Cadillac veut doubler sa présence en WEC en 2024

Cadillac, qui poursuit ses préparatifs pour les 24 Heures du Mans, a l'intention d'engager l'an prochain deux prototypes en WEC.

#3 Cadillac Racing Cadillac V-Series.R - Hybrid: Sébastien Bourdais, Renger Van der Zande, Jack Aitken

Cadillac a l'intention de doubler ses effectifs en WEC la saison prochaine, en engageant un deuxième prototype LMDh dans le championnat. Après une année d'apprentissage avec la V-Series.R confiée à l'équipe Chip Ganassi Racing, le constructeur américain estime qu'il s'agira alors de "la bonne manière de procéder en matière d'ingénierie".

L'objectif de s'imposer à terme aux 24 Heures du Mans doit, selon Mark Stielow, le directeur de l'ingénierie compétition de General Motors, impérativement passer par le fait de disposer de deux autos à plein temps en WEC. "La bonne façon de faire est d'avoir un programme WEC à deux voitures", assure-t-il. "La prochaine étape consistera à obtenir l'accord de mes dirigeants, j'espère que nous l'aurons."

Directrice de la branche sportive de General Motors, Laura Wontrop Klauser fait écho à ce raisonnement, mais rappelle les conditions budgétaires et logistiques à prendre en compte : "Deux, c'est toujours mieux qu'une, mais nous sommes encore en train de travailler sur tout ça. Si nous parvenons à trouver un moyen de le faire, nous serions ravis d'étendre le programme. Tout reste à faire."

Car Cadillac doit aussi gérer son programme outre-Atlantique, naturellement d'une importance majeure. Cette année, la marque a tout de même pu engager un second prototype lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps, afin de préparer au mieux les 24 Heures du Mans, où deux invitations supplémentaires portent à trois son contingent.

LIRE AUSSI - La chauffe des pneus finalement autorisée aux 24H du Mans

À moins d'un mois maintenant de son grand retour au Mans, Cadillac a bouclé en début de semaine une simulation d'Endurance à Portimão avec au volant Earl Bamber, Alex Lynn, Richard Westbrook, Renger van der Zande et Scott Dixon. Dans le même temps, Sébastien Bourdais a travaillé sur "un programme de simulateur complémentaire" à Indianapolis, dans les locaux de Dallara, qui fournit le châssis à Cadillac.

Earl Bamber estime que le constructeur américain est "bien préparé pour Le Mans" après ces essais, dont le kilométrage total parcouru n'a pas été communiqué. "Ces deux jours étaient cruciaux dans notre préparation pour les 24 Heures du Mans", assure le double vainqueur de l'épreuve. "J'ai le sentiment que l'on a fait de bons progrès. C'était notre premier véritable test en tant qu'équipe européenne en WEC, et c'était génial de revenir sur un circuit où l'on a déjà couru, et de connaître les domaines sur lesquels se concentrer et travailler."

Propos recueillis par Gary Watkins

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent La chauffe des pneus finalement autorisée aux 24H du Mans
Article suivant Peugeot ne pense qu'à la fiabilité avant les 24H du Mans

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France