferrari, piégées par une mauvaise stratégie, demeurent la menace numéro un en vue de la course.

Aston en pole, Ford et Ferrari en embuscade
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Marco Sorensen, Nicki Thiim
#66 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke
Olivier Pla, Chip Ganassi Racing
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Richie Stanaway, Darren Turner
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni, James Calado
#67 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell
#77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Michael Christensen
#88 Proton Racing Porsche 911 RSR: Khaled Al Qubaisi, David Heinemeier Hansson, Patrick Long
#78 KCMG Porsche 911 RSR: Christian Ried, Wolf Henzler, Joël Camathias
#83 AF Corse Ferrari 458 Italia: Francois Perrodo, Emmanuel Collard, Rui Aguas
Emmanuel Collard, AF Corse

Les essais libres avaient vu une domination partagée entre les Ferrari 488 AF Corse et les Aston Martin Vantage officielles, mais ce sont finalement ces dernières qui ont pris l'avantage à l'issue des qualifications.

L'équipe britannique doit surtout sa performance à Nicki Thiim, qui a dominé ses rivaux lors de la première partie de la séance en pneus intermédiaires, alors que la piste était encore bien humide, avant d'enfoncer le clou lors des tous derniers instants, lorsque le Danois repartait pour un tour lancé en pneus slicks, sur une piste s'étant entretemps bien asséchée. Son chrono de 1'59''033 (il est le seul à être passé sous la barre des deux minutes, hormis le pilote Ferrari James Calado), assurait un temps combiné de 2'01''712, après le 2'04''392 signé par son équipier Marco Sorensen un peu plus tôt.

Ford revient dans le match

En retrait lors des essais libres, Ford est revenu au top lors de ces qualifications, la Ford GT n°66 d'Olivier Pla et Stefan Mücke détenant la pole à quelques secondes du drapeau à damiers avec son chrono combiné de 2'01''959 avant le dernier coup d'éclat de Nicki Thiim, qui devançait la voiture américaine pour 0,247 secondes.

"Nous avons fait notre travail", explique Olivier Pla à Motorsport.com. "Stefan a commencé, j'ai fait quelques tours au milieu car il devait reprendre la voiture à la fin sur piste sèche pour baisser son chrono signé au début sur piste mouillée. Je suis parti direct en slicks alors que je n'avais pas fait un seul tour sur la piste humide. Le seul tour que je fais n'était pas trop mal, tout le monde est content. Deuxième, c'est bien, maintenant il va falloir faire une course intelligente demain".

"Lors des essais libres, nous nous étions surtout concentrés sur la course", continue le Toulousain. "Nous avons passé des pneus neufs, mais nous avions gardé le plein d'essence. Ensuite, je pense qu'à la régulière, Ferrari est mieux que nous. Il y a encore du travail pour s'en rapprocher demain sur le sec en course".

Mauvais pari pour Ferrari

De fait, Ferrari a au contraire raté le coche lors des qualifications. Les 488, rapides lors des essais libres, ont été piégées par une stratégie trop conservatrice de l'équipe AF Corse, qui a préféré demeurer en pneus pluie durant la séance. Si Gianmaria Bruni chaussait des slicks à la mi-séance, l'Italien effectuait une escapade hors-piste à sa sortie des stands, ce qui refroidissait le clan italien qui préférait ensuite jouer la sécurité. La n°51 de Bruni/Calado s'élancera ainsi du 4e rang derrière la seconde Aston Martin, alors que la n°71 de Sam Bird et Davide Rigon, les vainqueurs des deux premières manches à Silverstone et Spa, se classait 7e et dernière de la catégorie GTE Pro.

Les 5e et 6e place de la catégorie étaient signées par la Ford GT n°67 et la Porsche Abu Dhabi-Proton Racing.

En GTE Am, Porsche a décroché les deux premières places, la 911 RSR n°88 du Abu Dhabi-Proton Racing, deuxième du classement, signant le meilleur temps devant celle de l'équipe KCMG. Quant à la Ferrari F458 AF Corse des leaders Emmanuel Collard, François Perrodo et Rui Aguas, elle devait se contenter du 4e rang des qualifications derrière l'Aston Martin n°98, alors que la Corvette Larbre Competition et la Porsche Gulf Racing ferment la marche.

partages
commentaires
Olivier Pla - "Nous avons une bonne carte à jouer"

Article précédent

Olivier Pla - "Nous avons une bonne carte à jouer"

Article suivant

Emmanuel Collard - "Il ne faut pas crier victoire"

Emmanuel Collard - "Il ne faut pas crier victoire"
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021