Face à la complexité du LMP1, Manor a recruté l'ingénieur de Räikkönen

La complexité du développement en LMP1 dans le cadre du Championnat du monde d'Endurance a motivé Manor à recruter l'ingénieur de Ferrari F1, Dave Greenwood.

Face à la complexité du LMP1, Manor a recruté l'ingénieur de Räikkönen
Graeme Lowdon, CEFC Manor
Lancement de la Ginetta LMP1 avec Graeme Lowdon, patron de Ginetta, et Lawrence Tomlinson
Dave Greenwood, ingénieur de course Ferrari
#25 CEFC Manor TRS Team China ORECA 07-Gibson: Roberto Gonzalez, Simon Trummer, Vitaly Petrov
Dave Greenwood, ingénieur de course Ferrari et un ingénieur Pirelli
Lancement de la Ginetta LMP1 avec Graeme Lowdon, patron de Ginetta, et Lawrence Tomlinson
Ginetta G60-LT-P1

Le Britannique, qui a été l'ingénieur de course de Kimi Räikkönen de 2015 à 2017, rejoindra Manor en tant que directeur technique en vue de la montée en gamme de la structure en LMP1 pour la super saison 2018/2019 du WEC avec la nouvelle Ginetta G60-LT-P1 dévoilée jeudi lors du salon Autosport International.

Le directeur de la compétition de Manor, Graeme Lowdon, a déclaré pour Motorsport.com : "Courir au niveau auquel nous serons en compétition lors de la super saison va nécessiter un niveau de réglages techniques similaire à la F1, la seule différence est la lettre devant le '1'."

"Les exigences de la F1 et du P1 sont différentes, mais le champ de compétences est le même et c'est pourquoi nous avons créé le poste de directeur technique et avons recruté Dave. En LMP2, il est bien plus question de course que de développement de la voiture, c'est pourquoi nous n'avions pas d'ingénieur en chef ou quelque chose comme ça."

Greenwood est de retour chez Manor après avoir travaillé avec Lowdon et le directeur de la structure John Booth lors de leur arrivée en F1 sous le nom de Virgin Racing, en 2010. Le Britannique est resté au sein de l'écurie, qui a adopté le nom de Marussia en 2011, jusqu'à ses problèmes financiers fin 2014. 

Greenwood devrait pouvoir formellement rejoindre Manor avant l'ouverture de la super saison du WEC à Spa début mai. Manor va probablement engager une seule Ginetta LMP1 en 2018/2019, mais n'a pas exclu la possibilité de faire rouler une seconde voiture. Aucun pilote pour le programme LMP1 ou LMP2, qui devrait se poursuivre, n'a jusqu'ici été annoncé.

La G60-LT-P1, qui reste exposée lors du salon Autosport International ce week-end, devrait effectuer un shakedown sur une base aérienne la semaine prochaine, avant le début des véritables essais la semaine suivante. Elle est motorisée par un moteur Mecachrome V6 turbo à injection directe, même si Manor doit toujours formellement annoncer son motoriste pour 2018/2019.

partages
commentaires
Ginetta dévoile sa LMP1, avec la victoire pour objectif
Article précédent

Ginetta dévoile sa LMP1, avec la victoire pour objectif

Article suivant

Van der Garde s'engage dans la catégorie LMP2 du WEC

Van der Garde s'engage dans la catégorie LMP2 du WEC
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021