ByKolles pourrait engager une deuxième LMP1 après Le Mans

L'équipe ByKolles LMP1 évalue la possibilité d'étendre son programme à deux voitures en FIA WEC après les 24 Heures du Mans en juin prochain.

ByKolles pourrait engager une deuxième LMP1 après Le Mans
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling
Dominik Kraihamer, ByKolles Racing Team

D'après les informations de Motorsport.com, ByKolles pourrait engager une deuxième ENSO CLM-Nissan P1/01 durant la Super Saison 2018-2019 du WEC, au cas par cas selon les courses à partir de la manche de Silverstone en août. 

L'équipe autrichienne ne commente pas ses projets, mais une décision devrait être prise après Le Mans, suite à une consultation avec le motoriste Nissan.

Une voiture supplémentaire pour ByKolles, présent de longue date en WEC, porterait à 11 le nombre de prototypes engagées en LMP1, mais pourrait pousser les deux ENSO CLM à devoir partager le même garage. Les circuits de Fuji et Shanghai ne disposent que de 34 garages, soit deux de moins que le nombre total de voitures engagées, signifiant que deux équipes GTE Am doivent déjà s'organiser en conséquence.

L'équipe ByKolles doit encore confirmer qui évoluera aux côtés d'Oliver Webb tout au long de la saison, après avoir fait rouler six pilotes la semaine dernière à l'occasion du Prologue sur le Circuit Paul Ricard. Webb avait été rejoint dans la voiture #4 par Tom Dillmann, Marco Bonanomi, Dominik Kraihamer, Rene Binder and Kang Ling au cours des 30 heures de simulation.

Nouveau team principal de ByKolles, Mandredi Ravetto a indiqué que l'équipe recherchait "un groupe de pilotes qui s'entendent bien", tout en concédant qu'il y avait également des considérations commerciales. Il a fait savoir qu'une décision finale concernant le line-up pour la manche d'ouverture à Spa serait prise la semaine prochaine.

L'unique ENSO CLM a bouclé plus de tours que tous les autres prototypes LMP1 privés lors des deux jours d'essais au Castellet, et pointait à huit dixièmes de la plus rapide des voitures non hybrides grâce à un chrono établi par Dillmann.

Ravetto a fait part de sa satisfaction face aux performances de la dernière version de la P1/01, qui comportait une évolution du V6 Nissan badgé NISMO ainsi que des nouveautés aérodynamiques : "Quand nous avons arrêté de rouler le vendredi soir, nous avions parcouru 1100 km et nous avions le troisième temps, donc on peut vraiment dire que nous avons vu du progrès".

partages
commentaires
Jani : "Spa sera une course d'apprentissage pour Rebellion"

Article précédent

Jani : "Spa sera une course d'apprentissage pour Rebellion"

Article suivant

Comment Porsche a transformé sa LMP1 pour battre une F1

Comment Porsche a transformé sa LMP1 pour battre une F1
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021