Course - Porsche repousse Toyota puis passe ses consignes

Porsche s'est offert un nouveau doublé cette saison en s'imposant à Austin, malgré une résistance plus parlante des Toyota. L'équipage vainqueur a une nouvelle fois bénéficié des consignes d'équipe pour assommer le championnat.

Comme tout au long du week-end, c'est par une forte chaleur (31°C dans l'air au départ) que se sont déroulées les 6 Heures du Circuit des Amériques, nécessitant la mise en œuvre d'un nouveau point de règlement pour la première fois de la saison. La direction de course a ainsi déclenché la limitation des relais à 80 minutes consécutives par pilote, une mesure qui avait été imaginée après l'édition 2016 de ces mêmes 6 Heures du COTA, particulièrement éprouvante pour les organismes. 

 

Au départ, les deux Porsche ont conservé la tête mais, contrairement au scénario de Mexico il y a quinze jours, les deux Toyota sont restées au contact durant l'intégralité du premier relais. Le constructeur japonais a doublé ses relais pneumatiques dès le premier arrêt au stand, ce qui lui a même permis de hisser ses deux TS050 Hybrid en tête de la course. La donne s'est inversée lors du deuxième arrêt, Porsche doublant ses relais à son tour, et c'est dans le troisième relais que les 919 Hybrid ont commencé à faire la différence, à l'avantage de la #1 de Jani-Lotterer-Tandy. Auparavant, on avait pu assister à une belle résistance en piste de José María López au volant de la Toyota #7, avant que l'Argentin ne doive céder face aux protos de Stuttgart à travers de belles passes d'armes. 

La petite avance constituée par Porsche a toutefois été réduite à néant une fois la mi-course atteinte, en raison d'une intervention de la voiture de sécurité pour remettre en place des barrières Tecpro victimes d'une sortie de piste de la Porsche GT du Gulf Racing. 

La deuxième partie de course a basculé vers une domination plus nette des 919 Hybrid, l'illusion créée par Toyota s'évanouissant finalement, et le suspense avec. Restait à savoir ce qui allait se passer chez Porsche, sachant que le constructeur allemand a systématiquement favorisé l'équipage #2 depuis deux courses, dans l'optique du championnat. 

Le doublé dans quel ordre ?

Un coup du sort a entraîné l'inversion des positions à 1h30 du terme, quand la Porsche #1 a été heurtée par la Toyota #7 dans le trafic, suite à une incompréhension alors qu'un tour les séparait. Après l'arrêt au stand consécutif à cet incident et un peu plus long que prévu, puis celui d'Earl Bamber, ce dernier repartait dans les échappements de Nick Tandy, mettant la pression sur la voiture sœur. Une pression de courte durée, le pilote britannique ouvrant apparemment la porte pour offrir la tête de la course aux leaders du championnat. 

Étonnament, les positions n'ont pas été figées pour autant, évoluant à nouveau au gré du sixième et dernier arrêt au stand des Porsche, permettant à la #1 de repartir en tête avec une poignée de secondes d'avance sur la #2. Un écart d'abord infime, mais de plus en plus parlant au fil de la dernière demi-heure, Tandy se chargeant de l'accentuer, comme pour marquer un peu plus les esprits après les épisodes des consignes d'équipe du Nürburgring et de Mexico. Consignes finalement appliquées à moins de dix minutes du drapeau à damier, le plus ostensiblement possible par Tandy dans la ligne droite principale. 

Ce quatrième succès de rang permet à Earl Bamber, Timo Bernhard et Brendon Hartley d'assomer un peu plus le championnat, avec un fossé qui va désormais sembler impossible à combler par Toyota, bien que le constructeur nippon ait affiché une forme plus intéressante au Texas qu'à Mexico il y a deux semaines. 

Alpine et Ferrari malgré les frayeurs

Une fois de plus, c'est une course très animée qui s'est jouée dans la catégorie LMP2, avec plusieurs équipages à la lutte pour la victoire et pour le podium. Après avoir fait chou blanc au Mexique en raison de problèmes mécaniques, l'équipage #38 du Jackie Chan DC Racing, en tête du championnat dans la catégorie, a pu renouer avec la bagarre aux avant-postes. 

Tout au long des six heures de course, c'est toutefois l'Alpine du trio Lapierre-Menezes-Negrão qui a fait forte impression. L'homogénéité de l'équipage a clairement fait la différence face à une concurrence très dense à laquelle se sont mêlées les Vaillante Rebellion. Une alerte en toute fin de course, nécessitant le remplacement du bloc arrière de l'Alpine en raison du dysfonctionnement d'un feu, n'a pas privé pour autant l'équipe française de sa victoire. Les deux Vaillante Rebellion l'encadrent sur le podium, la #13 devançant la #31. 

Dans les rangs du GTE Pro, on retiendra la transparence stupéfiante des Ford GT, complètement hors du coup à domicile. La lutte pour la victoire s'est rapidement dessinée entre la Ferrari AF Corse #51 et la Porsche GT #92, tournant finalement à l'avantage des italiens et du duo Calado-Pier Guidi. Les deux hommes ont pourtant été quittes pour une belle frayeur en raison d'une crevaison dans le dernier quart d'heure, conservant la tête de justesse en repartant des stands !

En GTE Am, l'Aston Martin #98, aux mains de Pedro Lamy, Paul Dalla Lana et Mathias Lauda, a décroché la victoire. 

 6 Heures du COTA

 #PilotesÉquipeCat.TrsTempsArrêts
1 2 germany Timo Bernhard 
new_zealand Brendon Hartley 
new_zealand Earl Bamber 
Porsche LMP Team LMP1 192   6
2 1 germany André Lotterer 
switzerland Neel Jani 
united_kingdom Nick Tandy 
Porsche LMP Team LMP1 192 0.276 6
3 8 france Stéphane Sarrazin 
japan Kazuki Nakajima 
switzerland Sébastien Buemi 
Toyota Gazoo Racing LMP1 192 21.956 6
4 7 japan Kamui Kobayashi 
united_kingdom Mike Conway 
argentina José María López 
Toyota Gazoo Racing LMP1 192 35.026 6
5 36 france Nicolas Lapierre 
brazil André Negrao 
united_states Gustavo Menezes 
Signatech Alpine Matmut LMP2 177 15 tours 8
6 13 brazil Nelson Piquet Jr. 
denmark David Heinemeier Hansson
switzerland Mathias Beche 
Vaillante Rebellion LMP2 176 16 tours 7
7 31 brazil Bruno Senna 
france Julien Canal 
france Nicolas Prost 
Vaillante Rebellion LMP2 176 3.775 7
8 38 united_kingdom Oliver Jarvis 
china Ho-Pin Tung 
france Thomas Laurent 
Jackie Chan DC Racing LMP2 176 5.760 7
9 37 china David Cheng 
france Tristan Gommendy 
united_kingdom Alex Brundle 
Jackie Chan DC Racing LMP2 175 17 tours 8
10 24 france Jean-Éric Vergne 
united_kingdom Ben Hanley 
united_kingdom Matt Rao 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 175 25.144 7
11 28 france François Perrodo 
france Emmanuel Collard 
france Matthieu Vaxiviere 
TDS Racing LMP2 174 18 tours 9
12 26 russia Roman Rusinov 
france Pierre Thiriet 
united_kingdom Alex Lynn 
G-Drive Racing LMP2 168 24 tours 7
13 51 united_kingdom James Calado 
italy Alessandro Pier Guidi 
AF Corse PRO 167 25 tours 6
14 92 denmark Michael Christensen 
france Kévin Estre 
Porsche GT Team PRO 167 5.663 5
15 71 united_kingdom Sam Bird 
italy Davide Rigon 
AF Corse PRO 167 31.194 5
16 95 denmark Marco Sørensen 
denmark Nicki Thiim 
Aston Martin Racing PRO 167 34.878 5
17 97 united_kingdom Darren Turner 
united_kingdom Jonathan Adam 
brazil Daniel Serra 
Aston Martin Racing PRO 167 1'50.831 5
18 91 austria Richard Lietz 
france Frederic Makowiecki 
Porsche GT Team PRO 166 26 tours 7
19 67 united_kingdom Harry Tincknell 
united_kingdom Andy Priaulx 
Ford Chip Ganassi Racing PRO 166 1'11.110 5
20 66 germany Stefan Mücke 
france Olivier Pla 
Ford Chip Ganassi Racing PRO 166 1'40.235 6
21 98 portugal Pedro Lamy 
canada Paul Dalla Lana 
austria Mathias Lauda 
Aston Martin Racing AM 162 30 tours 6
22 61 ireland Matt Griffin 
singapore Mok Weng Sun 
japan Keita Sawa 
Clearwater Racing AM 162 50.059 5
23 54 italy Francesco Castellacci 
spain Miguel Molina 
switzerland Thomas Flohr 
Spirit of Race AM 159 33 tours 7
24 77 germany Christian Ried 
italy Matteo Cairoli 
germany Marvin Dienst 
Dempsey-Proton Racing AM 147 45 tours 6
Ab 86 united_kingdom Michael Wainwright 
united_kingdom Ben Barker 
united_kingdom Nick Foster 
Gulf Racing AM 92 100 tours 4
Ab 25 russia Vitaly Petrov 
switzerland Simon Trummer 
mexico Roberto Gonzalez 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 51 141 tours 3
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC
Événement Austin
Sous-évènement Course
Circuit Circuit of the Americas
Type d'article Résumé de course
Tags cota, endurance, lmgte, lmp1, lmp2