Chronique Sam Bird - Limiter les dégâts avec Ferrari en WEC

Dans sa dernière chronique pour Motorsport.com, Sam Bird revient sur la dernière manche du FIA WEC disputée à Austin, où l'équipage Ferrari a consolidé sa deuxième place au championnat.

Chronique Sam Bird - Limiter les dégâts avec Ferrari en WEC
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni, James Calado, #77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Michael Christensen, #71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
Podium LMGTE Pro : première place Marco Sorensen, Nicki Thiim, Aston Martin Racing, deuxième place Gianmaria Bruni, James Calado, AF Corse, troisième place Davide Rigon, Sam Bird, AF Corse

La tournée nord-américaine du WEC est passée. À Mexico et à Austin, nous avons terminé quatrièmes et troisièmes, et même si ce n'est pas ce que notre équipe voulait, c'étaient probablement les meilleurs résultats que nous puissions décrocher dans ces circonstances.

Cela nous donne aussi des points importants au championnat LMGTE Pro, où nous avons consolidé notre deuxième place.

La semaine dernière, c'était une course difficile sur le COTA. Les conditions étaient difficiles, mais nous sommes payés pour y faire face et nous passons des heures à nous entraîner pour nous assurer de pouvoir évoluer à un niveau élevé dans cette chaleur extrême et cette humidité. Nous nous sommes bien préparés, nous avons fait ce qu'il fallait, et même si c'était dur, je ne me suis jamais senti mal à l'aise dans le cockpit. 

Compte tenu du rythme des Aston et des Ford, je pense que nous avons accompli le maximum que nous pouvions espérer dans ces deux courses. Le fait d'avoir débuté la saison avec un super rythme par rapport à nos adversaires, et d'avoir désormais des difficultés, est un petit peu dur à avaler. 

Nous travaillons extrêmement dur pour faire en sorte d'extraire le maximum de notre voiture, mais certaines choses sont hors de notre contrôle et nous devons faire avec. Le manque de vitesse de pointe nous sanctionne en ce moment, mais comme je l'ai dit, beaucoup de choses vont au-delà de ce que nous pouvons influencer. 

Tout est fait avec un degré ultime de professionnalisme chez Ferrari. Nous mettons tout en œuvre quand il s'agit de performance et de préparation. 

Chaque course que nous faisons est préparée méticuleusement. Nous avons tous atteint un très bon niveau de performance avec une grande équipe comme AF Corse, mais malgré ça, nous n'avons pas réussi à prendre 25 points lors des deux dernières manches car il y a une voiture devant qui est significativement plus rapide en ligne droite. 

L'Autódromo Hermanos Rodríguez et le COTA sont deux circuits qui ont de longues lignes droites mais où la performance en virage compte. Nous souffrons dans les portions avec de longues lignes droites par rapport aux Aston. Ça se voit clairement. C'est juste comme ça actuellement. 

Nous avons eu un peu de mal avec la dégradation des pneus Michelin à l'arrière sur la voiture n°71, en raison de micro-blocages. À chaque fois que je rétrogradais, ça bloquait légèrement les freins et apportait une chaleur excessive dans les pneus. 

Ceci, combiné à l'extraordinaire chaleur en piste, fait que la température des pneus était significative et que la chute de performance des gommes est survenue plus tôt et de manière plus importante. Nous travaillons dur pour résoudre le problème pour Fuji, et si nous y parvenons, nous devrions être de retour au niveau de la voiture n°51. 

C'est peu dire que la catégorie LMGTE Pro est l'une des plus dures dans lesquelles j'aie été impliqué. Le niveau est si élevé, et c'est si serré que l'on est toujours à fond, tout au long des six heures. 

Fuji sera à nouveau difficile en raison des caractéristiques du circuit, mais nous sommes très déterminés à nous battre, et peut-être que les choses changeront avec la BoP. Si ce n'est pas le cas, nous ferons tout pour extraire le maximum de la Ferrari AF Corse 488GTE et de nous-mêmes.

Ferrari et AF Corse ont fourni un travail spectaculaire cette année. Nous ne pouvons rien tenir pour acquis, et si nous conservons notre niveau actuel de travail acharné et d'investissement, nous aurons fait absolument le maximum possible et je suis impatient de partager ça avec vous sur Motorsport.com.

Sam

partages
commentaires
Le carton plein d'Aston Martin à Austin

Article précédent

Le carton plein d'Aston Martin à Austin

Article suivant

Le calendrier de la saison 2017 du WEC dévoilé

Le calendrier de la saison 2017 du WEC dévoilé
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021