Toyota remporte les 8H de Portimão pour sa 100e en Endurance

La centième course de Toyota en Championnat du monde se conclut par un doublé : la GR010 #8 pilotée par Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley triomphe aux 8 Heures de Portimão devant la #7 de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López.

Toyota remporte les 8H de Portimão pour sa 100e en Endurance

Contrairement aux 6 Heures de Spa-Francorchamps, manche d'ouverture de la saison 2021 du Championnat du monde d'Endurance, toutes les voitures ayant participé aux qualifications étaient au départ sur le circuit de Portimão. Ayant soufflé la pole position aux deux Toyota GR010 pour une poignée de millièmes, l'Alpine #36 a conservé son avantage au départ, Nicolas Lapierre creusant l'écart dans les premières minutes.

Lire aussi :

Mais la consommation de carburant excessive de l'ancienne LMP1 a joué en sa défaveur. Déjà à Spa-Francorchamps, dans une épreuve longue de six heures, la #36 a été dans l'obligation d'effectuer plus d'arrêts que les Hypercars nippones. Et les #8 et #7 ont rapidement pris la tête de la course au jeu des pitstops. Une fois débarrassées de l'Alpine, les deux Toyota n'ont pas vraiment eu l'occasion de se disputer la victoire sur la piste. Le muret des stands est intervenu à plusieurs reprises, donnant premièrement l'avantage à la #7.

L'unique intervention du Safety Car, à moins de trois heures de l'arrivée, à la suite du tête à queue de la Ligier LMP2 #44 d'ARC Bratislava a redistribué les cartes dans toutes les catégories. En Hypercar, Toyota a pu creuser de nouveau l'écart sur l'Alpine. André Negrão, Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxivière ont dû se contenter de la troisième place. Ayant effectué un arrêt de moins que la #7, la #8 a reçu à son tour la priorité stratégique, scellant ainsi la victoire du trio Buemi-Nakajima-Hartley.

La quatrième Hypercar engagée effectuait ses grands débuts en WEC. La Glickenhaus 007 LMH a toutefois manqué de performance. Hors du top 10 en qualifications, la #709 est restée engluée dans le peloton des LMP2 et, pour ne rien arranger, était victime de cloquage sur ses gommes sans la possibilité de les "nettoyer". Au final, le baptême du feu de Glickenhaus s'est transformé en grande séance d'essais de huit heures.

La structure a même bu le calice jusqu'à la lie : dans la deuxième heure, la #709 s'est accrochée avec deux GT Am, résultant en une pénalité et un passage par les garages pour réparer les dégâts. Richard Westbrook, Ryan Briscoe et Romain Dumas ont rallié l'arrivée en antépénultième position.

En LMP2, Jota Sport a vécu un départ très difficile en perdant ses deux premières places en l'espace de quelques mètres. Dans le troisième virage du premier tour, la #28 fut envoyée en tête à queue par... la #38, sa jumelle. Puis ce fut au tour de la #38 de partir en toupie, la faute à une erreur de jugement de la #21 de DragonSpeed. Les deux Jota Sport ont ainsi passé l'intégralité de l'épreuve à remonter au classement. En lice pour la victoire, la Racing Team Nederland #29 et la Team WRT #31 ont respectivement connu un accident et un double Drive-Through.

Ces déconvenues ont permis à la #22 d'United Autosports de mener le peloton pendant quelques heures. Cependant, WRT comme Jota Sport ont fini par refaire leur retard et le dernier quart s'est résumé à une lutte à quatre, mêlant la #28, la #22, la #31 et la #38. Le rythme des Jota était bien trop rapide pour leurs adversaires. Le trio Robert González-António Félix da Costa-Anthony Davidson s'est imposé devant leurs voisins de garage, Sean Gelael, Stoffel Vandoorne et Tom Blomqvist. United Autosports est monté sur la troisième marche du podium. L'Oreca #70 de Realteam Racing a triomphé en Pro/Am.

Ferrari fait une razzia en GT !

Très en forme des essais jusqu'aux qualifications, les Porsche 911 ont souffert tant en GTE Pro qu'en GTE Am, laissant l'avantage aux Ferrari 488. Dans la première catégorie, la #51 d'AF Corse a été la première à dépasser la #92 de tête, en début d'épreuve. Quelques heures plus tard, ce fut au tour de la #52. Cette dernière s'élançait depuis la dernière position sur la grille de départ, son tour en qualifications ayant été annulé pour le non-respect des limites de la piste.

La neutralisation a aidé le Cheval Cabré de Stuttgart à remonter en deuxième position et à maintenir la pression sur l'AF Corse de tête. Toutefois, la #52 de Daniel Serra et Miguel Molina s'est à nouveau débarrassée du trio Estre-Jani-Christensen pour assurer la deuxième place derrière Alessandro Pier Guidi et James Calado, raflant la mise.

En GTE Am, de nombreuses voitures ont été en mesure de mettre une main sur le trophée du vainqueur, cependant seule la #47 de Cetilar Racing a pu le soulever. Il s'agit du premier succès de la structure italienne en WEC. La Ferrari #83 d'AF Corse, en tête du championnat avant le départ, a fait une croix sur la victoire très tôt en course en raison de l'explosion de son pneu avant droit. Elles aussi prétendantes au podium, la Porsche #77 de Dempsey-Proton Racing et l'Aston Martin #777 de D'station Racing ont abandonné, victimes du contact avec la Glickenhaus.

Portugal 8 Heures de Portimão - Résultats

P. # Pilotes Voiture Classe Tours
1 8 Switzerland Sébastien Buemi
Japan Kazuki Nakajima
New Zealand Brendon Hartley
Toyota GR010 - Hybrid HYPERCAR 300
2 7 United Kingdom Mike Conway
Japan Kamui Kobayashi
Argentina José María López
Toyota GR010 - Hybrid HYPERCAR 300
3 36 Brazil André Negrao
France Nicolas Lapierre
France Matthieu Vaxiviere
Alpine A480 HYPERCAR 300
4 38 Mexico Roberto Gonzalez
Portugal António Félix da Costa
United Kingdom Anthony Davidson
Oreca 07 LMP2 296
5 28 Indonesia Sean Gelael
Belgium Stoffel Vandoorne
United Kingdom Tom Blomqvist
Oreca 07 LMP2 296
6 22 United Kingdom Philip Hanson
United Kingdom Wayne Boyd
United Kingdom Paul Di Resta
Oreca 07 LMP2 295
7 31 Netherlands Robin Frijns
Austria Ferdinand Habsburg
France Charles Milesi
Oreca 07 LMP2 295
8 34 Poland Jakub Smiechowski
Switzerland Louis Delétraz
United Kingdom Alex Brundle
Oreca 07 LMP2 293
9 1 Colombia Tatiana Calderón
Germany Sophia Floersch
Netherlands Beitske Visser
Oreca 07 LMP2 290
10 70 Switzerland Esteban Garcia
Switzerland Mathias Beche
France Norman Nato
Oreca 07 LMP2 290
11 21 Sweden Henrik Hedman
Colombia Juan Pablo Montoya
United Kingdom Ben Hanley
Oreca 07 LMP2 288
12 20 Denmark Jan Magnussen
Denmark Anders Fjordbach
Denmark Dennis Andersen
Oreca 07 LMP2 285
13 29 Netherlands Frits van Eerd
Netherlands Giedo van der Garde
Netherlands Job van Uitert
Oreca 07 LMP2 280
14 51 Italy Alessandro Pier Guidi
United Kingdom James Calado
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 279
15 52 Brazil Daniel Serra
Spain Miguel Molina
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 279
16 92 France Kévin Estre
Switzerland Neel Jani
Denmark Michael Christensen
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 279
17 91 Italy Gianmaria Bruni
Austria Richard Lietz
France Frederic Makowiecki
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 278
18 47 Italy Roberto Lacorte
Italy Giorgio Sernagiotto
Italy Antonio Fuoco
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 274
19 56 Norway Egidio Perfetti
Italy Matteo Cairoli
Italy Riccardo Pera
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 274
20 54 Switzerland Thomas Flohr
Italy Francesco Castellacci
Italy Giancarlo Fisichella
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 274
21 98 Canada Paul Dalla Lana
Brazil Augusto Farfus
Brazil Marcos Gomes
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 274
22 57 Takeshi Kimura
Denmark Mikkel Jensen
Australia Scott Andrews
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 274
23 60 Italy Claudio Schiavoni
Italy Andrea Piccini
Italy Matteo Cressoni
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 273
24 85 Switzerland Rahel Frey
Denmark Michelle Gatting
Italy Manuela Gostner
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 273
25 33 United States Ben Keating
Dylan Pereira
Brazil Felipe Fraga
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 272
26 86 United Kingdom Michael Wainwright
United Kingdom Ben Barker
United Kingdom Tom Gamble
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 271
27 88 United States Dominique Bastien
Germany Marco Seefried
France Julien Andlauer
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 269
28 83 France François Perrodo
Denmark Nicklas Nielsen
Italy Alessio Rovera
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 267
29 44 Slovakia Miro Konopka
United Kingdom Oliver Webb
United Kingdom Tom Jackson
Ligier JSP 217 LMP2 261
30 709 Australia Ryan Briscoe
France Romain Dumas
United Kingdom Richard Westbrook
Glickenhaus 007 LMH HYPERCAR 246
31 77 Germany Christian Ried
Australia Jaxon Evans
Australia Matt Campbell
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 88
32 777 Japan Satoshi Hoshino
Japan Tomonobu Fujii
United Kingdom Andrew Watson
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 69
partages
commentaires
Alpine prend la pole devant les deux Toyota à Portimão
Article précédent

Alpine prend la pole devant les deux Toyota à Portimão

Article suivant

Ni problème ni erreur : la "copie parfaite" d'Alpine

Ni problème ni erreur : la "copie parfaite" d'Alpine
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021