Audi en embuscade et confiant pour la course à Silverstone

Audi en embuscade et confiant pour la course à Silverstone
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
 Marcel Fassler et Andre Lotterer
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer

Troisième et cinquième des qualifications, les Audi R18 e-tron quattro se sont posées en rivales directes des Porsche en vue des Six Heures de Silverstone.

En phase de reconquête en WEC après avoir dû céder sa couronne à Toyota l'an passé, Audi a finalement été battu par Porsche lors des qualifications des LMP1 de l'ouverture à Silverstone. Mais les hommes du Dr Ullrich demeurent confiants en vue de la course de dimanche.

C'est finalement l'Audi n°8, celle de Lucas di Grassi, Loïc Duval et Oliver Jarvis, qui s'est montrée la plus rapide des prototypes d'Ingolstadt, à 6 dixièmes de la Porsche en pole position. L'autre R18 e-tron quattro, celle de Benoît Treluyer, Marcel Fassler et Andre Lotterer, s'élancera du 5e rang sur la grille.

Notre force ne réside pas dans un tour rapide, mais dans la constance de la performance durant la course.

Dr Wolfgang Ullrich.

"Je suis content de notre position sur la grille", commentait Lucas di Grassi à l'issue de la séance. "Même si au final seulement 12 centièmes de seconde nous manquaient pour accéder à la première ligne. Nous savons que nos rivaux sont plus performants en qualifications, mais je suis confiant dans le fait que nous pourrons attaquer sur la distance de course et qui nous allons offrir une course passionnante aux fans".

"Une séance de qualification moyenne pour nous, dans laquelle nous n'avons pas réussi à aligner un tour optimal", contrastait André Lotter dans la n°7. "Mais tout est possible en course".

"Nous n'avons pas signé la pole position aujourd'hui, mais nous savons que notre force ne réside pas dans un tour rapide, mais dans la constance de la performance durant la course", analyse le Dr Wolfgang Ullrich. "C'est pourquoi les positions sur la grille sont une bonne base pour dimanche".

partages
commentaires
LM GTE - Un départ en trombe pour Aston Martin

Article précédent

LM GTE - Un départ en trombe pour Aston Martin

Article suivant

Toyota s'attendait à pire en qualifications à Silverstone

Toyota s'attendait à pire en qualifications à Silverstone
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021