Audi l'emporte dans un final à suspense à Silverstone!

Tout devait se jouer à la consommation et à la gestion des pneumatiques à Silverstone. Après une première partie de course très remuante en tête du LMP1, la lutte s'est poursuivie avec intensité en piste, tout en laissant le volet stratégique prendre logiquement le dessus pour viser la victoire finale.

La bataille aura été belle de bout en bout entre les trois voitures de tête, de trois constructeurs différents. En tête depuis la mi-course, l'Audi n°7 a pu compter sur le gros travail d'André Lotterer, qui a enfoncé le clou en succédant à Benoît Tréluyer. L'Allemand, comme il en a l'habitude en effectuant les efforts demandés dans les moments-clés, a ainsi pu céder le volant de sa R18 à Marcel Fässler dans une position idéale. L'objectif était de se mettre à l'abri de la concurrence avant un ultime arrêt.

Une pénalité qui relance la fin de course

Aucun favori ne s'est risqué à tenter un triple relais avec les pneumatiques, mais la Porsche 919 Hybrid s'est montrée, comme attendu, la moins exigeante en termes de consommation. C'est pourquoi Audi et Toyota ont dû cravacher au maximum pour se mettre à l'abri avant la dernière demi-heure.

Mais une décision controversée des commissaires est venue ajouter du sel à la fin de course, puisqu'en plus d'un arrêt supplémentaire pour un dernier ravitaillement essence, Marcel Fässler a dû passer une seconde fois par les stands pour un stop & go consécutif à une exploitation de la piste au-delà des limites en en tirant un avantage.

En dépit de ces deux arrêts, Audi est parvenu à conserver le leadership pour quelques secondes, preuve de la belle avance que le trio Fässler-Lotterer-Tréluyer, triple vainqueur des 24 Heures du Mans, s'était constitué.

Derrière, Porsche a subtilisé la deuxième place finale à Toyota grâce à son arrêt de moins. Les trois marques terminent aux trois premières places dans une poignée de secondes.

Lire aussi : Résumé H+2 | Résumé H+4

G-Drive intouchable en LMP2

En LMP2, le G-Drive Racing s'est offert un véritable cavalier seul avec ses deux Ligier JS P2, rapidement débarrassé de la menace que pouvait représenter l'ORECA 05 de KCMG. La palme est revenu au trio Rusinov-Canal-Bird.

Quant à la catégorie LM GTE Pro, que l'on pouvait craindre dénuée de suspense suite à la domination d'Aston Martin en qualifications, elle a tenu toutes ses promesses. A l'expérience, c'est une nouvelle fois AF Corse qui a tiré son épingle du jeu de la lutte avec Porsche grâce au duo Bruni-Vilander. Aston Martin peut se consoler avec la victoire en LM GTE Am grâce à Dalla Lana-Lauda-Lamy.

Classement final des 6 Heures de Silverstone

 CatEquipeTrs
1 7 LM P1 Audi Sport Team Joest 201
2 18 LM P1 Porsche Team 201
3 1 LM P1 Toyota Racing 201
4 2 LM P1 Toyota Racing 200
5 8 LM P1 Audi Sport Team Joest 197
6 26 LM P2 G-Drive Racing 185
7 28 LM P2 G-Drive Racing 183
8 30 LM P2 Extreme Speed Motorsports 182
9 42 LM P2 Strakka Racing 178
10 51 LM GTE Pro AF Corse 171
11 91 LM GTE Pro Porsche Team Manthey 171
12 71 LM GTE Pro AF Corse 171
13 95 LM GTE Pro Aston Martin Racing 171
14 97 LM GTE Pro Aston Martin Racing 170
15 99 LM GTE Pro Aston Martin Racing V8 170
16 92 LM GTE Pro Porsche Team Manthey 169
17 98 LM GTE Am Aston Martin Racing 168
18 83 LM GTE Am AF Corse 168
19 72 LM GTE Am SMP Racing 168
20 47 LM P2 KCMG 167
21 96 LM GTE Am Aston Martin Racing 166
22 88 LM GTE Am Abu Dhabi-Proton Racing 166
23 77 LM GTE Am Dempsey Racing - Proton 165
24 35 LM P2 Oak Racing 164
25 31 LM P2 Extreme Speed Motorsports 164
26 50 LM GTE Am Larbre Competition 159
27 4 LM P1 Team Bykolles 116
28 17 LM P1 Porsche Team 44
29 36 LM P2 Signatech Alpine 20

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC
Événement Silverstone
Circuit Silverstone
Pilotes André Lotterer , Marcel Fässler , Benoit Tréluyer , Aston Martin
Équipes Team Joest , Porsche Team , Toyota Racing
Type d'article Résumé de course