WEC
13 août
Événement terminé
12 nov.
Prochain événement dans
54 jours

Booth - Le Mans et le WEC m'ont sauvé de la retraite

partages
commentaires
Booth - Le Mans et le WEC m'ont sauvé de la retraite
Par :

John Booth a révélé à Motorsport.com qu’il avait été sur le point de quitter le monde des sports mécaniques après une nouvelle année difficile en Formule 1 avec Manor.

John Booth, Manor F1 Team, Team Principal
John Booth, Team Principal, Manor F1 Team
John Booth, Team Principal Manor Marussia F1 Team
Will Stevens, Manor Marussia F1 Team avec John Booth, Team Principal Manor Marussia F1 Team sur la grille
John Booth, Team Principal Manor Marussia F1 Team sur la grille
John Booth, Team Principal Manor Marussia F1 Team avec Graeme Lowdon, PDG Manor Marussia F1 Team et Marc Hynes, Coach des Pilotes Manor Marussia F1 Team
#44 Manor Oreca 05 - Nissan : Tor Graves, Matthew Rao, Will Steves, James Jakes
#44 Manor Oreca 05 - Nissan: Tor Graves, Matthew Rao, Will Steves, James Jakes

Avec Graeme Lowdon, John Booth a quitté Manor F1 Team à la fin de l’année passée, après avoir mené la structure de Banbury pendant plusieurs périodes difficiles.

Début février, Lowdon et Booth ont annoncé leur participation au Championnat du monde d’Endurance, le WEC, en 2016 avec une équipe de LMP2, sous le nom de Manor.

Booth a admis dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com qu’il avait été proche de se retirer des sports mécaniques, mais qu'il a retrouvé de l’enthousiasme après avoir discuté de l’idée d’inscrire une voiture au Mans et en WEC avec Lowdon pendant l’hiver.

"À la fin de l’année passée, j’étais fatigué par les sports mécaniques", a expliqué Booth pour Motorsport.com lors du premier jour du Prologue du WEC au Paul Ricard. "Je m’étais presque résolu à prendre ma retraite."

"Je discutais avec Graeme Lowdon pendant la période de Noël, tout en réalisant qu’aucun de nous n’avait fait Le Mans auparavant. Donc nous nous sommes dit : ‘Pourquoi pas ? Allons-y et faisons Le Mans’. Et avec Le Mans, ça avait du sens sens de faire le WEC aussi. Plus nous étudions cette option, plus ça devenait une décision évidente."

"J’étais juste physiquement et mentalement fatigué après six ans de Formule 1, à lutter presque à chaque course", a ajouté Booth concernant son envie de se retirer, après avoir dirigé sa propre équipe dans de nombreuses formules de promotions pendant un quart de siècle. "L’année dernière a été particulièrement difficile, pour des raisons évidentes."

La fin de l'aventure F1

Booth et Lowdon ont tous les deux quitté Manor à la suite de désaccords avec ses nouveaux propriétaires concernant les plans sur le long terme. "Je ne veux pas m’étendre sur cela, vraiment", dit Booth au sujet de son départ. "Je ne veux pas regarder en arrière."

"En fait, mon enthousiasme pour la course automobile est revenu, j’étais vraiment concentré cette semaine pour que la voiture aille en piste. C’était comme revenir 20 ans en arrière. C’était fantastique. Je ne veux pas regarder en arrière du tout, juste aller de l’avant, rouler, faire de notre mieux et essayer de gagner des courses à nouveau."

Le WEC fait renaître la flamme

Booth semble renaître dans le paddock du WEC : "Vous voyez des gens qui s’amusent ici", dit-il. "J’ai parlé avec Mark Webber ce matin et il semble vraiment apprécier la compétition. Le WEC est de plus en plus fort. La qualité des pilotes ne cesse de s'améliorer, tout comme la qualité des équipes. C’est génial d'être ici."

La décision finale de rejoindre le WEC a été prise autour de la fin du mois de janvier, révèle Booth : "Donc ça ne nous a pas laissé beaucoup de temps. Par chance, nous avons eu un bon line-up de pilotes très rapidement. Oreca a été fantastique. Ils ont vraiment écarté tous les obstacles pour nous avoir une voiture ici, au Prologue."

"Si nous avions eu un autre moteur à temps, ça aurait fait deux voitures ici pour le Prologue. Oreca a été absolument fantastique, ils ont été très serviables. Tout comme les organisateurs du championnat. Ils nous ont très bien accueillis. Ils ne pouvaient pas nous aider plus."

Engranger des kilomètres

Booth reconnait qu’il n’y a pas assez de temps pour être pleinement préparé pour la manche inaugurale de la saison à Silverstone. "Non, clairement pas."

"Aujourd’hui nous commençons à faire un petit peu de travail de performance mais le principal est d’avoir du roulage avec la voiture et de commencer à la comprendre. Nos deux ingénieurs de course ont déjà travaillé avec la voiture donc ça rend la vie un peu plus facile."

"Mais nous devons comprendre la voiture et ensuite, espérons, nous serons prêts pour commencer à pousser les performances quand nous serons à Silverstone. Mais il n’y a aucun moyen de pouvoir être pleinement préparés. Ce serait mentir de dire que nous le sommes. Mais je pense que nous nous battrons pour le podium à Silverstone, même si nous ne sommes pas préparés."

Prologue - Porsche devant, Toyota stoppé dans son élan

Article précédent

Prologue - Porsche devant, Toyota stoppé dans son élan

Article suivant

Toyota a testé son package Le Mans au Castellet

Toyota a testé son package Le Mans au Castellet
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Prologue
Lieu Circuit Paul Ricard
Pilotes John Booth
Équipes Manor Motorsport
Auteur Erwin Jaeggi