Barème, arrêts au stand, calendrier : ce qui changera en 2018

Le Conseil mondial du sport automobile de la FIA, qui s'est réuni mercredi à Paris, a ratifié les changements attendus en FIA WEC.

Barème, arrêts au stand, calendrier : ce qui changera en 2018
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima
#13 Vaillante Rebellion ORECA 07-Gibson: Matevos Isaakyan
#25 CEFC Manor TRS Team China ORECA 07-Gibson: Roberto Gonzalez, Simon Trummer, Vitaly Petrov
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez leads
Jackie Chan DC Racing
#24 CEFC Manor TRS Team China ORECA 07-Gibson: Matt Rao , Ben Hanley, Jean-Eric Vergne
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima

La Super Saison qui avait été annoncée en septembre a été officialisée, tout comme son calendrier de huit manches réparties sur 2018 et début 2019.

L'attribution d'un titre de Champion du monde par équipe a été décidée pour la catégorie LMP1, qui réunira désormais sous la même bannière les prototypes hybrides et non hybrides, sans distinction de statut usine et privé comme précédemment. Ce titre mondial LMP1 par équipe remplace celui des constructeurs, qui n'avait plus lieu d'être puisque Toyota sera la seule marque engagée en tant que tel l'année prochaine.

"Concernant les constructeurs, ils ne sont pas autorisés à engager des voitures non hybrides, mais ils peuvent fournir des moteurs à des écuries privées", précise l'Automobile club de l'Ouest. "Le branding ou l’appellation d’une machine non hybride est possible, sous certaines conditions, pour un partenaire, incluant un constructeur."

Les équivalences de technologie [entre les moteurs atmosphériques ou turbo] sont désormais officialisées, tandis que le règlement LMP1 actuel sera applicable au minimum trois saisons, dont une avec les voitures conformes au nouveau règlement actuellement à l'étude.

Deux autres changements importants ont été officialisés, à commencer par l'autorisation de changer les pneus pendant les ravitaillements en essence. Concernant le barème de points, il demeure inchangé pour les épreuves de six heures mais évolue pour les 24 Heures du Mans et les 1500 miles de Sebring. Pour Le Mans, 50% de points supplémentaires seront attribués par rapport au barème des épreuves de 6 heures. À Sebring, 25% de points supplémentaires seront attribués.

"Le format de la Super Saison 2018-2019, assorti du nouveau système d'attribution de points suivant les différentes épreuves ainsi que la notion d'une seule voiture, la mieux classée au sein d'une même équipe, garantit un championnat disputé et une compétition intéressante entre les équipes. La structure de ce nouveau championnat s'annonce prometteuse", se réjouit Pierre Fillon, président de l'ACO.

partages
commentaires
Dillmann espère un volant chez ByKolles ou en LMP2
Article précédent

Dillmann espère un volant chez ByKolles ou en LMP2

Article suivant

Porsche veut quatre 911 RSR au Mans, Bruni en sera

Porsche veut quatre 911 RSR au Mans, Bruni en sera
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021