Buemi : L'autre Toyota "aurait vraiment mérité" de gagner

Vainqueurs pour la deuxième fois en deux courses, les pilotes de la Toyota #8 ont reconnu avoir eu énormément de réussite à Spa-Francorchamps, où la victoire semblait promise à l'équipage de la voiture sœur.

Buemi : L'autre Toyota "aurait vraiment mérité" de gagner
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy, #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Stéphane Sarrazin, Toyota Gazoo Racing
Sébastien Buemi, Toyota Gazoo Racing

Tout au long du week-end, la TS050 Hybrid d'Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima a semblé en retrait par rapport à celle partagée par Mike Conway et Kamui Kobayashi. Privés de José María López, le Britannique et le Japonais étaient bien partis pour s'imposer après une première partie de course parfaite, mais un timing malheureux lors des neutralisations par Full Course Yellow leur a coûté cher, tandis que la #7 a eu une réussite maximale en s'arrêtant au stand à chaque fois au meilleur moment.

Mêmes relégués au deuxième rang, Conway et Kobayashi ont continué de se montrer les plus rapides, revenant à grandes enjambées sur leurs coéquipiers, qui se sont tout de même imposés. Solides leaders du championnat avec cette deuxième victoire, les vainqueurs ont conscience de n'avoir pas forcément mérité ce succès.

"Nous n'étions pas les plus rapides, la #7 l'aurait vraiment mérité, mais ils ont perdu tellement de temps lors des Full Course Yellow, et nous en avons gagné tellement", constate Sébastien Buemi. "Nous n'avons jamais eu le rythme depuis jeudi, donc c'est assez impressionnant de réussir à gagner sans avoir été les plus rapides. Nous avons eu un peu de chance. D'un autre côté, l'an dernier nous menions avec un tour d'avance, et nous avons eu une défaillance moteur."

"Je pense que nous avions les bons pneus au départ, mais je n'étais pas suffisamment rapide, et Mike [Conway] l'était vraiment. Il a été très rapide tout le week-end."

Un Conway salué pour ce week-end très solide, forcément un peu déçu, mais très philosophe. D'autant que l'absence de López avait sonné comme une mauvaise nouvelle avant ces 6 Heures de Spa-Francorchamps.

"En première partie de course, nous étions rapides et nous avons réussi à construire une belle avance, mais nous avons payé cher les deux Full Course Yellow, à chaque fois au mauvais moment", regrette le Britannique. "Nous contrôlions les choses devant, c'est juste un peu de malchance. Nous avons tout donné, même à la fin, c'était très serré. Mais c'est la course."

partages
Championnat - Les classements après les 6 Heures de Spa
Article précédent

Championnat - Les classements après les 6 Heures de Spa

Article suivant

Porsche a lutté contre les éléments à Spa

Porsche a lutté contre les éléments à Spa
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021