WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
1 jour

Pas de consignes chez Porsche à Fuji, à une condition...

partages
commentaires
Pas de consignes chez Porsche à Fuji, à une condition...
Par :
14 oct. 2017 à 15:35

Porsche n'aura pas recours aux consignes d'équipe à Fuji tant que les deux 919 Hybrid seront devant les Toyota en course.

#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
Pole position, #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Nick Tandy, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Earl Bamber, Nick Tandy, Porsche Team
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley

Pour la première fois depuis l'après Le Mans, Porsche est prêt à revoir sa politique concernant les consignes d'équipe à Fuji, en fonction de la tournure que prendra la course dimanche. Au Nürburgring en juillet, puis à Mexico et à Austin, le constructeur allemand a systématiquement imposé une hiérarchie permettant de voir la 919 Hybrid #2 de Bamber-Bernhard-Hartley s'imposer au détriment de l'équipage #1. Le trio a été favorisé dans l'optique du championnat après s'être imposé lors des 24 Heures du Mans, non sans que cette stratégie soit critiquée et jugée trop prématurée dans la saison.

À Fuji, la donne va évoluer, alors que Porsche possède une première balle de match au championnat pilotes. Earl Bamber, Timo Bernhard et Brendon Hartley, qui partiront en pole position, peuvent être sacrés Champion du monde dès ce week-end s'ils terminent devant la Toyota #8, peu importe la position. Dans ces conditions, l'équipe allemande va adapter son approche.

"D'abord, nous devons être devant les Toyota, et alors il n'y aura pas besoin de consignes d'équipe", confirme à Motorsport.com Andreas Seidl, team principal de Porsche LMP1. "Si la voiture #2 est devant [les deux Toyota], alors la voiture #1 pourra se lancer à l'attaque." 

 

Par deux fois lors des trois dernières épreuves, l'équipage formé par André Lotterer, Neel Jani et Nick Tandy a dû s'effacer au profit de la voiture sœur à deux reprises de manière ostensible, dont le mois dernier à Austin en ouvrant la porte dans la ligne droite des stands à quelques minutes de l'arrivée.

En inscrivant le point de la pole position samedi à Fuji, Bamber-Bernhard-Hartley ont porté leur avance sur le duo Buemi-Nakajima à 52 points. Un avantage qui correspond exactement au nombre de points qui seront en jeu lors des deux dernières manches à Shanghai puis Bahreïn. À noter qu'en cas d'abandon de la Porsche #2 et de la Toyota #8 à Fuji dimanche, le trio du constructeur allemand serait également assuré du titre.

Propos recueillis par Gary Watkins

Article suivant
Buemi accuse Hartley de l'avoir bloqué et privé de pole

Article précédent

Buemi accuse Hartley de l'avoir bloqué et privé de pole

Article suivant

Vers un LMP2 plus serré en 2018

Vers un LMP2 plus serré en 2018
Charger les commentaires